Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesOOcculto Mortualia › Memoriam ad umbrae

Occulto Mortualia › Memoriam ad umbrae

vinyl 33t • 2 titres

  • 1Rite sacré (LCF) / Dans mes nuits
  • 2Prekliata Dusa

enregistrement

"Memoriam ad umbrae fut interprété en MMXI, sur les terres saintes de Notre Dame de la Vallée (Mayenne, France). L'enregistrement des instruments des cultes a été réalisé par Larua.ov.Mörrt durant les nuits d'hiver de janvier de cet an. Le texte "Dans mes nuits" s'échappa lui de l'au-delà par une cave du village monacal du Barroux (Vaucluse, France), aux heures où chante l'Eternel. Les paroles de Prekliata Dusa furent écrites et interprétées par Kaltemtal en un lieu reculé de Slovaquie où les esprits des morts livrent les secrets de rituels occultes. Et pour finir, ce sont du fond du caveau que furent enregistrées par Fog les percussions sur Prekliata Dusa"

line up

Larua.ov.Mörrt, Kaltemtal, Fog.

remarques

"Memoriam ad umbrae est destiné aux esprits éveillés dans les ténèbres, cette oeuvre d'Occulto Mortualia, la plus profonde, la plus intime jamais révélée à ce jour n'apportera rien aux profanes. Notre art, unique et sacré, ne se révélera qu'à l'occasion de cérémonies d'initiés. Qu'il en soit ainsi".
L'illustration originale de la cassette diffère de celle affichée ici correspondant à l'édition vinyle, l'édition cassette étant rouge sur fond noir, gravure différente.
Première édition sous forme cassette, deuxième sous forme vinyle, avec tirages limités dans les deux éditions. L'édition chroniquée ici est la vinyle de 2014 sortie chez Arsenestre.

chronique

Occulto Mortualia, vous écoutez cela quand samhain est terminé et que vous en voulez encore. Pourquoi ? Sûrement parce que vous aimez ça donc vous mettez la galette et vous écoutez un morceau par face, morceaux consistant en rythmes lents et hypnotiques, avec des nappes de choses par dessus qui reprennent des rengaines metal ou bien de bourdons furieux mais au ralenti. Vous rajoutez dans le chaudron une voix psalmodiant en français (pour ce que j’ai pu comprendre), avec la voix BM crade qui va bien, oscillant entre les gargouillis et le timbre genre « une cartouche de gauloises dans la nuit » / « au matin » / « avant le petit déjeuner » / avant la première clope. Le rendu est particulièrement hypnotique et la réception à la maison de ce disque va grandissant, un peu comme un arbre qui pousse ou un rocher érigé au milieu de la place, ou bien encore comme une banane arrivant à maturité… vous voyez ? Bon, j’aime bien ce disque, mais il m’a quand même fallu un bail pour passer outre quelques petites choses qui me gênaient, mais en fait maintenant je me souviens plus trop quoi… peut-être que je faisais de l’overdose de rituels à ce moment-là… en tout cas, celui-ci de rituel vous fera voir passer des choses quand vous êtes un peu fatigué et que le temps est brumeux dehors, il y aura comme des ombres qui feront coucou depuis l’angle mort, vous le prendrez comme vous le voudrez, pour de la black dark sombre ambient avec des relents de métallitude dans l’air, ou comme un joli canon pour expirer du souffre tranquillement des narines mais dans tous les cas ça grattera au fond de l'inconscient. De mon côté, ce disque respire particulièrement bien dans les matins blêmes et aujourd’hui c’est le cas. À ne pas écouter au mois d’août dans un mobile home à Argelès sur Mer pour bien savourer le potentiel fumigène de ce propos commun au black metal, au doom metal et à certains artistes dark ambient (indice chez vous, en bas de l'écran : "cornes").

note       Publiée le vendredi 6 novembre 2015

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Memoriam ad umbrae".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Memoriam ad umbrae".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Memoriam ad umbrae".

Demonaz Vikernes › mardi 3 mars 2020 - 21:52  message privé !

Pour les curieux, ce projet a eu une (courte) suite qui a produit une K7 mémorable : .Z:E:Z:B.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › jeudi 12 novembre 2015 - 14:54  message privé !

Un excellent EP d'Occulto Mortualia ! Rite sacré sort des sentiers habituellement empruntés par le groupe et sert de bel introduction à l'opus. Dans Mes Nuits rappelle les premiers travaux du projet (alors solo), plus Moevotien. Mais c'est Prekliata Dusa qui marque le plus ici. Kaltemtal livre ici sa plus belle performance (et sa dernière), et les percussions de Fog subliment le morceau. Indispensable qui que pour cette piste. Memoriam ad Umbrae est une bonne porte d'entrée pour découvrir Occulto Mortualia, même si je continue de préférer des travaux comme The Curse of The Upir. Petit bémol sur l'artwork général du LP, pas aussi grandiose que celui des 2 versions K7.

Note donnée au disque :