Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHecq › Conversions

Hecq › Conversions

cd | 10 titres

  • 1 Bersarin Quartett: Zum Greifen Nah (Remix By Hecq) [4:27]
  • 2 Ruby My Dear: Hawa (Remix By Hecq) [5:35]
  • 3 Roel Funcken: Vertox Dreaming (Remix By Hecq) [5:47]
  • 4 D-Saw: Track 10:30 (Remix By Hecq) [7:12]
  • 5 The Outside Agency: Godspeed (Remix By Hecq) [5:56]
  • 6 Lusine Icl: Scheming (Remix By Hecq) [8:19]
  • 7 Anodyne: When The Sky Fell Down (Remix By Hecq) [6:19]
  • 8 TechDiff: Thirteen Acres (Remix By Hecq) [4:37]
  • 9 Bong-Ra: 666mph (Remix By Hecq) [4:28]
  • 10 Svarte Greiner: Final Sleep (Remix By Hecq) [8:10]

line up

Ben Lukas Boysen

Musiciens additionnels : Bong-ra

remarques

Album de remixes exclusifs par Hecq.

chronique

Conversions, vrai-faux album à base de remixes, élude la question du devenir de Hecq d'une manière plus singulière que Horror Vacui. L'exercice n'est en aucun cas nouveau pour Ben Lukas qui a déjà derrière lui plus d'une soixantaine de remixes, reprenant déjà des albums entiers (pour In Strict Confidence, notamment). Qu'a-t-il encore à prouver, alors que s'enchaînent projets commerciaux et commandes de bandes originales de films, le propulsant pour de bon dans la cour des grands ? Rien, en effet, et cette nouvelle sortie se définit simplement comme un hommage offert aux groupes qu'il a toujours tenu en haute estime. C'est donc lui qui a choisi ses sources, que l'on devine variées. La majorité des morceaux se situent dans les sphères musicales familières (ambient, IDM et dubstep hi-tech) mais ils ont le chic de provenir de sources plutôt obscures. Si tout le monde ou presque est déjà familier avec The Outside Agency, Bong-Ra ou Lusine, qui peut se vanter de connaître Bersarin Quartett, Anodyne ou Svarte Greiner? On part même un peu plus loin dans le temps (1996) avec D-Saw dont l'acid techno originelle joue dans la même cour qu'Emmanuel Top, et dont la réappropriation plutôt fidèle reste pour moi une des meilleures pistes offertes ici. Les titres atmosphériques et cinématographiques sont définitivement un autre point fort pour Hecq, qui attaque la pureté des cordes de Bersarin Quartett avec autant de maîtrise que les grésillement plus lo-fi de Lusine et Anodyne (dont il retire toute la charpente minimal-house). Il assure tout autant sur les titres électro, notamment celui de Ruby My Dear ainsi que celui de Techdiff, même s'il faut aimer les déviations dubstep. Là où je trouve que cela pêche, c'est lorsque ce dernier prend vraiment le dessus (le morceau de Roel Funcken), et que du coup, il ne reste guère plus qu'à s'enquiller gimmick sur gimmick. Du coup 'Godspeed' de The Outside Agency se retrouve privé de sa partie gabber, alors qu'il y avait matière à se lâcher sur au moins un titre... Plus osé mais assez maladroit également, le titre de Bong-Ra ralenti dans une soupe de basses bizarre (qui a dit chillwave ? Ca existe encore ?) un peu épuisante. Au final il s'agit d'une sortie plutôt réussie pour Hecq même si peu ambitieuse -j'aurais vraiment aimé qu'il s'attaque un peu plus à la techno ; quant à la question initiale, c'est par Mare Nostrum qu'il y répondra.

note       Publiée le jeudi 29 octobre 2015

partagez 'Conversions' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Conversions"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Conversions".

ajoutez une note sur : "Conversions"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Conversions".

ajoutez un commentaire sur : "Conversions"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Conversions".