Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPeste Noire › Folkfuck Folie

Peste Noire › Folkfuck Folie

cd | 12 titres | 48:22 min

  • 1 L'envol du grabataire (ode à Famine) [03:42]
  • 2 Chute pour une culbute [03:36]
  • 3 La fin del secle [04:51]
  • 4 D'un vilain [02:46]
  • 5 Condamné à la pondaison (légende funèbre) [07:18]
  • 6 La césarienne [03:22]
  • 7 Maleiçon [06:10]
  • 8 Amour ne m'amoit ne je li [03:04]
  • 9 Psaume IV [02:57]
  • 10 Extrait radiophonique d'Antonin Artaud [00:57]
  • 11 Folkfuck Folie [04:38]
  • 12 Paysage mauvais [05:01]

enregistrement

Enregistré par Fureiss au Rosenkrantz Studio.

line up

Famine (voix, guitare), Winterhalter (batterie), Indria (basse), Neige (guitare, orgue, voix).

Musiciens additionnels : Audrey (voix), L'atrabilaire (voix).

remarques

Réédition cassette par Night Birds en 2011 et 2012. Réédition vinyle par De Profundis en 2010. Réédition CD par Transcendantal en 2008.
*La présence de Peste Noire sur ce site ne signifie en aucun cas l'adhésion, même partielle, de la rédaction de Guts of Darkness aux idées véhiculées par le groupe.

chronique

Je crois que j’ai ici mon chouchou de la carrière de Peste Noire. Folkfuck Folie comme le nom l'indique parle de folk, de fuck, et de folie, pas de racisme anti-blanc, de bataille contre les Envahisseurs (« il les a vu ») ou de nostalgie des guerriers d’antan à bérets ligués contre le bolchevisme. Non, ici, c’est carrément un "Lagarde et Michard" gutsien qui est convoqué : Brasillach, Tristan Corbière, la chanson de Roland, Lautréamont, Guillaume de Machaut, une saisissante archive radio-noise d'Antonin Artaud et bien sûr les restes de cervelles de Famine, notre contemporain bizarre, s’inspirant des chansons datant de la fin du Moyen-Âge, de la Révolution Industrielle ou du tourbillon littéraire des années trente et quarante avec comme point commun la mort, la mort née, la mort donnée sexuellement, « l’inconvénient d’être né », la nausée provoquée par le fonctionnement biologique. La musique est black metal, avec des rengaines folk à la guitare, une voix cradopoulo, une ambiance générale qu’on dirait une répétition dans une salle d’activités d’HP, le plus dingo étant accompagné de trois psychotiques très bons musiciens composant des morceaux parfois qu’on dirait récupérés de bouts de bande, qu’on aurait aggloméré, laissant comme résidu une tunique toute dégueulasse, celle de l’homme à la barrique d’amontillado, emmuré, beuglant, atteint de La Maladie, grattant les murs avec ses dents et las, chopant la mandoline pour créer des mélodies, pour invoquer je ne sais quel espoir au fond de sa caboche. Cette sensation de travail craché, non déterminé ne gâche néanmoins pas l’ensemble livré, un peu comme le fut « Thrones and Dominions » de Earth, car c’est bancal, mais saisissant, catchy et déglingué, le groupe étant réglé pile poil, les solis étant vraiment vraiment intenses, cf. notamment les épiques « La fin del secle », et « Paysage Mauvais », les accélérations bien visées, le propos vivifiant, arrivant ici à faire une synthèse que je ne retrouverai que rarement dans les albums à venir, à savoir un brassage de la souffrance / plaisir, expulsé par les intestins, l’appareil génital ou par la tête, par une bonne conformation du puzzle du haut et du bas, avec une vivacité remarquable, un peu comme si une espèce de boule pleines de pics était expulsée en enfer pour ramener des bouts de tripe au paradis, avec une pause sur terre pour faire caca. Enfin, voilà, une petite dizaine d’années plus tard, ce disque de Peste Noire restera celui que j’écouterai sans problème et avec plaisir, celui qui restera, par sa tristesse, sa grandeur, la flamme consumée ici un bon miroir pour votre serviteur hypersensible.

note       Publiée le samedi 10 octobre 2015

partagez 'Folkfuck Folie' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Folkfuck Folie"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Folkfuck Folie".

ajoutez une note sur : "Folkfuck Folie"

Note moyenne :        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Folkfuck Folie".

ajoutez un commentaire sur : "Folkfuck Folie"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Folkfuck Folie".

Mithra › samedi 26 novembre 2016 - 10:50  message privé !

Ambiance sorcellaire, le plus horrible du KPN, et ce n'est pas péjoratif. L'émission de radio d'où vient l'extrait qui précède "Maleiçon" se trouve là : https://youtu.be/3FvfYeRP_Wg

Demonaz Vikernes › jeudi 22 octobre 2015 - 13:56  message privé !

Pas très intéressant celui là, tout juste mieux que le dernier.

Note donnée au disque :       
Jesuis › samedi 10 octobre 2015 - 14:38  message privé !

Le moins bon avec la chaise dyable, ballade pour moi ça reste le must

Note donnée au disque :