Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSete Star Sept › Morbid Garden

Sete Star Sept › Morbid Garden

cd | 4 titres | 6:26 min

  • 1 Disposal Of The Dead [1:10]
  • 2 Deadly Smile [0:35]
  • 3 Morbid Garden [0:58]
  • 4 Pearl [3:43]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré en 2008 au studio Noise Room (Tokyo) par Shigenori Kobayashi (Shige). Monté et remasterisé par Kuzuha.

line up

Kuzuha (guitare), Kiyasu Ryosuke (batterie), Kae Takahashi (Kae King) (voix)

chronique

Un… Single de Sete Star Sept ? Hum… "À quoi ça sert ?", me demanderez-vous. Un single sorti sur CD, en 2009… Il me semble que ça ne se faisait déjà plus trop, dans le commerce. Mais bon… Ce groupe est hors-commerce, hors calibres... La question du hors-sujet ou non n'est peut-être plus pertinente, au point où on arrive, d'écoute, une fois qu'on y est lancé. Il ne fait pas le malin, le sujet, quand ces énergumènes se mettent à gesticuler... Bon ! Il me semble que tous les morceaux ici entendus sont disponibles sur d’autres supports – albums, splits, cassettes, vinyles de je ne sais plus quelle taille. Les versions que j’entends là – question d’équipement ? – me semblent plus grasses de son qu’ailleurs. C’est une de leur meilleure blagues, ça : même écoutées à la suite – d’autant plus quand on dispose d’une partie des objets en versions matérielles et du reste (… d’une partie de l’innombrable reste) en versions téléchargées, ou qu’on écoute ça en ligne là où c’est légal –, difficile d’être certain que les diverses occurrences d’un même morceau sont bien distinctes, de savoir s’il s’agit des mêmes bouts d’une même session identiquement découpés mais distribués autrement, si ce sont différentes prises, qui différeraient si peu qu’on ne saurait les distinguer… Encore une fois, presque impossible de trancher, quant aux variations du son – plus ou moins net, brillant, sourd – de déterminer sûrement si elles viennent des différents lecteurs, des filtres et étages d’amplification par quoi elles passent avant d’atteindre nos tympans, nos cervelles, d’y exciter les ondes, surfaces, strates. Bref… Et sur ce Morbid Garden, c’est encore une sorte de "métal extrême", qu’ils jouent. À trois, cette fois, guitare, voix grognée/hurlée/dégorgée, batterie. Pas de basse. Je dis "une sorte", parce que de l’espèce de death qu’on croit entendre, il ne subsiste guère qu’une enveloppe sonore, un son, et un penchant pour certains riffs – mais à ceux-là on fait un sort dès qu’ils ont été articulés, lâchés. C’est une, hum… logique plutôt grindcore, aussi. Haché, découpé, concassé à cette vitesse. Ça ne sonne pas ennuyeux, générique, quoi que pourrait en faire penser une telle définition – pas le temps pour ça, et ça vous saute suffisamment à la gueule, au colback, ça vous braille suffisamment psychotique à bout portant dans l’oreille pour ne pas tomber dans ces platitudes là. La rupture-glitch au milieu de Pearl vient encore de me surprendre. Il est vraiment tordu, ce morceau, cintré, avec son re-départ, après, qui nous expulse au visage – décidément – quelque chose comme trente ou quarante ans de rock et autres séquelles en riffs et bouts de solos émiettés, enfilés sans pauses, concentrés comprimés dans la minute à peine outrepassée qui reste. Une sorte de tour de force, ce morceau… Après tout c’est peut-être un moyen qu’ils se sont trouvé pour ne pas être "post" : attraper leur objet – leurs musiques, leur ouvrage – par son inconscient torturé, ses bribes, réminiscences, liens incongrus que l’analyse pondérée ne saurait pas soupçonner. Tant mieux, s’ils parviennent, avec ça, à nous en cracher ainsi le pire : en gros morceaux qui filent trop vite pour l’entendement – et viennent percuter de plein fouet ces points en nous, souvent aveugles, où de drôles-de-joies se laissent parfois aller aux somnolences.

note       Publiée le dimanche 4 octobre 2015

partagez 'Morbid Garden' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Morbid Garden"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Morbid Garden".

ajoutez une note sur : "Morbid Garden"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Morbid Garden".

ajoutez un commentaire sur : "Morbid Garden"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Morbid Garden".

Klarinetthor › mercredi 7 octobre 2015 - 00:25  message privé !

C'est bien pour aborder le groupe ce court EPcd, pas trop long, deja bien concassé mais il reste des structures, que dis-je des bouts de riffs. Apres evidemment c'est le genre de groupe qui gagne a etre ecouté pendant des heures (le disque gagne pendant que tu perds).

Note donnée au disque :