Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSShape Of Despair › Angels of distress

Shape Of Despair › Angels of distress

5 titres - 54:56 min

  • 1/ Fallen (6:09)
  • 2/ Angels of distress (9:43)
  • 3/ Quiet these paintings are (14:39)
  • 4/ To live for my death (17:21)
  • 5/ Night.s dew (6:59)

enregistrement

Hellhole studio, avril - juillet 2001

line up

J.S. (guitares, claviers), T.U. (guitares, basse), S.R. (batterie), N.S. (chant), P.K. (chant)
Musicien additionnel : Toni Raehalme (violon)

remarques

chronique

Styles
metal atmosphérique
metal extrême
doom metal
Styles personnels
doom metal envoutant

"Angels of distress" est une expérience unique où tristesse et mélancolie sont magnifiquement mis en vedettes. Shape of Despair y prend le temps de prendre son temps et étire son doom à l'extrême sur des morceaux avoisinant largement le quart d'heure. La force de ce disque provient de cette ambiance désespérée qui traine sur chaque sillon du cd. Une ambiance carrément palpable, poussée à son paroxisme par la lenteur maladive des titres. Pourtant cette lenteur est tout sauf un handicap, je dirais même qu'elle est nécessaire au bon fonctionnement de la musique du groupe. Les vocaux masculins alternent le clair et le guttural et sont assurés par Pasi Koskinen d'Amorphis. Le chant féminin est quand à lui très éthéré, voilé et presque irréel, comme s'il esayait de nous entrainer avec lui au plus profond des cieux. Un disque comme ça, ça laisse forcement des traces... A classer à côté de "Songs of sex and death" d'Amber Asylum.

note       Publiée le vendredi 28 décembre 2001

chronique

Styles
metal atmosphérique
metal extrême
doom metal
Styles personnels
funeral doom atmosphérique

La mort, voilà un thème plus que courant dans le monde du métal, encore plus dans le sous genre nommé "Doom metal". Sauf que là où de nombreuses formations s'évertuent à essayer de la représenter musicalement, Shape Of Despair préfère nous montrer ce qu'il y a derrière... Et, mon dieu qu'est ce qu'ils y arrivent bien ! Je n'ai jamais été fan de doom mais là, tout le monde est unanime pour dire que cette musique est belle. Belle dans le sens où elle se dessine peu à peu dans votre esprit, vous rappelant tour à tour différents instants de votre vie et vous projetant dans un état de tristesse absolu, sans que cela ne vous mette mal à l'aise. Ainsi, les 5 titres qui forme cet Ange de la détresse sont tous de magnifiques odes à la mort. Tout commence par une chute dans le monde des morts ("Fallen") nous présentant par là même le style du groupe : rythme pachydermique, claviers omniprésents, guitares lourdes et très expressives et vocalises féminines très aériennes. S'ensuit ensuite la rencontre avec ce fameux "ange" ("Angels of distress") qui tient plus de la féerie qu'autre chose : un titre d'une beauté hallucinante et qui figurera certainement dans mon testament en tant que titre à jouer lors de mes funérailles (aussi lointaine seront elles !). Puis nous rentrons dans la noirceur des ténèbres avec "Quiet these paintings are" et "To live for my death", pièces épiques et d'une obscurité sans pareille qui renvoient aux rangs d'amateurs tous les autres groupes de doom. Et enfin, tout se finit par une touche de lumière en "Night's dew" plus mid-tempo, instrumentale et qui marque surtout comme un retour à la réalité, la fin d'un voyage sublime et onirique qui tient à ménager la transition entre rêve et réalité. Bref, on en ressort différent et on attend qu'une chose : y retourner !

note       Publiée le lundi 28 janvier 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Angels of distress".

notes

Note moyenne        65 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Angels of distress".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Angels of distress".

gardenniah › samedi 7 mai 2016 - 23:53  message privé !

Chef d'oeuvre du Funeral Doom Atmo , il faudra chercher du côté de Longing For Dawn pour ressentir un frisson équivalant...

Horn Abboth › vendredi 18 janvier 2013 - 21:54  message privé !

J'y suis revenu aujourd'hui et même si les mélodies restent toujours aussi accrocheuses, le côté un peu cheapos des claviers m'a un peu agressé la yeule. un plaisir presque coupable...

Note donnée au disque :       
Spektr › vendredi 23 octobre 2009 - 21:20  message privé !

Sûrement l'une des plus belles choses qui soit arrivé au funeral doom.

Note donnée au disque :       
Horn Abboth › vendredi 27 mars 2009 - 18:19  message privé !

Juste parfait.

Note donnée au disque :       
cyprine › vendredi 23 janvier 2009 - 13:45  message privé !

Chape de Plomb plutôt. Tant d'efforts pour rien !

Note donnée au disque :