Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHecq › Steeltongued

Hecq › Steeltongued

cd • 12 titres • album

  • 1Spires Awake 3:39
  • 2Typhon 3:55
  • 3The Descent (With Nebulo)5:02
  • 4Steeltongued 5:10
  • 5I Will Survive (With Nongenetic)4:50
  • 6Dfrm 2:48
  • 7Untitled (BK Remix)4:46
  • 8Frost 3:00
  • 9Howler 4:34
  • Hypnos Trilogy
  • 10I (Distant Fires) 9:44
  • 11II (Lost For Words) 6:22
  • 12III (Hypnos) 11:53

cd • 12 titres • remixes

  • 1Steeltongued (Xabec Remix)6:26
  • 2Steeltongued (Tobias Lilja Remix)7:09
  • 3Steeltongued (Spyweirdos Remix)5:37
  • 4Steeltongued (Raoul Sinier Remix)5:39
  • 5Steeltongued (Si Begg Remix)5:23
  • 6Steeltongued (Ultre Steal Tongues)3:26
  • 7Steeltongued (Mothboy Remix)4:59
  • 8Steeltongued (Steel Tank By Michael Fakesch)4:42
  • 9Steeltongued (Blackfilm Remix)5:45
  • 10Steeltongued (Hecqs Wolds Retreat By Team Doyobi)6:35
  • 11Steeltongued (Disscoxx Remix)3:40
  • 12Steeltongued (El Fog Remix)5:26

enregistrement

2007-2009

line up

Ben Lukas Boysen

remarques

chronique

Steeltongued est un bestiau incomplet, de l'aveu même de son géniteur. La question vient d'elle-même après le doublé d'albums précédent : que faire une fois que la barre est mise aussi haute ? En ce sens cette suite est une déception, car elle n'apporte que peu de nouveautés à l'affaire. C'était surtout l'occasion pour Boysen de retourner une dernière fois à son grand amour, l'intelligent dance music, avant de passer à autre chose. Sorte d'enfant mutant de 0000 (les titres 2 à 8, en particulier le titre-phare et son jeu de ping-pong rythmique qui n'est pas sans rappeler le 'UnderBOAC' d'Autechre) et de Night Falls ('Spires Awake' et la trilogie finale 'Hypnos'), Steeltongued n'en est pas moins riche en bonne choses, notamment une notable incursion dans l'abstract hip-hop avec l'intervention de Nongenetic sur 'I Will Survive' dont les sonorités m'évoquent 'A Warning From The Sun' de Coil. Hypnos, la trilogie finale, se compose d'une ouverture très éthérée, suivie d'une seconde partie faite de quelques notes de pianos avant une superbe cloture faire d'un seul drone dévoré par une myriade de grincements dissonants qui n'est pas cette fois sans rappeler Penderecki. C'est fort beau, même si rien de fracassant depuis Night Falls ; il faut tout de même cette fois s'attarder sur l'album de remixes puisqu'il a la particularité de ne s'arrêter que sur un seul titre, l'éponyme 'Steeltongued'. Décliné dans toutes les directions, on se retrouve bon gré mal gré avec l'impression d'un album à part entière tant les relectures s'éloignent parfois de l'original, lorgnant dans le breakbeat voire l'electro (Team Doyobi, Mothboy, Xabec) tandis que d'autres le fracassent en musique concrète ou ambient (Spyweirdos, Tobias Lilja). On passe un bon moment, sans que tout cela ne révolutionne le concept. Pour Hecq en tout cas, cela sonne la fin d'une période et il rentrera dans la suivante avec détermination, non sans hoquètements.

note       Publiée le jeudi 10 septembre 2015

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Steeltongued".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Steeltongued".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Steeltongued".