Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHecq › Bad Karma

Hecq › Bad Karma

cd • 16 titres

  • 1(Untitled) 5:06
  • 2Cr.blox 3:30
  • 3Distract 4:05
  • 4The Fiend 5:04
  • 5Flying Fear 1:26
  • 6Nineteen.seven (Vs L'Ombre) 5:25
  • 7Into The Unseen 4:49
  • 8Lightning Slots 5:05
  • 9(Untitled) 3:59
  • 10Bad Karma 1:48
  • 11H7 4:29
  • 12Scumdrum 3:59
  • 13Kold 3:56
  • 14Misantron (Vs Architect)4:54
  • 15Mourning Gates 4:28
  • 16Lost 12:10

enregistrement

Minuswelt Musikfabrik

line up

Ben Lukas Boysen

Musiciens additionnels : Daniel Myer (Architect), Stephen Sawyer (L'Ombre)

remarques

chronique

Styles
ambient
electro
electronica
Styles personnels
abstract

Cela aura pris son temps, mais j'aurai fini par percer cet album que je trouvais bien abstrait et répétitif de prime abord. Bien plus retors que Scatterheart, il ne livre ses richesses qu'écoutes après écoutes ; difficile au départ de savoir ce qui fait la différence entre un 'The Fiend', un 'Into The Unseen' et un 'H7' lorsqu'ils sont tous faits de rhythmiques hyperdéliques, d'artefacts hystériques et de drones transparents. C'est que tel Picasso apprenant les techniques des maîtres avant de les briser, Ben Lukas Boysen veut d'abord s'assurer qu'il soit capable de composer des structures sonores complexes à la hauteur de Gridlock et Autechre, et Bad Karma en est le produit le plus frappant. À ce stade il sait plus ou moins tout faire : électro-ambient, IDM ou dark ambient ('Flying Fear', 'Bad Karma'), tout passe. Explorant tous les recoins d'Ableton Live, flirtant avec les vieux briscards comme L'ombre ou Architect, il transcende déjà ses essais précédents pour ce qui est de la production comme des structures. Et comme les glitchs sauvages des premiers albums surprennent moins la troisième fois et que les trouvailles sonores si fulgurantes soient-elles finissent par toutes se ressembler, le challenge est de savoir comment faire la différence entre un titre et un autre? Il y a bien 'Scumdrum' pour se démarquer du lot, exercice de style à base de percussion acoustiques, mais du reste est là devant une impressionnante série de démonstrations techniques qui n'attendent plus qu'une pincée de vie supplémentaire pour s'épanouir totalement. Et 'Lost', le final totalement ambient, donne déjà les clefs pour réouvrir le mystère Hecq à des oreilles moins endurcies.

note       Publiée le jeudi 10 septembre 2015

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Bad Karma".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Bad Karma".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Bad Karma".