Vous êtes ici › Les groupes / artistesPThe Protagonist › A Rebours

The Protagonist › A Rebours

cd • 8 titres • 47:52 min

  • 1The eternal abjectness of life 06:12 [texte de J.K. Huysmans]
  • 2Kämpfende pferde06:39
  • 3Mutability06:30 [texte de Percy Bysshe Shelley]
  • 4Zoroaster05:48 [texte adapté des Oracles Chaldéens de Zoroastre]
  • 5Song of innocence04:53
  • 6The puritan06:38
  • 7Imitation05:08 [texte de Edgar Allan Poe]
  • 8The end06:02

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter : devenez membre.

enregistrement

Enregistré et mixé à Jennifer's ; produit par Caelou & The Protagonist

line up

Magnus Sundström (voix et instruments), Mark St. John Ellis (voix sur 3), Peter Pettersson (voix sur 5), Marcus Ohlsson (violoncelle sur 3 & 5), Izze (voix sur 6), Marten Kellerman (voix sur 7), Caelou (guitare sur 8)

remarques

chronique

Styles
ambient
indus
Styles personnels
neo-classique

Avant de se lancer dans l’aventure The Protagonist, Magnus Sundström lorgnait plutôt du côté de l’industriel, notamment avec son projet Third Eye et surtout ses collaborations avec les terroristes du sons de Megaptera. Cet album risque donc de surprendre les connaisseurs. J’aimerai préciser qu’il revêt pour moi un caractère particulier. Tout d’abord parce son titre est emprunté au roman de J.K.Huysmans, écrivain français parmi mes favoris (le side-project Des Esseintes est également le nom du protagoniste d’A rebours’). Tout l’album est de plus une invitation à l’imaginaire et un voyage littéraire décadent (au sens littéraire du terme). Voyez plutôt les auteurs concernés : Huysmans donc (avec ‘The eternal abjectness of life’ et son extrait de ‘Là-bas’, autre roman génial de l’auteur), le poète ami de Lord Byron et époux de madame ‘Frankentein’ Percy Bysshe Shelley (‘Mutability’), Edgar Poe (‘Imitation’). Que du beau monde en somme ! Quant à la musique, c’est du côté de Stoa ou In the Nursery qu’il faut chercher, en plus martial et neo-classique toutefois. Il est à noter que jusqu’ici, Cold Meat ne nous avait pas vraiment habitués à ce registre, mais cet album a vraiment sa place dans le catalogue prestigieux du label suédois. ‘A rebours’ s’offre également le luxe de la participation d’invités reconnus comme Peter Pettersson (Arcana/Sophia/Victoria) ou encore Mark St. John Ellis (Elijah’s Mantle), et confirme ainsi sa très grande qualité. Une œuvre à part, d’une finesse et d’une beauté rare, que l’on peut heureusement très bien apprécier sans connaître les références que j’ai citées plus haut. Le prochain se fait attendre depuis un moment d’ailleurs…avis !

note       Publiée le vendredi 5 septembre 2003

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "A Rebours" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "A Rebours".

notes

Note moyenne        9 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "A Rebours".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "A Rebours".

Wotzenknecht Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

Elijah’s Mantle qui reprend l'OST de The Fountain, quand on y pense

Note donnée au disque :       
cyprine Envoyez un message privé àcyprine

-1 en fait. Une semaine et demie chez Juj ça vous change une oreille ^^

Note donnée au disque :       
cyprine Envoyez un message privé àcyprine

ha ?

Note donnée au disque :       
juj Envoyez un message privé àjuj
et alors, c'est très bon, Unveiled - contrairement à Protagonist
Wotzenknecht Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar
Aïe ! Heureusement que Magnus a troqué ses synthés pour des vrais violons (cf Songs...) je n'accroche pas du tout, on dirait Unveiled ou bien une musique de jeu-vidéo heroic-fantasy. Bien fait certes, mais je ne lui trouve aucune magie... la faute à ces instruments artificiels
Note donnée au disque :