Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Divers › We Are French, Fuck You!

Compilations - Divers › We Are French, Fuck You!

cd | 20 titres | 62:40 min

  • We Are French
  • 1 Temple of Baal - Το αστέρι 418 [07:26]
  • 2 Ritualization - Genesis to our Curse [04:15]
  • 3 Affliction Gate - The Worse Is Yet to Come [05:35]
  • 4 Skelethal - Interstellar Knowledge of the Purple Entity [04:11]
  • 5 Perversifier - Killing Spree Pandemy [03:47]
  • 6 Manzer - Terroir Squad (Live) [03:37]
  • 7 Imperial - Notre merde nourrit les porcs [02:47]
  • 8 Hexecutor - Metal Witchcraft [05:13]
  • 9 Morgue - Down Syndrome [03:07]
  • 10 Conviction - Tedium [06:37]
  • 11 Mourning Dawn - 16 Miles from Life [09:29]
  • ...Fuck You!
  • 12 Demonic Oath - Soul Redeeming Carrion Rite [05:46]
  • 13 Cadaveric Fumes - Extatic Extirpation [04:49]
  • 14 Torture Throne - Ritual Liturgy of Doom [05:13]
  • 15 Fall of Seraphs - Seraph of the Masses [03:40]
  • 16 Necroblood - Rape and Desecration [03:17]
  • 17 Flesh Eaters - Eyeless Bodies, Melting Faces [04:58]
  • 18 Evil Spells - Orador [03:25]
  • 19 The Seven Gates - Polymorph Demon [04:21]
  • 20 Abjvration - The Clawed Redeemer [05:56]

line up

Conviction, Morgue, Mourning Dawn, Necroblood, Temple Of Baal, Ritualization, Affliction Gate, Skelethal, Perversifier, Manzer, Imperial, Hexecutor, Demonic Oath, Cadaveric Fumes, Torture Throne, Fall of Seraphs, Flesh Eaters, Evil Spells, The Seven Gates, Abjvration.

chronique

Allez, finie la nostalgie et place au temps présent. "We are French, Fuck You" est sortie le jour de la commémoration de la prise de la Bastille 2015, alias "le jour où Jean-Claude Narcy décrit le pas lent des barbus légionnaires sur les Champs-Elysées", aka fucking poutrage national day of the sans-culottes, connu aussi comme un jour sans vraiment de chronologie, qui passe lentement, le cul affalé devant la télé à regarder un gars exploser des montagnes avec un vélo. Enfin, finie la nostalgie c'est vite dit... traquez les clins d’œil au passé, si vous en trouvez plus de sept je vous offre une image ! Indices : le titre, l'auteur de l'illustration, la toile originale d'Eugène of the Cross qui a inspiré l'auteur Moyen de l'illustration, l'autre disque français metalaccordéon avec une pochette bien similaire... liberté, liberté chérie, combat avec tes défenseurs en balançant des solos infernaux et des gros grunts, l'or à l'état pur en somme, sans gros nibards, sans exécutions sadiques ou groupes danois dedans ! Je suis en train de me perdre, mais pour retrouver le fil il faut lire dans le livret la préface d'Alex Colin-Tocquaine que je pourrais résumer par : "vive les compilations ! vive la Brutale Régénération !". Hommage est donc rendu à tout ce qui est beau dans le cochocomp', avec panachage maximaliste (2 CDs, un morceau par groupe), filiation avec les anciens dont on retrouvera la trace dans la préface avec citation de la fameuse comp' Brutal Generation par le guitariste d'Agressor, et aussi dans le design du truc : le livret enchaine les paragraphes descriptifs du groupe pour un max de promo de l'obscurité mais en anglais cette fois, mondialisation oblige (?). Il y a dans "We are French, Fuck You" un besoin de montrer la vivacité de not'scène metal extrême et d'éclairer au plus grand jour une liste non exhaustive de ses acteurs mais sur "Nous sommes Français, allez vous faire foutre" la fusion qui triomphait il y a vingt ans dans le metawl est bien terminée : le son est explicitement enraciné dans la brutalité et la noirceur plus que dans le besoin de mixer des gros riffs metal avec de la funk ou de la musique électronique. Seront donc mis en avant les côtés cuirs et clous de la chose dans ses déclinaisons doom, black, death (surtout), heavy, speed et thrash. Après relecture de ma dernière chronique de compilation, je me suis rendu compte que faire des gros paquets de groupes rendait la mixture délicate à ingérer, je vais donc tenter la grosse synthèse : cette compilation est bonne, regroupe un paquet de mecs dont vous pouvez déjà lire quelques descriptifs sur ce site, certains vétérans, d'autres moins, et fait le point sur la scène dite metal extrême en France de la Bretagne au Languedoc. Cette compilation est aussi un peu l'antithèse de "Brutale Génération" : alors qu'on pouvait accuser la scène française des mid 90's de vouloir à tout prix sonner originale et industrielle, hors du commun et métissée, on a l'impression quand on écoute ce double cd cru 2015 que la majorité de ces groupes mid 10's ne jurent que par une musique pondue dans les mid 80's, rendant une image de l'histoire du metal français assez tourbillonnante et ouroboros, un peu comme la représentation d'une suite de Fibonacci mais qui se boufferait la queue. Donc si pour vous le metal c'est Faith No More ou Helmet, passez vot'chemin, prenez votre machine à remonter le temps au fond du couloir à gauche. Par contre, si pour vous le metal est une succession d'avatars de Lemmy Kilmister d'ici à l'infini to ze eternity, que vous n'êtes pas allergiques aux voix de fausset à la Araya première pression ni aux sons bien caverneux et à l'enracinement de grosses bottes de chasse dans les pas de géants des anciens, et surtout si vous aimez le death metal, cette compilation vous nourrira les cages à miel. Évidemment, il y a quelques exceptions dans cette masse de groupes death/thrash noirci mais elles n'arrivent pas du tout comme des cheveux sur la soupe, la compilation gardant une homogénéité titanesque - vous ne retrouverez pas ici l'équivalent d'un Portobello Bones : on ne mélange plus les torchons et les serviettes en 2015 et quelque part ce raidissement des scènes les unes chez les autres pourrait nous faire dire que cette compilation ressemble bien à la France de nos jours, faite d'entre-soi mijoté ! A bas le post-modernisme et le metal techno ! Vive les tribus revêtues de cuirs mais pas avec les mêmes patches, vive la multiplication des sous-genres imperméables, un peu comme dans cette chanson anti-trotskyste, "à deux c'est une tendance, à trois c'est la scission"... mais en même temps, des festivals metal plus "mixtes" continuent de cartonner (Motocultor, Hellfest, Fall of Summer le trio de tête dans ma tronche) ce qui m'amène à dire que le metal en France de toute manière est bien vivace, est beaucoup plus médiatisé qu'en 1995, beaucoup plus respectable aussi. Les oripeaux M6 SATAN sont enlevés à part chez les tradi catholiques et les chevelus ne font plus peur aux mamies, laissant le hip hop français à la tête du palmarès "tête de Turc de la justice et des médias"... et puis y a pas non plus de "Boobafest" rameutant des milliers de rappeurs en Charente-Maritime... Bref, un metal donc outragé, un metal brisé, un metal martyrisé mais un metal libéré, régénéré, un metal populaire même pour ses variations les plus extrêmes continue de se développer en France et c'est cool. J'arrête mon histoire contemporaine de comptoir et je vais juste vous dire que cette compilation sera sûrement choyée en 2035 par les petits quinzenaires d'aujourd'hui, ceux qui se disent que les mass-media comme la radio et la téloche (1995) ou internet (2015) ne suffiront jamais à remplacer la pure passion, le bouche-à-oreille, et l'envie de partager des choses obscures au sein d'un club où l'on détient la vérité de la beauté (et vice versa). Et juste pour ça cette compilation mérite un gros quatre boules gutsien, par la qualité de la sélection, la qualité de la musique exprimée ici, et la passion qui supporte toujours l'underground qui, j'espère, n'en aura toujours jamais à carrer de la crise du disque, de la crise morale, de la crise économique, ou de ma crise existentielle.

note       Publiée le mercredi 26 août 2015

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

partagez 'We Are French, Fuck You!' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "We Are French, Fuck You!"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "We Are French, Fuck You!".

ajoutez une note sur : "We Are French, Fuck You!"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "We Are French, Fuck You!".

ajoutez un commentaire sur : "We Are French, Fuck You!"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "We Are French, Fuck You!".