Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMorbid Angel › Juvenilia

Morbid Angel › Juvenilia

vinyl 33t | 11 titres | 43:10 min

  • 1 Immortal Rites [03:51]
  • 2 Suffocation [03:12]
  • 3 Visions from the Dark Side [04:27]
  • 4 Maze of Torment [05:26]
  • 5 Chapel of Ghouls [04:48]
  • 6 Guitar Solo [01:09]
  • 7 Bleed for the Devil [02:22]
  • 8 Damnation [04:24]
  • 9 Blasphemy [04:57]
  • 10 Lord of All Fevers & Plague [03:34]
  • 11 Evil Spells [05:00]

enregistrement

Enregistré au Nottingham’s Rock City, Royaume-Uni, 14 novembre 1989.

line up

Trey Azagthoth (guitare), Richard Brunelle (guitare), Pete Sandoval (batterie), David Vincent (voix, basse)

remarques

Sorti à l'occasion du Record Store Day 2015, limité à 1500 exemplaires. PS : déjà sorti sous forme vidéo par Earache en 2006 (dvd bonus d'une édition de "Altars of Madness"), et en 2011 en DVD sous le titre "Live at Rock City". On va donc dire que ceci est une réédition audio d'une vidéo déjà commercialisée sous deux éditions différentes par ce label, vendue comme un "nouvel" album de Morbid Angel en édition limitée pour le "RSD" 2015...

chronique

Ah, je la retrouve ! Pas ma jeunesse non, celle de Morbid Angel. Je vais continuer à exploser l'ambulance, mais le moindre qu'on puisse rappeler est que les années 2010 et le passage du Azagthoth Band chez Season of Mist ne fut pas des plus euh... voilà, comme je disais, je ne vais pas trop remuer le bidule dans la plaie, hem, bon. Oui, ok, le "I" était vraiment vraiment pénible à écouter, voilà, c'est fait ! Et alors, le dernier, le "J" ? Ben c'est le premier en fait, mais version live, enfin le "vrai" premier, exception faite de "Abominations of Desolation" car on parle ici d'un des chefs d’œuvre du genre qui est ? Qui est ? Indice : le titre commence par la lettre A. En éfè, le live ici chroniqué reprend exclusivement des titres d'"Altars of Madness", lors d'une soirée "thrash extravaganza" (sic et lol) comme on n'en fait plus, à Nottingham, en 1989 avec au programme Bolt Thrower, Carcass, Morbid Angel, Napalm Death tête d'affiche. Pfff, né trop tard sans déconner ! Pour ceux qui se demandaient ce que pouvait être un concert de Morbid Angel lors de leur fougueuse jeunesse, la solution ne passait donc que par l'achat de bootleg jusqu'à ce que Juvenilia paraisse, celui-ci étant sans doute déjà disponible sous version non officielle - en fait déjà sorti sous forme vidéo par le label... Earache nous fait donc encore une Record Store Day blagounette mais celle-ci ne porte seulement que sur les marges dégagées par ce produit : emballer un live vieux de 25 ans, en vendre 1500 copies limitées à 20/30 euros, lol non ? D'autant que, souv'nez vous, Morbid Angel est parti d'Earache pour cause de non-ventes d'"Heretic". Résultat des courses ? "Venez vous refaire une virginité chez nous avec un pressage 1500 copies d'un concert que vous ne pouvez plus faire aujourd'hui" ; comme un sous-fumet d'humiliation non ? Ben oui bis, souv'nez, déjà, Sandoval ne joue plus dans le groupe officiellement depuis 2013, et resouv'nez vous cet été 2015 ! Un vrai soap opera : Azagthoth annonce que Steve Tucker revient dans le groupe (basse, chant), David Vincent répond le même jour qu'il n'est pas au courant et en profite pour ne poster que des photos vintage de Morbid Angel sur son profil facebook... A côté les "négociations" Troïka / Syriza c'est une partie de belote à la coule... Bon, ce contexte croquignolet posé, revenons au boot euh au dernier album de Morbid Angel. Celui-ci ressemble vraiment à un live, contrairement à cet "Entangled in Chaos" ressemblant plus à un concert studio... donc, pains, solo inutile (mais pas trop long), son parfois un peu "lointain", un peu faiblard aussi, David Vincent bavard entre les morceaux, introduisant la suivante un peu comme Tom Araya vous voyez ? Avec cette voix tragique et tremblotante et grave, "if you liiiive by the swwoôrd, then you willl diiiiiieee by the swoord" ? Le concert est brutal, la prise de son est propre (soundboard) mais pas retouchée il me semble, avec une bonne perte de patate malgré des pics de ouf dûs à la richesse des standards joués ici, du genre "Chapel of Ghoooouls", "Damnation", "Maze of Torment" ou "Lord of All Fevers and Plague"... ou tous les autres titres quoi. Le public s'entend peu, sûrement parce qu'il n'y avait pas grand monde dans la salle et que les morbideux furent la petite première partie qui venaient faire la promo de son petit premier album... en tout cas les britons ont dû se prendre une grosse mandale ce soir-là en découvrant ce groupe lors de cette tournée européenne ! Que dire au finish ? Bon live, qui aurait pu être sorti par Earache en 1990, mais qui sort en 2015, un peu en conclusion de l'histoire d'un groupe ayant profondément marqué les musiques dites extrêmes, après des albums cultes, un changement de vocaliste engendrant d'autres méga bons albums, carrière s'écroulant sur une bizarrerie ayant rendu tourette la plupart des fans... drôle de destin. Oui, ça serait vraiment une belle conclusion d'en finir humblement sur ce petit live, le serpent se bouffant la queue sur ces morceaux infernaux d'Altars of Madness. C'est mon souhait, mais ça ne m'étonnerait pas que le Trey nous sorte un "K" quand même... arf, quand je vous dis que personne ne m'écoute !

note       Publiée le vendredi 31 juillet 2015

partagez 'Juvenilia' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Juvenilia"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Juvenilia".

ajoutez une note sur : "Juvenilia"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Juvenilia".

ajoutez un commentaire sur : "Juvenilia"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Juvenilia".

dimegoat › jeudi 6 août 2015 - 22:46  message privé !

On ne peut pas dire que ce soit mauvais, compte tenu de la setlist et du charme assez cru du live. Par contre c'est sans grande plus-value par rapport à l'album. Je préfère encore regarder la video du concert à Fagersta en Suède, lors de la même tournée. L'ambiance a l'air plus dingue et la légende dit que ce concert avait rassemblé dans le public à peu près toute la scène death suédoise en marche et en gestation...

Note donnée au disque :       
Rastignac › vendredi 31 juillet 2015 - 23:35  message privé !
avatar

bah non. Tu peux acheter l'édition d'Altars of Madness avec le dvd (cité dans les remarques), tu rippes l'audio du dvd, et t'as l'audio du dvd dans ton ordinateur et tu peux même le graver sur un cd. Ou t'achètes le vinyle, tu le rippes sur une clé usb et après tu le graves sur un cd. :-)

Note donnée au disque :       
torquemada › vendredi 31 juillet 2015 - 23:02  message privé !

Ça existe en cd ?

Note donnée au disque :