Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEElectric Press Kit › Low cost

Electric Press Kit › Low cost

cd | 11 titres

  • 1 Lost in a lost world
  • 2 Rape of the vampyre
  • 3 Low cost
  • 4 Everybody loves you in hell
  • 5 Où que tu sois
  • 6 Les choses ne s'arrangent pas
  • 7 Nothing in the sky
  • 8 La rivière
  • 9 Black cat
  • 10 Motorblood
  • 11 Où que tu sois (single version)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Eclectik Records, Nantes, France

line up

Emmanuel D. (chant, guitare), Jef J. (basse)

Musiciens additionnels : K (clavier), Mélanie, Sandra C (chant féminin)

chronique

C’est absurde, j’en conviens, de reprocher à un groupe son audace mais en toute honnêteté depuis qu’Electric Press Kit ont cessé d’expérimenter dans toutes les directions pour se concentrer et travailler leur aspect le plus post punk, ils n’ont cessé de s’améliorer et avec ‘Low cost’ nous livrent leur essai le plus abouti. En réalité, selon les chansons, on pourrait carrément ôter le ‘post’ tant se fait sentir une influence punk à la française (Bérurier Noir, La Souris Dégulinguée), notamment dans la nervosité crue des guitares et le rythme (‘Low cost’, ‘Les choses ne s’arrangent pas’, ‘Motorblood’) mais s’y arrêter serait trop réducteur. Ce serait sans compter l’excellent ‘Rape of the vampyre’ flirtant avec le goth, ‘La Rivière’ assez particulier avec son ambiance cold wave râpeuse, ou simplement les morceaux calibrés post punk ; ‘Black Cat’ me rappelle même de lointains échos des Tétines Noires. Il faut dire que Emmanuel a amélioré son chant, travaillé sa manière de poser les paroles et sa voix y gagne nettement en charisme; on le sent qui se lâche complètement et c’est très bien comme ça. Histoire d’enrichir les textures, le duo s’est adjoint les services de deux vocalises (Mélanie et Sanda C avec qui E.P.K. avait collaboré déjà), ajouté une discrète touche de clavier. Fidèle à une production assez rêche, fort bien maîtrisée, il peut donc se payer le luxe de peaufiner ses mélodies. Seule 'erreur', à mon avis, ‘Où que tu sois’, nettement plus maladroit dans son mixage, ses paroles (un peu niaises à mon goût), avec une mauvaise juxtaposition des vocaux féminins et masculins; dommage car en terme d’écriture, tout n’est pas à jeter (le clavier, les nappes vocales sont parfaits). Bonne idée d'ajouter la version single, interprétée par Sandra C, plus cohérente, avec une ligne de guitare mieux valorisée. Electric Press Kit peuvent donc être fiers du bébé, ‘Low cost’ est d'une efficacité tranchante et rafraîchissante.

note       Publiée le samedi 25 juillet 2015

partagez 'Low cost' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Low cost"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Low cost".

ajoutez une note sur : "Low cost"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Low cost".

ajoutez un commentaire sur : "Low cost"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Low cost".