Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTricky › Christiansands

Tricky › Christiansands

cd • 4 titres • 19:17 min

  • 1Christiansands (Album Version)
  • 2Ghetto Youth
  • 3Christiansands (The Imposter's Mix)
  • 4Flynn

line up

Martina Topley-bird, Tricky

Musiciens additionnels : Sky, The Imposter

remarques

chronique

Styles
trip hop

La fièvre. La grosse fièvre, l'auditeur piégé comme un gros lièvre dans son terrier. Ne pouvant contre-attaquer que par une réception-souflette des volutes. Il n'y a plus de piles dans ma télécommande, et pas de touche "repeat" sur ma chaîne modernement sobre. Je suis donc obligé d'appuyer sur play pour écouter comme il se doit "Christiansands". Quel dommage. Du coup je pourrais le chroniquer d'après ma mémoire limpide malgré la buée, car il tourne en boucle dans ma tête, aussi. Et Martina elle a des boucles aussi (et elle tourne dans ma tête aussi). "Christiansands" rules forever, peu importe what does that mean. Nous parlons bien sûr du titre magnétique de Tricky ultime, du moins d'un des ses plus beaux. De ses paroles vénéneuses et cryptiques, vraisemblablement inspirées - entre autres flashs existentiels - par un flirt avec une fille du Nord. Chaud. "Always [...] forever". Tout est là : les clés et la serrure. On réécoute avec un plaisir congélatoire son bad trip jamaïcain, puis on passe par ce remix évolutif-expé des plus vils en piste trois, qui est à la hauteur de l'originale : sept minutes délicieuses qui prolongent le trip avec force effets (subtilité, grand trip-hop), et rien d'une imposture, car il concentre en quelque sorte plusieurs remixes en un seul... Je ne me souviens jamais de "Flynn", sinon qu'il s'agit d'un de ses inédits boiteux et chelou, crari breakbeat abstract machin... Quand on aime Tricky, on achète ses singles d'occase dans les bacs pourris ou sur discogs. Ils ont vécu, ça leur donne ce charme des reliques abandonnées. C'est le carton usé du digipack ça, qu'on parle du laser ou du vinyle, c'est du carton avec des coins bousillés, du carton qui renferme tout sauf un titre en carton, mais le single-phare d'un album-phare rouge dans une nuit bleue-noire. Mon exemplaire de Christiansands très usé du genre vieille sèche de bachelier (ou bristol, uhuh), est orné d'un crop-circle de cendre. C'est beau.

note       Publiée le mercredi 1 juillet 2015

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Christiansands".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Christiansands".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Christiansands".