Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAThe Atomic Bitchwax › Spit Blood

The Atomic Bitchwax › Spit Blood

cd • 7 titres • 33:21 min

  • 1Dirty Deeds Done Dirt Cheap04:13 [reprise de AC/DC]
  • 2Liquor Queen04:00
  • 3Get Your Gear05:34
  • 4Cold Day in Hell06:47
  • 5Spit Blood04:16
  • 6Black Trans-Am04:12
  • 7U Want I Should04:20

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Produit par Charlie Shafer & The Atomic Bitchwax

line up

Ed Mundell (guitare), Chris Kosnik (basse, chant), Keith Ackerman (batterie)

remarques

chronique

Styles
stoner
hard rock
psychédélique
Styles personnels
space-stoner-psyché iii

The Atomic Bitchwax qui reprend AC/DC, c'est comme une troisième bière après une deuxième bière, ça coule de source. En moins bluesy aussie que spacio-dustfucker, certes, mais on se refait pas. Oh et puis le désert, y en a aussi en Australie. De quoi rouler à fond la caisse jusqu'à atteindre la voie lactée, telle une bande de cochons dans l'espaaaaaaaace !!!! Je ne dis pas ça à cause de l'artwork, toujours aussi "Le guide du routier galactique", mais force est de constater que dès qu'ils lâchent les reprises de pub-rock, ça prend de la hauteur à une vitesse vertigineuse, la bande à Kosnik n'ayant pas changé d'un iota leur formule magique, d'ailleurs "Liquor Queen" sera bien familière aux adeptes (ni plus ni moins qu'une version revisitée du dernier titre du II, exponentiellement turbinée et d'autant meilleure). Des vocaux toujours aussi chargés en alcoolémie, des riffs toujours mesurables sur l'échelle de Richter version martienne, et de la rythmique satellito-grooviesque. Paye ton stoner psyché de hardos porté sur les seventies, en quelque sorte, avec du lourd, du très lourd dans le genre, "Get Your Gear", et puis des vieilleries réenregistrée pour l'occase. Bon, du coup y a peut-être pas le même souffle solaire des deux premiers LP, c'est plus une collection remise au goût du jour, mais le titre éponyme envoie quand même sévèrement la purée de météorites, sur un mid-tempo propice aux extrapolations corporelles de fin de soirées. En gros, ça groove pour fort niquer. On ne dira jamais assez à quel point le stoner, quand il est vraiment foutrement bien conçu, est dans le fond une musique ultra-sensuelle, au sens propre du terme. Ça colle à la peau ce bordel, ça ondule du fion, nonobstant la pesanteur de la section rythmique, et puis ce petit gimmick de manège old-school vient se poser là comme un clin d'oeil rigolard. Bon aller faut pas non plus se leurrer, quand ça bourrine gentiment du space-rock mi-tellurique mi-la-gueule sur la tireuse, ça le fait aussi, mais c'est un peu plus, disons, une musique d'hommes quoi. D'hommes qui aiment les filles en mini-shorts qui s'appellent Tammy-Lynn quoi. Oui, mes chros de The Atomic Bitchwax tournent en rond, mais leurs albums aussi, à force. Disons que cet EP constitue une bien agréable collection de façon de faces B, et que c'est déjà pas si mal quand on a toujours pas eu son soûl de stoner cosmique. Mais c'est quand même en dessous des deux opus magnum qui l'ont précédé. Un truc pour se finir tranquillou avec de cuver sa bière quoi. Y a que la fin de triste, et le réveil qui fait mal au crâne.

note       Publiée le samedi 13 juin 2015

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Spit Blood".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Spit Blood".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Spit Blood".