Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEsham › Venus Flytrap

Esham › Venus Flytrap

cd • 31 titres • 76:54 min

  • 1Vertigo
  • 2Cyanogenis Glycoside
  • 3Bath Salts
  • 4Thiosulphate
  • 5Wolfsbane
  • 6Monkshood
  • 7Dolls Eyes
  • 8Devils Cherry
  • 9Cyanobacteria
  • 10Poison Snakeweed
  • 11Xanthium
  • 12Intermitten Fasting
  • 13Delosperma Acuminatum
  • 14Acacia Polyacantha
  • 15Zanthoxylum Aborescens
  • 16Echinopsis Peryviana
  • 17Dionaea Muscipula
  • 18Salvia Divinorum
  • 19Pandanicide
  • 20Sinicuichi
  • 21Peyote
  • 22Claviceps
  • 23Neurolathyrism
  • 24Tetrodotoxin
  • 25Silene Capensis
  • 26Scopolamine
  • 27Higgs Boson
  • 28Tetrahydrocannabinol
  • 29Myristicion
  • 30Brainwreck
  • 31C2h5oh

line up

Esham (MC, production)

Musiciens additionnels : Insanity, Lucas Juliano, Pitchbull, Skywalkr, Speechless (productions)

remarques

chronique

Styles
hip-hop
Styles personnels
acid rap

"Heaven please just let me in, God forgive me for my sins... ", rappes-tu sur du Goblin crapuleusement samplé. Non, Esham : tu es foutu. Après toutes tes saloperies je crois que pour laver tes péchés, vas falloir frotter mon Shasham. Tu es allé un peu trop loin dans ta déchetterie mentale, en extirpant toutes sortes de merdes mutantes... Alors le seul qui pourra éventuellement quelque chose pour toi je le crains s'appelle Satan, le salaud qui doit de la maille à tous les toxicos musicaux. Escroc ou artiste, je dois avouer que la ligne n'a jamais été aussi ténue, car ton charisme de déchet est toujours aussi subjectivement magnétique ! En fait tu pourrais rapper sur n'importe quelle merde du moment qu'on sent cette conviction absolue dans la détresse, l'aspiration à être reconnu toujours entraînée vers les bas-fonds comme un bloc de béton lestant un corps... Auto-lesté et plus que jamais fusionnant avec Detroit, son âme, sa déchéance... Nous l'avons déjà vu avec DMT Sessions, les intitulés de tes pistes n'ont plus aucun intérêt, tu balances en random des noms de drogues, comme tu craches tes loops de logiciel crackables par le premier quidam, jusqu'à rapper sur du new age ("Intermittent Fasting") sans perdre de ton vice. Oh cette fois-ci tu fais appel à une tripotée de producteurs ! Eh... ça se ressent, euh... Un peu. Mais bon, tu colles tout ça de ta poisse. On a la personnalité ou on l'a pas. Plus de titres que sur le commun des mixtapes, des samples bruts traités en pur vandale roumain (dénude les fils cousin !) à faire passer Gainsbourg pour Chopin, des pochettes qui sont parallèlement de plus en plus belles (subjectif on a dit !), et ce propos celle-ci est digne d'un Infectious Grooves, ce qui dans mon bec est un compliment. Mais ton aura est totale, ce côté dark electro / glitch ("Monkshood", du rap sur du Venetian Snares, certes très soft, ça a tout de même une gueule bien sympathique), cette façon de ressortir des tubes gangsta-rap déviants et impotents ("Neurolathyrism" !) ou des berceuses goth-rap ("Tetrodotoxin" !), la diversité du flow - si si ! Même cet effet zapping radio ne me gêne pas... Tu es Detroit. Dès que je vais aux Etats-Unis, c'est direction cette ville que je devine pour bonne part en ruines, pour aller te serrer la pince, car tu vas bientôt y passer, je le crains quand j'écoute "Delosperma Acuminatum" avec ce chopped & screwed pourri de rigueur... XOXO, comme disent les kikoos. "Poison Snakeweed" (tu n'assumes donc pas ta négritude à quarante berges ? Je me disais aussi que t'étais plus Pocrain que Séba, mon con, mais Pocrain au niveau social où il devrait être dans un monde qui tourne rond). Sample miteux de Heligoland (ce morceau cool au générique de Luther, là). Oui, même pas la peine de faire de vraies phrases t'as vJe tranche dans mes samples de mots à la barbare, comme toi. Tu fais aussi à peu près la même merde que des Tyler the Crotator et AzzzzzzzzzzAP Rock, en t'appropriant leur style (façon "je suis badass parce que je rappe camion au point mort") - "Zanthoxylum Arborescens" - pour mieux leur montrer que faire du hip-hop réellement marginal n'est pas à la portée du premier junkie fils à papa débarqué de son fief. La différence entre un rat d'égout et un rat blanc d'animalerie ? Crasse mentale versus Aseptisé, mes bien chers homies. Même si le son peut s'y apparenter, ta musique n'a rien à voir avec tous ces pignoufs cloud/trap rap : comme comparer Tricky et Kanye West (ou Dutroux et Gary Glitter, comme me le souffle mon ex-collègue MC VL). Et puis tu continues à agglutiner tout ce que le hip-hop actuel contient de merde dans son slime, et fais monter ta mayonnaise comme aucun MC-DJ underground : références au r'n'b, textes anti-Illuminati, tube à zombies imparable sur sirènes de flics ("Silene Capensis") j'en passe et des lesieur... Mais on s'en branle, car tu lâches quelques pures toxines dans ce skeud. Oui, je te tutoies pour me donner un genre cool et complice, car je suis parfois comme les petits malins qui émettent leurs avis illuminés pour finir en page d'accueil de Rate your picnic, les The Needle Drouille du clavier - c'est de rigueur, mon lapinou ! Et pour autant "rap de 2012" qu'il soit, finissant sur de l'easy-listening muzak tout pérave, et deux fois trop gavé comme mes chros (notre générosité nous perdra), ton Venus Flytrap est pourtant un de tes albums les plus émotionnels, alors simplement : bravo. Album un peu indé grand public pour du eshamien, que je tiens accessoirement comme la porte d'entrée vers la wicket shit à réserver aux amateurs d'abstract hip-hop propret, pour mieux leur faire entrevoir la beauté du vice prolétaire (oui, ces gens fins qui n'écoutent du rap qu'à partir du moment où ils sentent que c'est acceptable dans un cadre rigoureusement Pitchfork). Ils devraient en profiter pour se refaire ta discographie dans la foulée, car il semblerait que tu te sois trouvé un nouveau métier pour gagner ta croûte en devenant... chef de cuisine. Hum. Je n'ose même pas imaginer ce que tu incorporeras dans les sauces... Norbert et Jean n'ont qu'à bien se tenir !

note       Publiée le jeudi 28 mai 2015

Dans le même esprit, Raven vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Venus Flytrap".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Venus Flytrap".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Venus Flytrap".

Raven › vendredi 29 mai 2015 - 10:35 Envoyez un message privé àRaven
avatar

www.facebook.com/ReelLifeGothom/posts/853215291389664