Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMisþyrming › Söngvar elds og óreiðu

Misþyrming › Söngvar elds og óreiðu

cd • 9 titres • 43:14 min

  • 1Söngur heiftar04:54
  • 2...af þjáningu og þrá04:16
  • 3Endalokasálmar05:29
  • 4Frostauðn04:25
  • 5Er haustið ber að garði02:29
  • 6Friðþæging blýþungra hjartna06:49
  • 7Söngur uppljómunar03:56
  • 8Ég byggði dyr í eyðimörkinni07:34
  • 9Stjörnuþoka03:22

enregistrement

Enregistré à Gryfjan, 2014.

line up

D.g. (voix, guitare, basse, machines, claviers), H.R.H. (batterie).

remarques

Sorti également sous forme cassette, vinyle, téléchargement.
Illustration par Skaðvaldur.

chronique

"Il fait si chaud ici, il fait si froid dehors". Vous ne pouvez pas si bien dire Monsieur Goldman, enfin si vous aviez écouté ce disque. Allez, ça serait rigolo que Goldman ou Souchon écoutent Misþyrming... vous imaginez la tronche des gars ? Vous imaginez votre tronche en voyant cette séquence se produire ? Chez moi ce disque se déguste tout seul, mais chez les autres ? La musique doit-elle être forcément celle d'happy few pour être bonne ? Un bon Mylène Farmer vaut-il un Darkthrone médiocre ? Un petit bout de mon cœur vaut-il une autoroute pour l'enfer ? Une illustration vaut-elle mieux que l'expérience ? La liaison entre ce qu'on imagine l'enfer (merci Dante, le Vatican, King Diamond et John Milton) et l'expérience mise en musique de cette vision infernale médiatisée par l'écoute dans mes oreilles vaut-elle n'importe quelle douleur mondaine, n'importe quel chagrin d'amour, n'importe quelle colère quotidienne, n'importe quel affect banal classé comme "pêché" et destiné à nous faire basculer chez Belzébuth, de notre vivant, de notre mort ? La beauté d'un tableau touchant ces représentations bien ancrées, faites de culpabilité refoulée et de cornes de bouc : n'est-ce pas véritablement cela qui fait la qualité d'une œuvre de black metal ? Ben on va dire : oui (pour l'instant), et ici la mise en scène de l'enfer est belle comme un niveau du jeu Doom (je ne suis pas perdu), comme une séquence de Total Recall (je bave comme un enfant devant la maison faite de gâteaux), on admire le paysage, il y a des flammes qui sortent des trous là-bas, mais finalement c'est beau, comme du sable, comme une lagune, comme un champ de roseaux. Misþyrming, groupe espagnol (nan j'déconne), Misþyrming groupe islandais sait déjà varier les paysages : rapides comme des torrents de lave en début de bouche, un peu plus caillouteux ensuite, ambientés ou dronés, l'album court pour se rendre compte qu'il n'y avait pas besoin de se presser tant que cela...Chargeant ses chansons de petites touches guitaristiques agréables à dénicher derrière le chaos des éboulements de batterie, sachant déclencher le fracas et la saturation de notes pour mieux faire respirer l'auditeur, Misþyrming est donc un groupe sachant ce que veut dire "attraper l'auditeur par l'oreille pour l'emmener au bout", et cela dès leur premier LP. FORTICHE ! Forcez donc la porte de cette célérité et de cette violence apparemment stérile pour laisser se dégager ce paysage magnifique... qui a dit que l'enfer était moche ? Si on s'arrête à la description ici faite, l'enfer n'est pas moche, il est ludique, chatoyant, enveloppant, sombre, rouge, vous entendez ce battement de cœur ? On y est si bien, à l'abri, au chaud. Y retourner serait un privilège que seuls ceux qui remontent le temps peuvent atteindre, et c'est ptet pour cela qu'on vous dit "stop, interdit", pêché mortel. L'espace, la matrice. Le metal, la musique. L'Islande, porte des paradis et de la mémoire. Merci Misþyrming.

note       Publiée le mercredi 27 mai 2015

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Söngvar elds og óreiðu".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Söngvar elds og óreiðu".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Söngvar elds og óreiðu".

Twilight › mardi 28 mai 2019 - 22:11  message privé !
avatar

Le nouveau vient de sortir...Qui c'est qui va se l'écouter à fond en allant au boulot demain ? C'est Bibi ^^

Note donnée au disque :       
yog sothoth › vendredi 14 avril 2017 - 15:32  message privé !
avatar

Non, c'est celui-là !

Twilight › vendredi 14 avril 2017 - 14:34  message privé !
avatar

ah oui ? C'est un autre que Aphotic womb ?

Note donnée au disque :       
yog sothoth › vendredi 14 avril 2017 - 11:19  message privé !
avatar

En parlant de Sinmara, l'album qui était très introuvable vient de ressortir.

Twilight › vendredi 10 février 2017 - 00:07  message privé !
avatar

Je remonte d'une boule...Cette nouvelle scène black me séduit totalement. Leur split avec Sinmara, autre fer de lance islandais est une merveille.

Note donnée au disque :