Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNecros Christos › Doom of the Occult

Necros Christos › Doom of the Occult

cd | 23 titres | 73:04 min

  • 1 Temple I [01:20]
  • 2 Baal of Ekron [04:54]
  • 3 Temple II [00:37]
  • 4 Hathor of Dendera [04:53]
  • 5 Gate I [01:17]
  • 6 Temple III [00:49]
  • 7 Necromantique Nun [03:54]
  • 8 Temple IV [00:23]
  • 9 Invoked from Carrion Slumber [05:10]
  • 10 Gate II [04:15]
  • 11 Temple IX.99 [00:22]
  • 12 Doom of Kali Ma / Pyramid of Shakti Love / Flame of Master Shiva [09:28]
  • 13 Gate III [01:17]
  • 14 Temple V [00:31]
  • 15 Succumbed to Sarkum Phagum [04:57]
  • 16 Temple VI [00:23]
  • 17 Visceras of the Embalmed Deceased [06:19]
  • 18 Gate IV [05:20]
  • 19 Temple VII [00:35]
  • 20 The Pharaonic Dead [07:23]
  • 21 Temple VIII [00:22]
  • 22 Descending into the Kingly Tomba [07:12]
  • 23 Gate V [01:23]

enregistrement

Enregistré au Sound from Below (avril-décembre 2010).

line up

Raelin Iakhu (batterie, percussions), Black Shepherd ov Doom (basse), The Evil Reverend N. (guitare), Mors Dalos Ra (guitare, voix).

remarques

Coédité par Ván Records.

chronique

Quand je ne sais pas quoi faire, je m'ennuie. Quand je m'ennuie en général j'essaye de trouver de la musique ambient. Ou j'écoute Necros Christos. Aujourd'hui il fait beau dehors, toujours un peu de mistral, et les effluves des résines en formation montent à mes narines et je m'écoute Necros Christos. Necros Christos est un groupe berlinois de death metal à écouter au soleil, à tapoter du doigt affalé sur le sofa là sur la terrasse pendant que deux trois abeilles - les dernières du quartier - viennent un peu couvrir le bruit des bagnoles au loin. Ce deuxième album, par exemple, je peux l'écouter aujourd'hui affalé sur le sofa car il est rempli de tubes rampants, parfois construits de manière similaire et surtout entrecoupés de nombreux morceaux de death acoustique, avec des instruments qu'on dirait sorti de la BO d'Exhumed (le jeu, souvenez-vous). Quand ces moments death à la guitare en bois + flûte + oud + sorte de harpe (?) + orgue + tambourins (à vue d'oreille) se terminent on revient aux tubes (d'amplis). Et là pareil, c'est hypnotique, le tempo est lent mais pas trop, les lignes de chant sont exclusivement incantatoires avec des phrases scandées en deux morceaux ou quatre morceaux la plupart du temps ce qui donne un effet répétitif mais pas chiant, répétitif comme sur un disque de Earth, répétitif comme à la messe me diront nos lecteurs chrétiens, répétitif comme disent les amateurs de doom pas regardants sur l'originalité des riffs. Ben oui, c'est cultuel ici, les gars ont des petits uniformes sur scène, des espèces de hauts de djellaba - très pratiques quand il fait chaud et que l'on s'ennuie chez soi à écouter Necros Christos, faut que je choppe leur fournisseur. Tout cela mis en scène sur fond de crânes et de shivaïsme tout sombrex, qui distille un joli malaise à force d'écoute. Mais là je me sens 'bien' en écoutant Necros Christos, ce qui me fait poser la question : pourquoi aime-t-on les choses censées faire peur ? La mort, l'au-delà, les orgues funèbres en général ça fait peur, ça ne berce pas ! La mort de l'ego, de l'âme, la destruction, le feu, c'est terrifiant ! Alors pourquoi le death metal me berce-t-il ? Pourquoi j'aime le death metal ? Pourquoi j'aime Necros Christos ? Pourquoi il fait beau aujourd'hui ? Pourquoi je considère le soleil comme positif, la nuit comme négatif ? Pourquoi je considère la nuit comme productrice et la journée comme un poids ? Pourquoi je considère Sheila comme Satan, Necros Christos comme Gabriel ? Pourquoi je m'ennuie comme ça ? Pourquoi je fredonne ce truc là en tête (Oyez Kalima ! Supreme mahavidyaaaa ! Mrityu vinaash. Ki paavan mata ! LALLALALALA !). Parce que c'est bon ? Parce que la mondialisation a du bon, parce que quatre étoiles ? (quatre étoiles virgule 4 quasars, presque très bon). Allez, morale de l'histoire, beuglez tous avec moi : Shiiiiivaaaaaaaa mahedevaaaaa (avé l'accent berlinois) !

note       Publiée le vendredi 22 mai 2015

partagez 'Doom of the Occult' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Doom of the Occult"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Doom of the Occult".

ajoutez une note sur : "Doom of the Occult"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Doom of the Occult".

ajoutez un commentaire sur : "Doom of the Occult"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Doom of the Occult".

necromoonutopia666 › vendredi 22 mai 2015 - 18:04  message privé !

C'est exactement ça! c'est du Farniente-Death. T'as plus envie de chiller en attendant que l'album finisse(hum) que de headbanger comme une brute. de la glandouille occulte!

Note donnée au disque :