Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIImpaled Nazarene › Live in the name of Satan

Impaled Nazarene › Live in the name of Satan

cd • 21 titres • 51:52 min

  • Première partie
  • 1Intro
  • 2Sadogoat
  • 3Chaosgoat law
  • 4In the name of Satan
  • 5Hate
  • 6Cyberchrist
  • 7Sadhu Satana
  • 8Ghost riders
  • 9Goat perversion
  • 10Goatzied
  • 11Moftification
  • Deuxième partie
  • 12Intro
  • 13Goatzied
  • 14Chaosgoat law
  • 15Condemned to hell
  • 16Hoath darbs Lucifero
  • 17False Jehova
  • 18Satanic masowhore
  • 19Curaxo
  • 20Goat perversion
  • 21Soul rape

enregistrement

Enregistré live en 1993

line up

Mika Luttinen (chant), Kimmo Luttinen (batterie), Jarno Anttila (guitare), Taneli Jarva (basse)

remarques

La set-list proposée est celle indiquée sur le CD mais elle comporte de nombreuses erreurs dans l'enchaînement des titres.

chronique

Styles
metal extrême
black metal
death metal
Styles personnels
bestial et primaire

Aaaaahh, du culte de chez culte !! Un live bootleg d'Impaled Nazarene enregistré dans les années 90 sorti il y a 20 ans ! J'ai mis du temps avant de le trouver, même si pour le coup il s'agit d'une réédition et pas de l'objet d'origine. Ce si joliment nommé "Live in the name of Satan" représente un bootleg proposant deux enregistrements datant de la tournée "Ugra-karma". Pour les deux enregistrements, le son est bien évidemment necro. Cependant, le son est totalement audible sur la première partie du bootleg alors que pour la deuxième set, le son est vraiment lointain avec pas mal de problèmes techniques. Dans les deux cas, le groupe n'est pas franchement en place, c'est vraiment approximatif, les guitares sont super brouillonnes, mais l'important n'est pas là. Ce qui compte, c'est l'atmosphère et l'énergie dégagées. Le rendu d'un bootleg ne vaudra pas le fait d'être dans la salle de concert, mais on peut facilement comprendre qu'un concert du groupe est ultra-bestial. Le chant de Mika est plus proche du death metal que du black, donnant une impression de brutalité plus importante. La deuxième partie du concert reste quand même plus anecdotique de par le son franchement passable. C'est dommage parce que la set-list proposait beaucoup de titres différents de ce qui est présent sur le premier concert. En fait, l'écoute de ce CD ne rend pas justice à l'ambiance d'un concert du groupe. Ça manque tellement de puissance et de profondeur que ce côté necro et quasi punk n'est pas mis en valeur. Il est difficile de vraiment rentrer dedans. Au-delà de son côté culte, ce bootleg reste dispensable à cause d'une qualité générale et de performances du groupe médiocres, même si c'est toujours sympa d'avoir en live des morceaux aussi bestiaux qu'"In the name of Satan", "Condemned to hell" ou bien "Goat perversion". On peut prendre ce bootleg comme un témoignage des débuts du groupe, au même que le split live bootleg avec Beherit enregistré au "Day of Darkness Festifall". Pour collectionneurs et fans ultimes des Finlandais.

note       Publiée le vendredi 15 mai 2015

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Live in the name of Satan".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Live in the name of Satan".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Live in the name of Satan".