Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPsyche › Unveiling The Secret

Psyche › Unveiling The Secret

cd • 15 titres • 63:21 min

  • 1Thundershowers
  • 2Lord Unleashed
  • 3Black Panther
  • 4Caught In The Act
  • 5Intermezzo
  • 6Prisoner To Desire
  • 7The Saint Became A Lush
  • 8Taking Chances
  • 9Unveiling The Secret
  • 10The Crawler
  • 11Screamin' Machine
  • 12Waiting For The Stranger
  • Bonus Tracks
  • 13Anguish
  • 14Venom
  • 15Thundershowers (4-Track-Demo)

line up

Darrin Huss a.k.a. Evan Panic (chant), Stephen Huss a.k.a. Anthony Red (claviers, programmation)

remarques

chronique

Styles
dark wave
new wave
pop
ebm
gothique
Styles personnels
synth-pop sombre

J'égrène les albums de Psyche avec grand plaisir, dans le désordre, après les avoir découverts par le versant le plus cheesy et si maladroitement introduits dans nos archives. Je commence par le deuxième, qui reste peut-être la meilleure initiation, légèrement moins orthodoxe que le premier Insomnia Theatre que je ne possède pas encore en dur, et débordant d'une vibe romantique-gothique assez imparable sur un bon gros musc de vieux synthétiseur, aussi immédiatement identifiable qu'une anisette sur glace pilée. Une façon de rendre hommage à ce groupe très chou (au nom faisant un clin d'oeil à l'un des meilleurs titres de Killing Joke), revendiqué fan de David Cronenberg à l'époque où c'était tout sauf obligatoire et ostentatoirement cannois. De purs canadiens, donc, respectueux des artistes du cru. Et de purs goths, aussi. Goths à Korg : so gut, so guts. Mais causons de cette pochette très new romantic d'abord, car je sens quelques rires étouffés dans l'assemblée : Psyche sont-ils donc dans un état d'esprit si Tears For Fears à la sortie de Unveiling the Secret ? Non, pas exactement. La fin n'est pas si légère, du tout. Et plutôt Depeche Mode tant qu'à faire, sans grande surprise ceci dit : avec une bonne armature rythmique EBM à la Front 242 sentimental. Les deux frangins sont encore ensemble en 1986. Le chanteur, c'est le mec à droite, Darrin Huss, ce qui rime avec angelus, petrus, et DeLorean côtée à l'argus. Entre autres. Une bouille à jouer dans un Gus Van Sant, n'est-ce pas ? Sa voix est comme son physique : chaque mâle jugera donc opportun de s'accoquiner avec ce feeling choucaille-choucas, s'il est homosexuel musical ou non. C'est pas Gahan (qui peut l'être ? Eskil Simonsson ? Nick Holmes ? Pas plus eux que Darrin), c'est pas Jim Kerr (moins suave), c'est pas Douglas McCarthy non plus (moins de gomina, moins de vaseline) mais le petit Darrin est un peu entre les trois, et il n'y va pas de gorge morte sur le crooning goth à voix claire. N'étaient ces ossatures très EBM, l'album serait un pur produit synth-pop du tout début des années 80, plutôt que de 1986. Les tubes darkwave dancefloor déroulent implacablement, avec une certaine linéarité mais toujours cette passion, oui, voilà le mot que je cherchais : la passion, Psyche étaient des passionnés. Et Unveiling The Secret un pur album de romantique, mais il y a un lien avec Skinny Puppy, mis en évidence par un des premiers musiciens de Psyche, qui vous sautera à la gorge sans prévenir sur "Waiting For The Stranger". Skinny Puppy suivra la voie d'un funk droïde drogué beaucoup plus singulier, Psyche celle plus balisée de la synth pop... mais les deux n'étaient à leurs débuts pas si éloignés que ça dans l'esprit. New romantic... instinct de nuit... feeling thriller de science-fiction 80's incontestable... un classique du genre, tout simplement, et je doute que les amateurs l'ayant découvert à sa sortie me contredisent !

note       Publiée le vendredi 8 mai 2015

Dans le même esprit, Raven vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Unveiling The Secret".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Unveiling The Secret".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Unveiling The Secret".

Marco › dimanche 11 août 2019 - 11:30  message privé !
avatar

Sans faute <3

Note donnée au disque :       
Hazincourt › samedi 12 novembre 2016 - 11:57  message privé !

Réédition des premiers Psyche sur le label electro canadien Artoffact, Insomnia Theatre, Unveiling The Secret, Mystery Hotel, le tout bourré a craqué de Bonus :)

Note donnée au disque :       
Hazincourt › samedi 9 avril 2016 - 17:21  message privé !

C'est assez étrange, j'adore Skinny Puppy et Psyche, j'ai écouté ce fameux "Re membering Dwayne" et contre toute attente j'ai pas été transcendé ! Il est pas mal (mais bon rien de plus), comparé aux autres Psyche c'est vraiment pas mon préféré et de très loin. C'est un peu comme Bill Leeb qui a quitté Skinny Puppy pour former FLA, bah Goettel devait quitter Psyche pour apporter son talent à Skinny Puppy, il était pas fait pour Psyche. Goettel a aussi joué dans un groupe new wave des 80ies, avec un maxi sympa "Voice - Anno Di Voce" : https://www.youtube.com/watch?v=5RzKT3OT5q0

Note donnée au disque :       
Raven › samedi 9 avril 2016 - 15:38  message privé !
avatar

Oui... j'y repensais d'ailleurs tout récemment en réécoutant Remission et Bites, sur les passages les plus dancefloor.

22goingon23 › samedi 9 avril 2016 - 14:26  message privé !

Entre Psyche et SP il y a plus q'un parallèle. Dwayne Goettel a fait partie du groupe au début des 80's mais quittera Psyche rapidement. Il existe une compile de ces enregistrements rares (Re membering Dwayne).