Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPsyche › The Influence

Psyche › The Influence

cd • 17 titres • 70:49 min

  • 1Eleanor
  • 2Misery
  • 3Haunted
  • 4The Influence
  • 5Dark Pool
  • 6Salvation Stranger
  • 7Psyche Theme
  • 8Secret Angel
  • 9The Sundial
  • 10Illusion
  • 11Twilight
  • 12Misery's Return
  • 13Haunted (On Hill House Mix)*
  • 14The Sundial (Shifting Time)*
  • 15Misery (Acoustic Rhodes)*
  • 16Salvation Stranger 2012*
  • 17Goodbye Horses (Immortality Mix)*

line up

Darrin Huss (chant), David Kristian (claviers, programmation)

remarques

[*] Pistes bonus (très mignonnes, dont deux acoustiques) de la réédition 23ème anniversaire sur le label italien Final Muzik. La tracklist est en outre dans un ordre différent de l'originale (chronique écrite à partir de la réédition).

chronique

Styles
dark wave
ebm
gothique
Styles personnels
synth-pop sombre

Psyche fusionne avec la nuit. Une nuit à la Blade Runner. On l'aura deviné une fois écouté Unveiling The Secret et entendu la transition Mystery Hotel : nos deux feuilles d'érable ont décidé de sortir leur album le plus sombre, le plus ciselé. Stephen Huss est déclaré schizophrène, il laisse la place à David Kristian, plus de l'école Tangerine Dream mais tout aussi John Carpenter que Stephen. Et le petit frère fait des parades de crooner gothique sur synesthésie de synthés. Si "Psyche Theme" a tendance à me les briser un peu, la faute aux refrain du petit Darrin (très expressif tout au long de l'album), qui me déplaît par pur ressenti alors que les synthés sont pur kahlua darkwave, la suite est un spleen succulent : bien moins ouvertement accrocheur, ce Psyche est avant tout une longue montée en puissance qui n'explosera jamais, un long bad trip de backroom sur de l'EBM de minuit, morose et binaire, un peu Jean-Michel Jarresque sur les bords mais ouvertement goth. J'ai eu un peu de mal à accrocher à celui-ci au début, sachant qu'il est souvent présenté comme leur pinacle, mais il a quelque chose d'un Frontline Assembly croisé Vomito Negro. Ou plutôt l'album qu'auraient sorti FLA s'ils n'avaient fait que des titres comme "Threshold", voyez vous, même si les rythmes de Psyche sont plus basiquement macumba que ceux de FLA, pensez macumba gothique. Et ça c'est chouette. "Haunted", c'est beau, "Illusion" un tube corbak bien collant. "Dark Pool" a une trame qui fait penser aux titres downtempo de Yello, en plus vénéneux. Je pourrais en citer d'autres mais The Influence est à prendre comme un bloc terne, à la façon de sa pochette peu engageante - Psyche n'a jamais été aussi homo-homogène. Presque musique de film. L'album de Psyche le plus gutsien avec le premier ? Allez, hop. Même si je trouve qu'il lui manque un petit quelque chose pour être aussi addictif que Unveiling the Secret, c'est peut-être parce qu'il est simplement anti-tubesque, désamorçant systématiquement les montées dancefoor pour transformer des hits potentiels en rotations narcissico-dépressives. The Influence c'est un Psyche rampant, plus insidieux, qui beurre la vaseline avec amour sur le pourtour du cortex en le pénétrant langoureusement. Ô doux spleen corbeau...

note       Publiée le vendredi 8 mai 2015

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The Influence".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Influence".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Influence".

Marco › dimanche 11 août 2019 - 15:31  message privé !
avatar

"The Influence", le titre => arpegiator m'a tuer! *love*

Note donnée au disque :       
Kagoul › jeudi 14 mai 2015 - 15:44  message privé !

Ah ouais là j'avoue que ça deviendra sans doute mon préféré !

Note donnée au disque :       
Twilight › dimanche 10 mai 2015 - 13:04  message privé !
avatar

J'ai découvert avec celui-ci. Psyche inquiétant, au sommet de son art...

Note donnée au disque :