Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCChino XL › Here To Save You All

Chino XL › Here To Save You All

cd | 17 titres | 74:26 min

  • 1 Here To Save You All
  • 2 Deliver
  • 3 No Complex
  • 4 Partner To Swing
  • 5 It's All Bad
  • 6 Freestyle Rhymes
  • 7 Riiiot!
  • 8 Waiting To Exhale
  • 9 What Am I?
  • 10 Feelin' Evil Again
  • 11 Thousands
  • 12 Kreep
  • 13 Many Different Ways
  • 14 The Shabba-Doo Conspiracy
  • 15 Ghetto Vampire
  • 16 Rise
  • 17 My Hero [piste 60 cachée]

line up

Chino XL (MC), B Wiz (production)

Musiciens additionnels : Kool Keith (MC), Ras Kass (MC), Kutmasta Kurt, Bird, D.J. Homidice, Erik Romero, Dan Charnas, Jay Vietnam, Mark Luv (productions et/ou scratches), Jut Boogie, Gravitation (MC's), Rosalin "Drama Child" Harris, Jamie Stewart (voix)

chronique

Styles
hip-hop
Styles personnels
underground > dark rap

"I spread new rap styles like prostitutes spread chlamydia [...] The term Chino goes synonymous with corpses flipped / but never celebrated, like Hanukkah in Auschwitz" (#3 "No Complex"). Son blase est craignos (sauf pour qui porte des futes larges), mais le portoricain Chino XL, qui est souvent décrit comme un proto-Eminem de l'underground, est descriptible comme tel sans exagération, en tout cas bien plus qu'Esham. L'avant-garde du flow de Slim Shady ou un pur hasard ? Je pense que ça tient surtout aux timbres assez similaires des deux intéressés en réalité, car Chino est beaucoup moins pop, et sa personnalité moins extravaguante (et droguée) est plus axée egotrip pur. Mais de l'egotrip de salaud, attention. Son flow est, comme celui du blondin, le résultat de longues années de battles, d'entraînement maniaque et d'hectolitres de sueur versés sur le mic. Un peu comme les golgoths sur pattes de coq qui font du street-workout et se suspendent aux réverbères à l'horizontale à la seule force de leur bras, ce genre de résultat quasiment inhumain me divertit plus qu'il ne me fascine, mais tout de même : Chino XL exhale une technique et un charisme assez extraordinaires dans le rap pour figurer dans la sélection haute de Guts of Darkness. Si vous êtes intrigués par ce que pourrait donner un hybride dont l'ADN se situe entre Kool Keith, Ras Kass et Eminem, ce premier album sombre et torturé du MC latino halluciné me semble un mets de choix incontestable. D'ailleurs deux de ces trois références de poids sont logiquement en featuring, et un titre est produit par Kut Masta Kurt ("Deliver", excellent), ce qui me confirme que je ne divaguais pas quand mes premières sensations m'ont direct renvoyé au tarin l'odeur paranormale de Soul on Ice, ou du Big Time d'Ultra. Les instrus sont assez cheesy - underground, plutôt - mais souvent très magnétiques ("It's All Bad", tuerie, ou le beat évolutif chelou de "Ghetto Vampire"), des rythmiques organiques souterraines et des samples hypnotico-ténénbreux, un peu ce que Eminem aurait dû avoir sous son flow à la place du boom bap jazzy générique quand il a démarré sur la démo officieuse Infinite. Chino XL déroule son rap de mercure à l'état liquide sans aucun entracte : un charisme rare dans le rap à voix claire, des rimes à la fluidité métaphysique qui se lovent à la perfection dans les beats dark-étranges de B-Wiz. Here To Save You All (ce titre, tout de même...) a vraiment toute sa place sur fond sombre et orange, et sa pochette acupunctrice-SF à la Hellraiser reflète très bien le contenu et le feeling du Chino. Comme pour le premier Big L, j'aurais presque quelques scrupules à ne pas faire claquer la note maximale, mais je décroche toujours un peu sur la longueur, et on est plus sur l'excellence homogène que devant un coup de maître intégral.

note       Publiée le jeudi 30 avril 2015

partagez 'Here To Save You All' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Here To Save You All"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Here To Save You All".

ajoutez une note sur : "Here To Save You All"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Here To Save You All".

ajoutez un commentaire sur : "Here To Save You All"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Here To Save You All".

saïmone › jeudi 30 avril 2015 - 18:09  message privé !
avatar

Badass à fond ouais, on trouve le même genre de noirceur dans le meilleur d'un Shurik'n mais en mode The Shield plutôt que Plus belle la vie

Note donnée au disque :       
Twilight › jeudi 30 avril 2015 - 17:51  message privé !
avatar

Ben, je dois bien avouer que 'Kreep' ne m'avait pas déplu à l'époque...

nowyouknow › jeudi 30 avril 2015 - 17:33  message privé !

Un égo et un flow sans limites, le gars n'a rien à envier à Pharoahe ou Eminem. Les beats sont bien sombres en plus, encore une perle de la belle époque...

Note donnée au disque :