Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLa Caution › Asphalte Hurlante Ultime Edition

La Caution › Asphalte Hurlante Ultime Edition

cd • 18 titres • 73:16 min

  • 1Main Courante
  • 220000 Lieues Sous La Merde
  • 3J'Plante Le Decor / Plainte (Skit)
  • 4Metropolis
  • 5Souvent
  • 6Aquaplanning (Remix)
  • 7Culminant
  • 8Toujours Electriques
  • 9Asphalte Hurlante
  • 10Changer D'Air
  • 11Almanach
  • 12De Soixante-Dix À Septante
  • 13Entre L'Index Et L'Annulaire
  • 14Casquettes Grises
  • 15Retrospectives
  • 16Comment On T'Voit
  • 17Outro
  • 18Aquaplaning (LP Version)

cd • 16 titres • 66:08 min • abum instrumental

  • 1Intro (Instrumental)
  • 220000 Lieues Sous La Merde (Instrumental)
  • 3J'Plante Le Decor (Instrumental)
  • 4Souvent (Instrumental)
  • 5Aquaplanning (Remix) (Instrumental)
  • 6Culminant (Instrumental)
  • 7Toujours Electriques (Instrumental)
  • 8Asphalte Hurlante (Instrumental)
  • 9Changer D'Air (Instrumental)
  • 10Almanach (Instrumental)
  • 11Entre L'Index Et L'Annulaire (Instrumental)
  • 12Casquettes Grises (Instrumental)
  • 13Retrospectives (Instrumental)
  • 14Comment On T'Voit (Instrumental)
  • 15Outro (Instrumental)
  • 16Aquaplanning (Instrumental)

informations

line up

Nikkfurie & Hi-Tekk (MC's, productions)

Musiciens additionnels : Detect (scratches), Profecy, Saphir Le Joaillier, Lyricson, Taïro, 16s64, Izno (MC's), Linkk (production), DJ Fab

chronique

  • alternatif

Science Fiction à la Fallout dans le décor de la Seine Saint Denis + descendants de marocains zonant entre les épaves de métal et de béton... Et une pochette de réédition qui colle plus à l'ambiance de cet album que celle de la version originale, très cool ceci dit, avec ses couleurs très Hot Wheels. Cas complexe, fusion disgracieuse ? En hip-hop français, je vois NTM comme le squat dédié aux battles, IAM comme le dojo adjacent à bibliothèque municipale, Assassin comme la MJC tenue par un fils à papa ayant raté sa carrière politique... et La Caution comme la casse automobile. Surveillée par deux bronzés bouffeurs de kebabs végétariens qui balancent leurs vannes cryptico-sociales le cure-dent au bec. Big macs et boulons. Des carcasses d'intrus mutantes axées sur les multiples torsions de beats electroniques, assez spécial pour un produit hip-hop du terroir, pour le moins. Album à la fois atypique et totalement accessible (presque pop) Asphalte Hurlante a été réédité dans un double digipack en 2002 avec des titres inédits souvent excellents, et l'intégralité des instrumentaux sur le deuxième disque. L'édition originale devient obsolète : celle-ci, gavée ras-le-capot, nous permet de savourer quelques inédites que les possesseurs du simple album auraient tort de louper car elles surpassent souvent en qualité les pistes d'origine : les excellentes "20000 Lieues sous la merde" et "Almanach", la ténébreuse "Metropolis", et j'en oublie sûrement. Pas loin d'être aussi recommandable que le premier Cannibal Ox, en ce qui me concerne... Mais c'est de chez nous, alors faut pas le dire.

note       Publiée le mercredi 22 avril 2015

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Asphalte Hurlante Ultime Edition" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Asphalte Hurlante Ultime Edition".

    notes

    Note moyenne        2 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "Asphalte Hurlante Ultime Edition".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Asphalte Hurlante Ultime Edition".

    SEN Envoyez un message privé àSEN

    J'y reviens souvent, c'est même vraiment l'album de hip hop français que j'écoute le plus régulièrement !

    Note donnée au disque :       
    Rendez-Moi2 Envoyez un message privé àRendez-Moi2

    "Almanach" cette prod de psychopathe.... J'aime tellement Hi Tek aussi niveau flow c'est la bête. La Caution & Grems sont les seuls musiciens que je retiens de cette horrible période "rap alternatif". A mort Fuzati.

    Raven Envoyez un message privé àRaven
    avatar

    Métèque et Mat, Stup Religion, Road-movie en béquilles, 4ème NTM, Ma Vie, Du cœur à l'outrage ? Osef, dans le fond.

    stankey Envoyez un message privé àstankey

    Sur scène ils étaient bien meilleurs que sur cet album experimental un peu bordelique, juste avant sa sortie (putain, déja 15 ans) :) Hi-Tekk m'a fait vraiment bien triper avec son flow particulier, attitude sans trop en faire, une réelle présence, des parties de Ping Pong de MCs maîtrisées, des mecs simples loin des gignolos excités ou branleurs pleurnichards du rap français contemporain et des instrus électro à tout casser. Par exemple les 'Rues Electriques' et 'Souvent' qui m'avaient impressionné à l'époque, alors qu'elles font assez plates sur disque, comme plusieurs morceaux qui font l'étalage intensif de jeux de mots, mais au final on s'en lasse. Ambiance de décharge, bien illustrée par la première version bien plus colorée de cette pochette dystopique, rouille, camtars Merco déglingos et récup de surplus. Et puis, quand un rappeur cite Philip K Dick, on a du mal à rester indiférent... Mais j'avoue qu'aujourd'hui, ce genre de produit ne me dit absolument plus rien, même si il a eu le mérite de surprendre à sa sortie, et peut être même encore maintenant. (Quels albums du Rap français sont restés de VRAIS classiques au même titre qu'un A Tribe Called Quest, un NWA ou un EPMD de toute façon, soyons serieux, allez ? Ne me faites pas chier avec votre nostalgie du Micro D'argent )
    Quand aux lyrics, pas de doute on est chez nous, si vous connaissez pas encore: bienvenue au pays les gars...
    Le dernier disque de Rap que j'ai acheté. Et revendu.

    (N°6) Envoyez un message privé à(N°6)
    avatar

    Bon en fait c'est vraiment par là qu'il faut commencer, et surtout pas par un double album forcément plus foutraque et inégal. Ici, y a un alignement de tueries de la piste 2 à 9, c'est impressionnant. La prod de Nikkfurie est d'une singularité assez bluffante, et j'avoue m'être fait aux flows des deux frangins (même si là aussi, une petite préférence pour Nikkfurie). Le bonus instrumental n'est pas un gadget, d'une part ça fait réaliser à quel point les instrus sont bien foutues mais aussi, en creux, on réalise ce qu'apporte vraiment l'interaction de ces deux flows qui ont des lettres, et savent faire des mots avec, dans un mélange d'énergie agressive et d'harmonie mélodique souvent imparable ("Souvent", grosse tournerie purement hip-hop). L'ambiance sci-fi-BD crevarde-banlieue-sans-les-clichés (et avec de l'humour, ce qui est quand même pas si fréquent, l'air de rien) correspond tout à fait à la pochette. Converti à La Caution.