Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEl-p › Cancer 4 Cure

El-p › Cancer 4 Cure

cd | 12 titres | 49:06 min

  • 1 Request Denied
  • 2 The Full Retard
  • 3 Works Every Time
  • 4 Drones Over Bklyn
  • 5 Oh Hail No
  • 6 Tougher Colder Killer
  • 7 True Story
  • 8 The Jig Is Up
  • 9 Sign Here
  • 10 For My Upstairs Neighbor (Mums The Word)
  • 11 Stay Down
  • 12 $4 Vic / Nothing But You+Me (FTL)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

El-p (MC, production)

Musiciens additionnels : Paul Banks (chant), Danny Brown, Mr. Muthafuckin' eXquire, Killer Mike, Despot (MC's), James McGnew (basse), Little Shalimar (guitare), Isaiah Owens (orgue, claviers), Wilder Zoby (synthétiseur), Jaleel Bunton (guitare), Dave "Smoota" Smith (cuivres), Himanshu Suri (chant), Nicholas Thorburn (chant)

chronique

Styles
hip-hop
techno
Styles personnels
alternatif / abstract > futuristicshit

Rien que pour sa marionnette à la Meet The Feebles qu'il a sortie pour le clip de "The Full Retard", je ne peux pas penser du mal de ce rouquin. El-P est un nerd du rap pour lequel j'éprouve encore de la sympathie, teintée d'irritation quand je réalise que je me suis enflammé sur son nouveau disque, pour au final ne plus avoir envie de le ressortir. Cancer 4 Cure, ultime précipitation chimique post-Can' Ox à l'inspiration electro-éthylico-morbide, m'a gentiment tabassé à sa sortie, bien plus abordable que l'amas ingrat Fantastic Damage, et plus stéroïdé que les futurs Run the Jewels... Et... Cancer 4 Cure me plait encore ! Gadget ? Gadget efficace alors. Je me prends de vigoureux coups de rotules droïdesques dans ma carapace de corbo-robot, mes boulons sont déshuilés et re-huilés. Ce genre de disque n'est appréciable qu'en étant écouté FORT. Très electro ouais, voire big beat quand il gonfle les pecs. C'est un skeud que je vois bien plus comme un délire des années 90, dans l'esprit, qu'un produit clinquant des années 2010 qui se veut avant-gardiste alors qu'il est juste vide (nota bene : ça aura toujours plus de gueule que Death Grips dans le genre hip-hop expé in-your-face ; je préfère un nerd surarmé à des drogués sans épaisseur, word). El-P est certes toujours cette quiche froide au micro, technique, rapide, avec quinze ans de culture rap derrière et sa période wannabe Nas du temps de Funcrusher Plus, ce qu'on veut, mais il ne m'inspire toujours rien de plus que de la froide maîtrise de nerd à timbre fade. Un producteur qui rappe quoi. Mais c'est pas comme si son blase était El-R... L'humour et le référentiel, comme un Cage ou un Sage Francis sans le charisme et la flamboyance, ou un TTC buvable, juste avec ce contrôle de new-yorkais cynique proto et post-Anticon, et cette capacité de faire passer des titres graves pour des chansons débiles de fin de soirée ("For my upstairs neighbor"). Voilà mon petit El-P à moi. Pourtant, ce style de flow fusionne parfaitement avec ce contrôle d'armada technologique expé-DJ, c'est indéniable, et ses invités s'ils épicent un peu n'étaient pas indispensables, même si, foutre de xénomorphe, "Oh Hail No", est un hit aussi pétant d'efficacité qu'un "Dusted" ou un "Diesel Power"... même si El-P peut toujours pas s'empêcher de faire dans le bancal ("The Jig Is Up", le final en eau de boulon), c'est sa nature... Cancer 4 Cure est un des rares albums de hip-hop expé réellement cool et pas prise de tête que les années 2010 nous ont pour le moment refourgué. Son intérêt est peut-être plus techno ou rock que hip-hop, même si El-P a la subtilité de greffer du Boards of Canada dans la matière technologique vulgos-nerd et des passages plus intimes à la I'll Sleep When You're Dead, mais on s'en fout au final : il y a de purs moments - qui auraient dû être encore plus nombreux - où ça tabasse la calebasse et les cabasses, un peu comme Stephen Hawking qui serait greffé sur un ED-209 suréquipé. Un album qui en jette comme une grosse console next gen, ou une hayabusa. A vous de voir s'il sera jetable après une poignée d'écoutes, ou s'il tiendra le coup, révélant les nuances qu'El-P a comme d'habitude incrustées entre les grosses armatures... Ostentatoirement abstract, mais pas du tout prise de tête.

note       Publiée le mardi 21 avril 2015

Dans le même esprit, Raven vous recommande...

partagez 'Cancer 4 Cure' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Cancer 4 Cure"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Cancer 4 Cure".

ajoutez une note sur : "Cancer 4 Cure"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Cancer 4 Cure".

ajoutez un commentaire sur : "Cancer 4 Cure"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Cancer 4 Cure".

Damodafoca › jeudi 23 avril 2015 - 18:28  message privé !

A l'inverse, je le trouvais bourrin bas du front à sa sortie, et c'est dans le temps que je me suis rendu compte qu'il était excellent car il est produit avec grande classe et puissance. Et ça se perd, ça, la puissance.

SEN › mercredi 22 avril 2015 - 07:36  message privé !

J'ai un peu le même sentiment sur ce disque que j'ai pas mal écouté à sa sortie et qui n'a pas tourné sur ma platine depuis plus de 2 ans... D'une façon générale je dirais même que c'est valable pour tout les albums d'EL-P... Et j'ai carrément fait l'impasse sur son Run The Jewels 2 que certain ont placés à la première place des albums HIP HOP 2014 et que je trouve carrément abominable... Pourtant c'est vrai qu'il y a un tas de morceaux qui tabassent sur ce Cancer 4 Cure... Un disque à écouter, voir même à réécouter !

Note donnée au disque :