Vous êtes ici › Les groupes / artistesJJus Allah › All Fates Have Changed

Jus Allah › All Fates Have Changed

cd • 18 titres • 69:57 min

  • 1This Is For Ya'll
  • 2Hell Razors
  • 3Supreme
  • 4Pool Of Blood
  • 5Tomorrow
  • 6Eyes Of A Disciple
  • 7Trust (Interlude)
  • 8Important Shit
  • 9Porno Flick Bitches
  • 10Can't Sleep
  • 11Supreme (Black God's Remix)
  • 12G-O-D
  • 13Betrayal (Interlude)
  • 14Divide & Conquer
  • 15Reign Of The Lord
  • 16Chess King
  • 17White Nightmare
  • 18Severed & Split

line up

Jus Allah (MC)

Musiciens additionnels : GZA/Genius (MC), Bomshot, Shabazz The Disciple, Lord Jamar, Bomshot, Chief Kamachi, T-Ruckus (MC's), Agallah "The Don Bishop" (MC, production), Zach Johnson, NME-REK, Kingston, Slipwax, Panik, Ray "The Accomplice" Fernandes, Mr. Burns (productions), Virtuoso (MC, production)

remarques

chronique

Styles
hip-hop
Styles personnels
underground / hardcore

Jus Allah, le MC qui a intégré et quitté Jedi Mind Tricks au moment où ils devenaient obsolètes (Violent by Design) avant d'y revenir, est un bon dans le genre bourrin, même si on est plus sur du flow au douk-douk que du rap à épée. Rien que l'intro couchée sur ce gros sample de synthés-deltoïdes à la Rocky donne le ton : "To all my enemies, I know you hear this : fuck you ! I hope your son's retarded and your daughter is buck-toothed, hope your Mom's hit by a truck too - But I don't have to hope, 'cause Allah guarantees you your just due". On l'a vite grillé même si la sentence est du vu et revu (il faut plutôt entendre la conviction avec laquelle il la beugle), Jus Allah n'est pas 50 Cent - ou alors encore plus bas dans l'esprit - mais plutôt un petit salaud masqué du genre qui pète des mako-moulages à la massue et renverse du coca-cola sur les hadiths, et ses punchlines mégalomanes tendance débiles confinent souvent au rôle du méchant surjoué dans un nanar, type Commando. Les beats sont pas du genre tout puissant et miséricordieux, car il faut bien dire qu'ils suivent pas toujours et piquent parfois les oreilles (sombre mais souvent cheesy, comme ce featuring avec GZA, qui aurait pu être bien meilleur - ils l'ont sous-mixé comme des gorets - bien que rien ne soit vraiment honteux en dehors du très moisi "Tomorrow" et des synthés ridicules de "Can't Sleep") Mais on peut apprécier le feeling bien brutasse et basique de Jus Allah, dans le genre lavage de cerveau streetwear, nettement plus efficace que Vinnie Paz auquel je n'ai jamais accroché (plus qu'au jeu d'acteur de Ben Affleck, s'entend). Jus Allah c'est un peu l'un des rares rappeurs hardcore des années 2000 qui pouvait inspirer un sentiment de puissance authentique, de sauvagerie, cette odeur qui avait bien déserté le rap depuis la chute d'Onyx et Mash Out Posse. All Fates Have Changed est très inégal, enchaînement rollercoaster de titres pourris tels que ceux cités plus haut et de purs bangers brutasses-putasses ("Hell Razors", "Porno Flick Bitches", le Black God's Remix de "Supreme" ou le single "White Nightmare" dans les bonus, meilleur titre du pépère haut la main). Mais je regrette pas d'avoir acheté cette correcte semi-claquasse, réservée aux amateurs de rappeurs musulmans avec un feeling plus wahhabite à cagoule que Tariq Ramadan.

note       Publiée le dimanche 19 avril 2015

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "All Fates Have Changed" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "All Fates Have Changed".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Connectez-vous ajouter une note sur "All Fates Have Changed".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "All Fates Have Changed".

Hallu Envoyez un message privé àHallu

Ça a quel goût du jus d'Allah ?