Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSwollen Members › Bad Dreams

Swollen Members › Bad Dreams

cd • 19 titres • 66:02 min

  • 1Intro
  • 2Killing Spree
  • 3Full Contact
  • 4Take It Back
  • 5RPM
  • 6Bad Dreams
  • 7Camouflage
  • 8Poker Face
  • 9Deep End
  • 10Anthrax Island
  • 11Snake Bite
  • 12Total Package
  • 13The Reflection
  • 14Ventilate
  • 15Burns And Scars
  • 16Dark Riders
  • 17Fuel Injected
  • 18High Road
  • 19Untitled

line up

Madchild, Prevail (MC's)

Musiciens additionnels : The Alchemist (production), Planet Asia (MC), Evidence, Nucleus, Rob The Viking (productions) Chali 2NA, Evidence, Iriscience, Buc Fifty, Son Doobie (MC's), DJ Revolution (scratches), DJ Babu (scratches)

remarques

chronique

Styles
hip-hop
Styles personnels
dark rap

Putain de merde... alors là, sans hésiter : CHEF D'OEUVRE ABSOLU DU RAP GOTHIQUE GLAUQUE A EN CREVER... flows possédés, beats suintant l'odeur malsaine des catacombes, parfum de profanation occulte à coups de bombes de graffiti sur les squelettes par des rappeurs dégageant un charisme incroyable et et... mmmh attendez... non, j'ai rien dit. Même si Swollen Members ont ce cachet goth-rap à piano sinistre, ils ne sont pas du tout armés pour inquiéter Hell on Earth. Petit récapitulatif historico-chiant : Le hip-hop dans années 2000, et principalement pendant leur première moitié, a subi tous les outrages. On avait déjà transformé le gros son 808 funky et froid en son jazzy-funky circa 1990-91, puis en urbain-sérieux aux alentours de 1993-94... Ces trois périodes ont donné lieu à une pléiade d'albums excellents voire monstrueux. Et puis dans la seconde moitié des années 1990 on a lentement mais sûrement transformé le style urbain-sérieux, qui était déjà un dévoiement pour les purs et durs, en style hollywoodien et bling bling, avec des beats informatiques et des productions aussi léchées que des films de Ron Howard. Du synthétique electro-funk génial à l'organique puis pour finir un retour au synthétique, mais sans saveur... Je pose mes lunettes et ma craie, mais c'est bien comme ça que je vois cette évolution, même si je bouffe sans problème du DMX et qu'un de mes premiers trips a été le second Eminem. Le rap a perdu tout son vice et sa brutalité pendant la transition du nouveau millénaire, pour devenir cette musique sans aucun danger, et il a fallu se rabattre sur l'underground hormis rares exceptions. Et tournant 2001, un groupe comme Swollen Members était un peu ce qui pouvait se faire de mieux avec les armes du moment, capables de dégainer des titres bien catchy comme "Ventilate", "Anthrax Island" et "Dark Riders", du nocturne comme ce titre épo assez crémeux produit par The Alchemist, de la darkwave hip-hop ("Deep End") ou de sonner comme des Mobb Deep de seconde main très corrects ("High Road") ou des Onyx sans le côté cartoon, alors que les originaux étaient au point mort. Mais le seul titre qualifiable de grand moment reste le rampant et minimal "Camouflage". Leurs beats sur Bad Dreams sont mi-envoûtants mi-inoffensifs, leurs flows n'ont rien de honteux ni de très mémorable, mais ils tartinent bien leur son de scratches et exultent d'une volonté de puissance appréciable dans le genre wannabe badass, avec un feeling horrorcore sinistre-mélancolique bien sympathique (les claviers aident)... à condition d'être resté cet adolescent laid dans sa tête qui aime regarder des slashers et qui peut prendre son pied devant Saw ou The Sixth Sense sans tousser devant des effets honteux. Sinon, vous verrez ce disque tel qu'il est, objectivement et techniquement : une succession d'instrus moyennes-bonnes au mieux, un son aseptisé et du rap hardcore générique, ne se gênant pas pour lâcher de la tentative de tube bien moisie ("Fuel Injected") au niveau de ce que faisait Cypress Hill a la même époque. Ah oui j'oubliais, Swollen Members sont de Vancouver. Le Roi Heenok c'est rigolo, mais on oublie rarement que le Canada a un climat rude, et que leur scène pourrait plus souvent en retirer un rap froid et puissant. Note généreuse, j'aime bien ce petit teint d'érable.

note       Publiée le vendredi 17 avril 2015

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Bad Dreams".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Bad Dreams".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Bad Dreams".