Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKool Keith › Sex Style

Kool Keith › Sex Style

cd • 18 titres • 63:36 min

  • 1Intro
  • 2Sex Style
  • 3Don't Crush It
  • 4Make Up Your Mind
  • 5Sly We Fly
  • 6Plastic World
  • 7Stuck On Pussy Drive
  • 8Regular Girl
  • 9The Mack Is Back
  • 10What's He Like?
  • 11Still The Best
  • 12In Your Face
  • 13Lick My Ass
  • 14Keep It Real... Represent
  • 15Little Girls
  • 16After The Club
  • 17Lovely Lady
  • 18Get Off My Elevator + Yo Black*

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Kool Keith (MC), Kut Masta Kurt (production)

Musiciens additionnels : T.R. love (production), P-I-RE-X (synthétiseur), Noggin Nodders (MC's)

remarques

[*] piste bonus contenant un titre fantôme sur la réédition CD de 2000.

chronique

Styles
hip-hop
Styles personnels
sex rap

Se matter le clip de "Pop that Pussy" pour la centième fois ça va bien un temps, mais on a des priorités gutsiennes... Là pour me mettre dans l'esprit je bouffe du poulpe. C'est du poulpe en gros morceaux, mélangés à des mini-poulpes, un peu moins goûtus mais qui te donnent cette impression d'être dans une scène d'eXistenZ, tu vois... C'est reuch mais ça a plus de gueule que les seiches. En même temps pour ce Kool Keith j'aurais aussi bien pu bouffer des moules, seulement y en avait pas bézef aux étals. Et comme je suis puceaaaaauuuuuu (reverb old school) et que j'ai jamais vu de ma vie la mer, ben je ne sais pas tout ça, alors je suis obligé de demander à Kool Keith eheh... Et il m'en donne une vision plutôt charmante, pas du tout macho, des femmes. Si si... Vous me croyez pas ? Bon ok, j'arrête les conneries, et puis en même temps, sur ce premier album solo, il est surtout dans un esprit de pure diss, et pour le cas qui nous intéresse faire passer l'intégralité des gangsta-rappeurs du moment pour ce qu'ils sont en vérité : des blaireaux. Le Sex Style ne sera donc pas juste l'occasion de mettre en avant ses exploits lubriques, mais surtout de tartiner toute la scène mainstream de son foutre flowistique unique, parce que Kool Keith en a marre de toute la merde molle qui squatte les charts, lui c'est un rappeur de la seconde génération 80's, un vrai de vrai, il veut que le hip-hop ça bounce, que ça roxe, que ça cause cru et que ça sente fort. Et que ça déconne à pleins tubes, aussi, parce qu'y en a marre du social-sérieux. La pochette style miami bass décomplexé est donc un foutage de gueule assez explicite, ça me semble évident, pourtant je ne serais pas étonné que beaucoup soient tombés direct dans le panneau. Mais si on s'attache juste à l'aspect technique, Kool Keith aborde le rap de façon très sérieuse : son flow directement sorti de l'alambic massif des années 80 distribue les fessées, de la côte est à la côte ouest, à tous les nouveaux venus, et en toute désinvolture. La façon acharnée qu'il a de décrire les autres rappeurs en transsexuels inoffensifs, ou de dédier un morceau plus laid-back à la défense de ses glaouis («Don't crush it when you sit up on it»), est souvent digne des envolées scabreuses du Professeur Choron. Cet enfoiré a le style et la cruauté, et il soigne la concurrence. Et pour le son, on est pas dans le r'n'b contrairement à ce qu'on pourrait croire naïvement - et c'est là que Keith est un finaud : il administre grâce à Kut Masta Kurt un bon skeud de boom bap organique "à l'ancienne" en 1997, dans le plus pur style new-yorkais (DITC et consort) en vogue trois-quatre ans plus tôt mais tombé en désuétude avec les gros produits estampillés Puff Daddy. "Sly we fly" fait même penser à du Lifestyle of da Poor & Dangerous... avec la touche paranormale qui est déjà sa marque de fabrique, et qui est très palpable sur d'autres titres (la funky-détraquée "Make up your mind" parodiant le style west coast, ou la très moche "Get off my elevator", egotrip génial). "Keep it real...Represent" (« Represent what ? My nuts ! » hahahahaha!) est à la fois une parodie et une mise à l'amende sans appel, les skills du MC lui permettent de conduire son flow à une main tout en se branlant. "In your face" est un boom bap aussi féroce que basique : un beat brut, quelques voix flippées en arrière-plan et c'est tout. Quant à "Plastic World" on ne la présente plus... « Is the wooorld made of plaaastic ? 'cause that's the way it seeems... » Génial ce morceau, et un disque pas loin de l'être, un Kool Keith efficace et l'album estampillé Keith le plus 'roots' en dehors des Ultramagnetic MC's... Et puis cette pochette, merde...

note       Publiée le vendredi 17 avril 2015

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Sex Style".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sex Style".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sex Style".

Raven › dimanche 5 avril 2020 - 16:07  message privé !
avatar

C'est ça, et elles sont indispensables pour ceux qui kiffent le Kool Keith nineties, avec quelques-uns de ses meilleurs boom baps ("Spread 'em", "Droppin' seeds"). Tu ne peux logiquement qu'adorer l'original, du coup.

Cera › dimanche 5 avril 2020 - 15:35  message privé !

Depuis des années je pensais adorer cet album. Jusqu'à ce que je m’aperçoive semaine dernière que je ne le connais pas. C'est "Sex Style The Un-Released Archives" que j'ai...Sorti 10 ans après, constitué de chute studio si j'ai bien compris.

SEN › vendredi 18 novembre 2016 - 18:15  message privé !

Son meilleur album avec Black Elvis / Lost In Space ! Ces deux là je m'en lasse pas !

Note donnée au disque :       
Raven › jeudi 17 novembre 2016 - 23:16  message privé !
avatar

Ah, ça fait plaisir !

(N°6) › jeudi 17 novembre 2016 - 02:25  message privé !
avatar

Merde, putain, sérieusement ! (si si, ce com est valide et explicite, faut vraiment que je développe après cette chro ?)

Note donnée au disque :