Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEsham › Judgment Day (Vol. 2 - Night)

Esham › Judgment Day (Vol. 2 - Night)

cd • 15 titres • 46:06 min

  • 1Judgement Day
  • 2Living In Incest
  • 3Play Dead
  • 413 Ways
  • 5Finger In The Cake Mix
  • 6The Devil Gets Funky
  • 7Crib Death
  • 8Dead By Day
  • 9Wake The Dead
  • 10Dumb Bitch
  • 11U Wanna Know Something
  • 12Hoe Role
  • 13Dyin To Be Down
  • 14Sell Me Yo Soul
  • 15We Got Some Nonbelievers

line up

Esham (MC, production)

remarques

La version originale était prévue pour être scindée en deux albums dont les pochettes respectives forment un seul artwork une fois réunis. Esham a réédité un box de Judgment Night en 2006 avec trois volumes supplémentaires (!!!).

chronique

Styles
hip-hop
Styles personnels
underground > acid rap

« Tu fais le gars vachement à l'aise dans ses godasses... T'es toujours super cool, hein ? Juste une fois, j'ai envie de t'endendre hurler... de douleur » ... « Mets-moi un rap, connard ». Désolé pour la citation gratuite, mais on a ses classiques, et quand le millésime est raccord avec l'enregistrement de ce skeud... Aaaaah 1991, 1992... années de caractère. Je déconseillerais fortement ce disque au détective Hallenbeck, évidemment, il risque pas de danser une gigue dessus. Ce pet d'esprit sous-culturel lâché, il est assez évident que le double-album Judgment Day est, de tout ce qu'à jamais sorti Esham, le disque le plus ambitieux. Ambitieux comme vouloir transformer ses chiottes en salon, s'entend. A son niveau technique bien sûr ! C'est pas une orgie à la Caligula dans un gobelet, mais pas loin... Prolétariat oblige, eh ! On est dans l'autoproduction, le fait-main ! C'est la boutique du mercredi, et Esham a son gibolin, et son gibolin c'est l'acid rap, cette invention fantastique. Quand on sait que ce double était initialement prévu pour faire comme le double Love Symbol de Prince, versant hip-hop, et même si l'intéressé n'en a probablement jamais entendu parler (encore que, avec cet énergumène...), on comprend un peu mieux pourquoi Esham a gavé son album de tout plein de samples organiques, façon "moi aussi je suis un multi-instrumentiste, hop, sans les mains !" C'est vrai qu'on imagine pas qu'Esham a bouffé du solfège comme Rakim, quand on le découvre. C'est peut-être ce qui lui permet d'avoir cet aspect... compositeur... On constate, un peu déçu, que ce volume "Nuit" est sans différence marquée d'ambiance comme pouvaient le laisser sous-entendre les intitulés 'jour'/'nuit' respectifs. Dans ce volume II, un cran en dessous du premier - mais c'est évidemment bien subjectif - le côté rap-rock est augmenté, répondant à la fois au style d'un Ice-T (samples bien crades de Black Sabbath et Led Zep') et aux ondes sismiques encore palpables dans le hip-hop (du Public Enemy sans le budget militaire mais avec la même volonté de fureur). Répondant aussi au premier Natas sorti deux mois plus tôt, et lorgnant par moments vers le psychédélique... Les instrus à base principale de synthétiseur ne sont plus trop d'actualité : Esham est ici dans le sillage d'Ice Cube, de Kool G Rap et des Geto Boys. Le style Geto Boys est d'ailleurs évident sur "13 Ways", excellent morceau. Mais il y a aussi du Divine Styler dans cet album. Si si si... Esham s'autorise de ces bizarreries ("Linving in Incest", "Finger in the c-c-c-c-cake", "Wake the Dead") pour lesquelles j'ai toujours voulu voire son nom inscrit dans nos archives. Et ses rap rocks à l'ancienne, versions crades du style new school, telle la miniature "U wanna know somethin'", sont des moments aussi réjouissants que du Run DMC qui serait joué dans le monde de Street Trash... Hélas ce Judgment Day est un des Esham que j'écoute le moins, les titres sont succulents pris isolément mais l'album eniter m'est assez poussif, d'où ma note plus timorée que pour le volume I... Mais il est difficile de nier qu'il est aussi l'un des disques de hip-hop les plus atypiques de 1993, et l'un des plus rabougris-expérimentaux sortis par Esham. Avec plus de moyens, ce double-album serait-il devenu mythique ? Il est juste culte. Le ciel est bleu, l'eau mouille, les femmes ont des secrets, et Esham fait du rap acide.

note       Publiée le mercredi 15 avril 2015

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Judgment Day (Vol. 2 - Night)".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Judgment Day (Vol. 2 - Night)".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Judgment Day (Vol. 2 - Night)".