Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWDer Weg Einer Freiheit › Unstille

Der Weg Einer Freiheit › Unstille

cd | 6 titres | 46:24 min

  • 1 Zeichen [12:27]
  • 2 Lichtmensch [05:02]
  • 3 Nachtsam [05:53]
  • 4 Zu grunde [04:42]
  • 5 Vergängnis [07:57]
  • 6 Zerfall [10:23]

enregistrement

Enregistré en février et mars 2012 au Tonstudio

line up

Tobias Jaschinsky (chant), Nikita Kamprad (guitares, basse), Tobias Schuler (batterie)

chronique

Franchement, depuis le temps que je vous parle de ce groupe allemand... Vraiment, plus je l'écoute plus je trouve qu'on a affaire à une formation ultra-talentueuse. Tout est si limpide et direct. On a vraiment l'impression que c'est facile pour eux d'écrire une telle musique prenante. "Unstille" représente le deuxième album de Der Weg Einer Freiheit. On ne peut pas noter de réellement évolution depuis leur début, mais ils ont un style tellement personnel qu'il y a matière à défricher dans le genre. Certes, on peut trouver des influences, Dark Funeral, Dissection, Drudkh et d'autres, mais on ne peut pas dire que cela sonne comme l'un d'eux. Petit à petit, Der Weg Einer Freiheit construit son style, entre black metal brutal, post-metal moderne, metal atmosphérique et mélodique, post-rock (il y a tellement de parties aériennes directement lié à ce genre). Le résultat est grandiose, toujours très bien inspiré, prenant et diversifié. Il n'y a pas de mauvais morceaux, c'est impressionnant de voir une telle qualité sur tout le disque. Le chant de Tobias, entièrement en allemand, est super convainquant, la rythmique de plomb est d'une brutalité hallucinante, les riffs de Nikita s'enchaînent à merveille, quelque soit le style. Et c'est là que se situe la réussite de l'album. La qualité est constante, quel que soit le registre. Les parties calmes sont très travaillées et donnent énormément de rythme à la musique du groupe. Ceux qui trouvent que le black metal brutal est stérile feraient mieux de jeter une oreille à ce groupe tellement la construction des morceaux est judicieuse et que le rendu est cohérent. C'est rare de voir un groupe aussi convainquant et musicalement ouvert avec une base complètement encrée dans le black metal le plus brutal. Der Weg Einer Freiheit peaufine son art, son style. "Unstille" nous montre un groupe ayant trouvé sa personnalité, s'affranchissant complètement de ses influences. Avec ce deuxième album, les allemands ont réussi à trouver le chemin vers leur liberté...

note       Publiée le dimanche 5 avril 2015

partagez 'Unstille' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Unstille"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Unstille".

ajoutez une note sur : "Unstille"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Unstille".

ajoutez un commentaire sur : "Unstille"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Unstille".

blub › dimanche 7 août 2016 - 10:55  message privé !

Découvert après Stellar et même si je dois avouer que c'est plutôt bon, je trouve le résultat bien en dessous et ceci sur beaucoup de points... Je lisais dans une interview du guitariste et principal compositeur Nikita que le chanteur Tobias était parti car il n'aimais pas la nouvelle orientation du groupe... Là où c'est très fort c'est qu'ils ont réussi à rebondir a ce départ en sachant très bien où le groupe se dirigeait, Nikita a un chant plus gueulé et arraché qui colle bien mieux au style Post-truc du groupe, la prod limpide et surpuissante de Stellar également et surtout ils ont accentué encore plus leur style si personnel et ultracontrasté qui leur sied à merveille désormais... Nikita nous disait, dans l'interview, que le groupe était plus fort et soudé que jamais... Je le croit sans peine... Un excellent groupe qui sait où il vas et qui est a surveiller de très prés!

Note donnée au disque :       
yog sothoth › jeudi 13 août 2015 - 23:36  message privé !
avatar

C'est très bon en effet, mais ça me rappelle un peu d'autres groupes que j'ai pu entendre de la scène Allemande (j'arrive pas à mettre des noms sur cette impression de déjà entendu, mais ça va venir).

Note donnée au disque :