Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKool G Rap › 4,5,6

Kool G Rap › 4,5,6

cd | 11 titres | 51:53 min

  • 1 Intro
  • 2 4; 5; 6
  • 3 It's A Shame
  • 4 Take 'Em To War
  • 5 Executioner Style
  • 6 For Da Brothaz
  • 7 Blowing Up In The World
  • 8 Fast Life
  • 9 Ghetto Knows
  • 10 It's A Shame (Da Butcher's Mix)
  • 11 Money On My Brain

enregistrement

1994-1995

line up

Kool G Rap (MC)

Musiciens additionnels : Mf Grimm (MC), Nas (MC), Dr. Butcher, Buckwild, T-Ray, Shawn Brown, Naughty Shorts, Salaam Remi (productions), B1 (MC)

remarques

Le titre provient d'un jeu de dés urbain auquel était accro Kool G Rap, le cee-lo, importé par les immigrants chinois aux Etats-Unis. Ce jeu, plus simple que le yahtzee, vise à faire des combinaisons avec seulement trois dés. Pour les paris, le "4,5,6", appelé "straight kill", est la meilleure combinaison car elle permet de remporter tous les gains (à l'inverse le "1,2,3" ou "straight lose", en fait perdre la totalité).

chronique

Styles
hip-hop

Succint, raffiné et nocturne, ce "premier solo" de Kool G Rap est resté méconnu, presque oublié. Normal : en 1995 c'était le genre d'album qui fleurissait en masse à New York. Kool G était comme qui dirait incognito dans ce costume street-sombre, tomber le polo était une bonne idée mais aussi la meilleure façon de passer inaperçu. Pourtant c'est très loin d'être de la merde, le Kool G en mode urbain intégral. Faut dire qu'au moment de l'enregistrement ça se bouscule de plus en plus dans le secteur, certains qui étaient encore puceaux du temps de sa gloire sont désormais les caïds. Des petits, des gros. Samples de piano, de synthés façon polar, ambiance urbaine-crépusculaire qui colle au cerveau, à la King Of New York, refrains choraux façon "mon crew me soutient dans l'ombre" : Kool G va un peu faire tâter de sa lame aux Wu-Tang, Onyx et autres Black Moon, en pratiquant l'infiltration. Les petits frères c'est mignon, mais faut pas trop les laisser faire sinon ils te bouffent tout le terrain. Bien sûr, 'G' rappe toujours comme un fugitif dangereux : son flow a toujours l'air d'être contenu dans des couplets trop courts, il déborde, quand on entend un morceau comme "Executioner Style", avec ce contraste saisissant entre la vivacité du flow et le calme menaçant de l'instru, on se demande bien ce que les jeunes s'emmerdent à comparer Eminem avec Busta Rhymes ou Twista pour savoir qui dégomme le plus de syllabes, alors qu'on peut admirer le style fugitif pur gangster d'un authentique parrain. Enfin tout ça ce sont des histoires de branlette sportive en réalité : Kool G a toujours tué au micro d'abord parce qu'il savait allier son style vétéran à des sons impeccables. Sur 4,5,6 il évolue donc dans ce décor nettement plus grisâtre, plus sombre, new-yorkais by night, un style moins personnel que sur Live and Let Die mais épais comme le drame. L'enfant prodige Nas est invité sur le seul morceau pop de l'album, qui d'ailleurs irait très bien sur It Was Written ; une instru datée, comme celle du final avec la légende underground MF Grimm, et qui arrive à sonner à la fois FM et underground, à cause de ou grâce à cette prod dégueu. Sur le suivant Kool G fera exclusivement dans le cheap, fauché, mais ici il a du répondant, du grain. Le jazzy-smooth ("For da brothaz") lui va très bien aussi, mais c'est sur des pistes plus troubles, typiques de cette période bénie du rap new-yorkais, qu'on tient ses moments les plus gutsiens, et en la matière j'avoue que je bloque toujours sur "Blowin' Up in the World", une des plus belles prods de Buckwild, même s'il n'a pas la primeur de ce superbe sample de Bobby Caldwell. Il y a une sinistrose qui part pas au lavage là dedans, un écrin de smog pour un flow impossible à dompter... Essai de costume trois-pièces transformé.

note       Publiée le mercredi 1 avril 2015

Dans le même esprit, Raven vous recommande...

partagez '4,5,6' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "4,5,6"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "4,5,6".

ajoutez une note sur : "4,5,6"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "4,5,6".

ajoutez un commentaire sur : "4,5,6"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "4,5,6".

Horn Abboth › jeudi 2 avril 2015 - 01:07  message privé !

Tout pareil, le Geto Boys en moins

nowyouknow › mercredi 1 avril 2015 - 20:01  message privé !

C'est surement le moins connu de cette série de chroniques hip hop et pourtant le seul que j'ai écouté (avec Resurrection des Geto Boys quand même), c'est pas bon de bloquer sur le son east coast mid 90's, mais comment faire autrement..?

Note donnée au disque :