Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGeto Boys › We Can't Be Stopped

Geto Boys › We Can't Be Stopped

cd • 14 titres • 51:46 min

  • 1Rebel Rap Family (Intro)
  • 2We Can't Be Stopped
  • 3Homie Don't Play That
  • 4Another Nigger In The Morgue
  • 5Chuckie
  • 6Mind Playing Tricks On Me
  • 7I'm Not A Gentleman
  • 8Gota Let Your Nuts Hang
  • 9Fuck A War
  • 10Ain't With Being Broke
  • 11Quickie
  • 12Punk-Bitch Game
  • 13The Other Level
  • 14Trophy

enregistrement

1990-1991

line up

Bushwick Bill (MC), Scarface (MC), Willie D. (MC)

Musiciens additionnels : James Smith, John Bido, Johnny C, Roland, Simon (productions)

remarques

chronique

Styles
hip-hop
Styles personnels
southern gangsta rap psychopathe

L'anecdote du nain borgne est connue : un soir comme les autres, Bushwick Bill, le MC miniature des Geto Boys, en pleine crise suicidaire, demande à sa femme de lui tirer dessus ; elle refuse, il la bastonne, et, jeu de nain jeu de vilain, une balle part du flingue et arrache l'œil droit du rappeur, qui, bien décidé à crever, avait réussi à se placer juste en face du canon. À peine arrivé à l'hôpital, il est soutenu par ses deux collègues... qui savent déjà qu'ils tiennent la pochette de leur prochain album. Voilà pour situer l'esprit Geto Boys. La pochette déjà culte avant la sortie, ne restait plus à nos daltons gangstas qu'à chier une quinzaine de morceaux dans la même mentalité que le précédent, quoiqu'encore plus sociopathe (le borgne est inspiré et ses deux potes pas moins), avec un style un peu moins brutalement funky peut-être, absence de Rubin au mix oblige, mais ce qui est perdu en sévérité funk est gagné en glauque : les prods, cheap, sentent les chiottes turques. Intro cultissime (ce sample de Scarface aaaah, ce son... Mobb Deep peuvent aller se rhabiller pour le coup), hits qui défouraillent sur la face A, avec une préférence personnelle pour le titre éponyme, le bizarre-cheap "Chuckie", très proche du style d'Esham, et, bien sûr LE classique parmi les classiques, "Mind playing tricks on me" (seul moment de smooth avec la sex track "Quickie" et le, hum, paradisiaque "The Other Level") comme une halte rafraîchissante dans le lait de coco, et pourtant, le texte est pas du genre relax, c'est plutôt l'introspection paranoïde. Hélas sur son dernier tiers l'album devient un tantinet emmerdant, voire pénible. Je vois pas trop quoi rajouter, en fait. Ce Geto Boys, c'est simplement de la bonne viande hip-hop bien sale, un truc de clochard vengeur, avec tout plein de projets pour équarrir la racaille.

note       Publiée le mercredi 1 avril 2015

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "We Can't Be Stopped".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "We Can't Be Stopped".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "We Can't Be Stopped".

Dioneo › mercredi 1 avril 2015 - 16:12 Envoyez un message privé àDioneo
avatar

Tiens, il m'était arrivé la même, avec la version Chopped and Screwed... M'l'avaient remboursé et je l'avait filée (à un gars connus de nos sphères qui l'appréciait mieux que moi).

Note donnée au disque :       
Raven › mercredi 1 avril 2015 - 16:04 Envoyez un message privé àRaven
avatar

Il a du l'écouter vite fait en mp3, sur ses enceintes d'ordi ? moi aussi je m'étais un peu trompé au début, ptêtre à cause de ce son moins puissant (même doublement : poisson-style, la première fois que j'avais commandé le disque, j'ai reçu la version chopped & screwed - j'en ferai p't'être la chro tiens, autant que ça serve à quelque chose)

Dioneo › mercredi 1 avril 2015 - 15:55 Envoyez un message privé àDioneo
avatar

Pas mal, ce com-premier-avril. J'ai failli marcher.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mercredi 1 avril 2015 - 15:16 Envoyez un message privé àKlarinetthor

Alors celui-ci, foutage de gueule; 1) la pochette genre on est tellement des ouf qu'on se tire dessus quand on répète (oui, la vérité est bien pire, merci Raven pour le rappel) 2) et le son? une coquille vide il se passe rien, ça se veut légèrement funky et ça ne ferait meme pas shaker le booty de gens bourrés le samedi soir venus pour ça. La symbolique du brancard, c'est sans doute pour dire que le groupe est completement en roue libre et va très vite se prendre le mur.

Note donnée au disque :       
dariev stands › mercredi 1 avril 2015 - 13:44 Envoyez un message privé àdariev stands
avatar

Mind Playing Tricks On Me

Note donnée au disque :