Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGehenna (US) › The War of the Sons of Light and the Suns of Darkness

Gehenna (US) › The War of the Sons of Light and the Suns of Darkness

cd • 11 titres

  • 1Unholy / The Birth Of Vengeance
  • 283%
  • 3Woodmaker
  • 4The Bottom Line
  • 5Swarm
  • 6Dead Shell
  • 7The Birth Of Vengeance
  • 8A Universe's Demise
  • 9Testimony
  • 10Thirty Silver Pieces
  • 11Cave In

enregistrement

Compilation de plusieurs splits et 7 pouces. La réédition de 2008 (A389, vinyle) comporte une piste bonus inédite, apparemment enregistrée dans un cimetière.

remarques

chronique

Styles
hardcore
metal extrême
black metal
punk
crust
Styles personnels
esprit de ténèbre

Une entrée toute clapotante, le chant encore un peu articulé de Mike Cheese, et hop mosh part. On est encore bien en terre hardcore metallisé traditionnel sur les premières pistes, du genre pas content et rageux sur le fait que la Terre soit en train de crever certes, mais encore pas complètement teinté de Satan Lives In my Dick of the black death metal sound. Cette compilation retrace en effet les débuts du groupe, de 1993 à 1996, tout cela compilé en 1998 sur un label anarchiste, et réédité en un joli bouzin par A389 en 2008, avec moult vinyles coloriés. Alors, on va pas faire alambiqué : je suis sûr que rôdent par ici de sinistres mémoires qui jouissent en écoutant des trucs pas nets, du genre à faire l'apologie de la peur et de la violence, mais avec des power chords et une voix hurlée, qui ont brodé leur patche "My War" sur leur petit ventre, qui ne sont pas contents, qui ne le seront jamais, si vous n'aimez pas la ville, si vous n'aimez pas la montagne, ni la plage, ni les gens qui vont se faire foutre ou qui envoient se faire foutre les gens. Si vous aussi vous en êtes, encore une fois, reposez les oreilles sur ces chansons fatiguées de mecs absolument dégoutés de tout. C'est simple, il faut vous poser dans la tête d'Henry le serial killer, à vous balader là dans votre vieille bagnole déglinguée à retrousser la babine quand vous croisez des gens que vous ne pouvez pas supporter... la même à pied, avec les dispositifs portables, retroussez la babine en écoutant ce hardcore qui dès le début se veut vraiment négatif, tellement noir qu'il empruntera au black metal sa propre substance de la haine, plus du tout dirigé vers un objectif social ou politique comme c'est souvent le cas dans le hardcore mais complètement nihiliste, laissant tout le côté accord majeur d'un genre punkoïde pour être capable de rivaliser avec les plus grands comme sur ce fabuleux "Cave In" qui ne laisse, chez moi, plus aucune envie de voir ailleurs. Héritier des premières vagues à New-York ou Cleveland, rejeton de la côte Ouest, clochard céleste ultra-violent, ultra dépressif, Gehenna est le rasoir qu'il vous faut quand vous êtes trop vieux pour écouter les nouveautés, trop vieux con pour oser écouter des propos humanistes, qu'ils soient de bonne foi ou non, que ces paroles soient noires, grises, ou blanches. Montrant la transformation d'un groupe straight-edge en véritables bombes humaines touchées par la grâce du Malin Génie, cette compilation est donc indispensable pour tout apprenti charpentier se demandant bien comment on a pu en arriver là.

note       Publiée le mercredi 25 février 2015

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The War of the Sons of Light and the Suns of Darkness".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The War of the Sons of Light and the Suns of Darkness".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The War of the Sons of Light and the Suns of Darkness".

Klarinetthor › mardi 3 mars 2015 - 21:53  message privé !

je cherchais un truc qui fait serrer les poings, qui me changerait d'Integrity (plus metallique mais pas plus bedonnant) : merci rasti. Il n'y a pas d'hooligans aux US, mais certainement des formes pires, ce groupe leur est dedié.

Note donnée au disque :       
taliesin › jeudi 26 février 2015 - 07:55  message privé !

Hmmm mais cela m'a l'air tout bon ça ! Je le note quelque part ;-) Et la pochette est très belle, part ailleurs...