Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHeadwar › Attacking Mars

Headwar › Attacking Mars

cd • 7 titres • 49:25 min

  • 1Gros Poulet3:57
  • 2Avion de Chiasse 8:21
  • 3La Vieille9:43
  • 4Chasse à l’Obus12:20
  • 5Grosse Saucisse2:59
  • 6Edouard4:51
  • 7Le Marteau7:14

enregistrement

Enregistré par Jens, en concert à l’Embobineuse, Marseille, le 17 octobre 2009.

line up

Romain Bouge (Romano Burito Edouard) (batterie), Carine Edouard (basse), Nico Edouard (guitare, claviers), Romain Putevie (Roberto Edouard) (guitare, claviers, tuba), … et puis tout le monde qui gueule et grogne.

remarques

CD tiré à 200 exemplaires. Livret sérigraphié. Artwork par Pakito Bolino. Le disque est également en téléchargement libre et légal via le site du label Et Mon Cul C'Est Du Tofu à l'adresse suivante : http://moncul.org/headwar/headwar-attacking-mars-171009

chronique

Styles
noise
punk
noise rock
Styles personnels
peace off

Le pays d’un bout à l’autre. France Sauvage, comme disent d'autres, différemment non-alignés… Tranchée en deux par l’autoroute, la saignée : les Amiénois descendent à Marseille, les caisses chargées de boucan prêt à péter. "L’Embobineuse", en plus, c’est un nom électrique ! À ce compte tout ce monde devrait s’entendre, du moins pour l’empoigne. Headwar sur scène – dans cette incarnation d’alors ou dans celle de maintenant, l’un des gars maigre remplacé par une Furie de grungeuse pas plus épaisse mais aussi gniakeuse – ça tabasse. Toujours. Fort, vite, le truc de cinglés. Ou lourd, quand ça ralenti. Ou même quand ça pique des pointes, allez. C’est un char en plomb massif avec un moteur de go-fast. Machine de guerre renforcée, des éperons pour passer dans la foule et le châssis abaissé pour l’effet low rider… Une foutue cataracte de rock noise, indus, méchant et mort de rire de vous voir par dessus ça tenir le cap. Une fois parti, ça ne peut plus freiner. De tous les groupes sortis d’Amiens ces dernières années, Headwar est celui, possiblement, qui balance l’énergie la plus compacte, déraisonnable, ahurissante, brutale. Avec La Race, peut-être – le batteur est d’ailleurs le même chez les uns et les autres, et au moment de ce concert, l’un des guitaristes également. Sauf qu’ici la bête est plus grosse. Plus musculeuse. Aussi : qu’elle a ce vice de savoir attaquer par le pelvis, le déhanché, en même temps qu’aux cervicales. De ne pas filer droit, donc, de plus, tant ininterrompue soit la dépense, la décharge. En même temps, ça tape en pleine stupeur. On bouge pour ne pas chuter, fauchés, renversés. La violence sait se faire rampante, monter lentement, bouillonner avant de lâcher la crise de fureur – La Vieille, quelle saloperie de belle embuscade, avec ses samples d’une ancêtre imbuvable, ses cymbales fracassées sur les micros de la guitare, son Tuba des Enfers au bout de la longue retraite ; et puis elle sait quand s’emballer… Croyez le ou non : ils n’allaient pas en rester là. A vrai dire c’était l’entrée en matière, tout ça, ces trois premières plages ; ou une première phase, allez. Sick Monsieur, c’est encore PIRE. Ce nom, en fait – "Head-War" - ce n’est pas qu’un jeu de mot un peu franchouillard. C’est la GUERRE, on vous dit ! Ça coupe, ça hache, ça écrase, ça arrache, étripe, embroche. Mais aussi : c’est la vie ! Ça entre, ça sort, ça échappe, ça percute, ça emboîte. Dans tous les cas ça saigne, ça bave, ça en bave, ça exulte. "Eh l’ivrogne ! Une chasse à l’obus !". Rarement j’ai entendu comme ça une telle sûreté dans l’alternance des pauses/déluges. Pas plus souvent un tel modelé dans l'affolement de larsens, le coulé de caillasses, une telle pertinence du placement dans ces paroles dont on comprend un mot sur cinq. On s’en fout : c’est un secteur seulement du râle. Et puis c’est TOUT qui s'égosille… Il n’y a pas à s’étendre : ce concert a dû être parfait ; ce que nous en rend ce disque n'est pas plus faible sans l’image ; ceux qui ce sont déjà coltiné ça en direct n’y trouveront, je crois, rien qui manque – rien à redire, même pas cette prise de son rugueuse, sa présence pas contenue ; je gage que ceux qui les découvriront par ce biais en resterons quelque peu éreintés. C’est éreintant, c'est ça. Ça rend coi. Ou tout braillard aussi, comme eux. Il semble en tout cas que le public provençal ait apprécié, si on croit les rires et les commentaires qui répondent à l’espèce yaourt-sabir que le groupe leur sert, en guise d’intervention entre les morceaux – c’est drôle aussi d’entendre cet accent de là-bas qui alterne avec le sidérurgique de là-haut. ("Vous voulez des bières ? On veut du pastis, c’est quoi ces conneries !"). Allez, la balafre nord-sud, finalement c’était une ligne. La Maginot est dans les terres. On y danse, on y danse… On y fait des ronds qui sont des cratères. C’était, d’ici, il y a plus de cinq ans. C’est encore tout fumant. Il y a un bal en feu dans les décombres – du coup c’est là qu’ils font une ville, qu’ils retournent leur camps. Il n’y a pas de drapeau. Sur les flight caisse – "ouais, on peut faire le Marteau" – c’est écrit : Terre d’Asile. On choisira pour ce dernier mot l’acception qu’on entendra (sans oublier pour ça de se fier aux décibels).

note       Publiée le mercredi 28 janvier 2015

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Attacking Mars".

notes

Note moyenne        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Attacking Mars".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Attacking Mars".

cyberghost › lundi 31 août 2015 - 01:36 Envoyez un message privé àcyberghost

le 5 septembre à Amiens avec Meutre/Endimanchés/Fist Focus et un ou deux autres groupes pour l'ouverture du nouvel Accueil Froid, une bien bonne nouvelle !

Dioneo › dimanche 30 août 2015 - 19:37 Envoyez un message privé àDioneo
avatar

Tiens, ils retournent sur les routes apparemment... Le camarade A.Z.O.T. parle d'un concert sur Rennes jeudi prochain dans le forum (le 3, donc ?) et ils seront à Lyon le 18 octobre (peut-être au Grrrnd mais pas encore sûr, perso, vues les infos de la mailing list). M'étonnerait qu'ils en fassent pas entre temps. Si c'est par chez vous, ça se rate pas trop !

Klarinetthor › lundi 23 février 2015 - 16:50 Envoyez un message privé àKlarinetthor

Headwar dans le parc de la villette confirmé pour Villette Sonique le We du 23-24 mai, ca se rate pas

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › vendredi 30 janvier 2015 - 21:47 Envoyez un message privé àKlarinetthor

et parmi leurs nombreux projets de garage (comme dans voie de garage), Nico aka l'amienois de l'année 2014 vient d'envoyer un petite pépite sous le nom d'Usé. le thé avec la grand mère rigolarde : face A. les putes, la piste de danse et les drogues : face B et tube de l'hiver, accessoirement. On ne s'ennuie pas le WE dans le nord. http://gurdulu.org/use.htm

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mercredi 28 janvier 2015 - 23:12 Envoyez un message privé àKlarinetthor

et meme dans un "mauvais" jour, vous en aurez pour vos 5-10 euros. Depechez vous ils sont sur le point d'etre connus un jour

Note donnée au disque :