Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSodom › In the sign of evil

Sodom › In the sign of evil

cd • 5 titres • 19:13 min

  • 1Outbreak of evil04:48
  • 2Sepulchral voice04:31
  • 3Blasphemer03:05
  • 4Witching metal03:13
  • 5Burst command til war03:36

line up

Angel Ripper (basse et chant), Grave Violator (guitares), Witchhunter (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal old-school

Au niveau des précurseurs du metal extrême, il faut bien avouer que Sodom a eu son rôle à jouer dans l'avènement du black metal. Comme il se doit, le groupe commence par sortir des démos cassette avant de présenter un premier enregistrement sorti sur un véritable label. Et cet enregistrement, c'est cet EP de moins de 20 minutes, "In the sign of evil", qui va poser les bases du styles Sodom. On ne peut pas vraiment dire que les allemands soient très raffinés. Au programme ici 5 titres de metal ultra-primaires influencés directement par Venom et Motörhead, en version très répétitif (écoutez "Burst command 'til war"). L'influence de Venom est évidente, on retrouve la même atmosphère sombre, démoniaque, bordélique ainsi que le même chant. En ajoutant en plus Bathory et Hellhammer, Sodom est le quatrième pilier des débuts du black metal old-school. Alors, c'est plutôt mal joué : Witchhunter, à la batterie, a du mal à bien garder le rythme, les breaks sont hasardeux, mais ça reste dans l'esprit. Ce qui fait la patte de Sodom à leurs débuts réside dans les riffs très rapides, joués à l'infini, et dans leur style à mi-chemin entre black metal démoniaque et thrash metal allemand. C'est un peu comme ça que je définirais Sodom. Les titres sont redondants, mais cela fait partie du charme du groupe, amenant l'auditeur dans une sorte de transe black metal. Il n'y a que très peu de variations, peu de changements de parties. Le niveau technique est proche du néant. Les vocaux de Tom Angelripper sont ultra-arrachés, peu maîtrisés et si proche de ceux de Cronos de Venom. Au-delà même du style joué, ce qui fait que ce "In the sign of evil" est devenu un EP culte, au même titre qu'"Apocalyptic raids" des suisses d'Hellhammer, c'est dans la qualité des morceaux interprétés et de leurs riffs. "Outbreak of evil", "Blasphemer" et "Burst command 'til war" sont devenus des classiques indémodables des débuts d'un genre qui aura tout de même bien évolué depuis. La suite de leur carrière sera plus portée sur le thrash metal allemand avec des titres un peu plus recherchés et des changements de rythmes. Mais ici, cela reste rapide, démoniaque et primaire !

note       Publiée le samedi 17 janvier 2015

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "In the sign of evil".

notes

Note moyenne        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "In the sign of evil".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "In the sign of evil".

zugal21 › mercredi 2 septembre 2020 - 20:10  message privé !

36 ans .... Et toujours aussi iveule. J'aime.

Note donnée au disque :       
dimegoat › dimanche 7 mai 2017 - 09:23  message privé !

En ce jour d'élection, j'écoute des trucs un peu sales. Ce Sodom est parfait pour racler le fond de l'écuelle neuro-mentale. A chaque break je me demande si le batteur ne va pas perdre une baguette ou tomber de son tabouret.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › dimanche 20 mars 2016 - 17:10  message privé !

ça fait très cliché, mais il y a mauvaise prod et mauvaise prod. Ici la prod dessert les compositions à mes yeux/oreilles.

Note donnée au disque :       
zugal21 › dimanche 20 mars 2016 - 16:41  message privé !

@Demonaz : le son est quand même beaucoup plus propre que du Trve BM low-fi sur K7, non ?

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › lundi 15 février 2016 - 14:43  message privé !

Les compos sont bonnes, voir très bonnes (Burst Command putain !), mais le son est atroce et gêne vraiment l'écoute, dommage.

Note donnée au disque :