Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRArnaud Rebotini › Al in Blunderland

Arnaud Rebotini › Al in Blunderland

  • 2013 - Bad Life, BL60 (1 téléchargement internet)

mp3 | 2 titres | 16:28 min

  • 1 Al in Blunderland [09:21]
  • 2 Valhalla Swing [07:08]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Produit par Arnaud Rebotini

chronique

Styles
techno
electroclash
Styles personnels
techno qui vient du froid

Une ligne dans la nuit. Des lueurs sur les bas-côtés. Rien qui s'arrête. Jamais. La régularité des clignotis synthétiques est telle qu'on se demande si il y a encore du mouvement, ou si l'immobilité vient de figer sur place cette longue dérive sans but. Pourtant il y a progression, régulière, irrémédiable. Pas vraiment un crescendo, pas d'apex en vue, juste de quoi intensifier la transe profondément noctambule vers laquelle tendent ces vieilles machines qui vibrent comme une seule sous les mains expertes du géant Rebotini. Pas là pour en faire des caisses. Ne jouer que les phrases nécessaires, ne sortir que les beats indispensables, laisser aller juste ce qu'il faut pour entendre des rugissements de vieux engins, pratiquement animaux. Ca monte doucement, ça grimpe au rideau en prenant tout son temps. C'est pratiquement une longue intro en fait, ce très prenant "Al in Blunderland". La montée au septième ciel, c'est dans l'acte deux. Le second fichier. C'est marqué dessus, "Valhalla Swing", en prise direct avec l'autre monde, c'est d'un autre niveau, ça fait bouillir les sangs. Pour ne point abuser du champ (de bataille) lexical viking, on peut dire très prosaïquement que c'est une boucherie. Ca frappe fort et dur dès le début, ça cogne sec et froidement, les synthés résonnent d'échos de caves fouettées par les vents froids, tu les vois bien les crânes accrochés sur les murs, tu vas prendre cher, tu vas trinquer, et pas seulement avec du Calva. Des grands coups de beats métalliques, comme des haches qui sabbath aveuglement sur des boucliers, et puis ces lignes rampantes, rappelant les grandes heures les plus electroclash de Black Strobe première mouture, voire monture, parce que ça se chevauche sans ménagement cette bête-là. De quoi foutre le pied à l'étrier pour lancer des parties fines dans vos soirées gothiques de réveillon.

note       Publiée le samedi 13 décembre 2014

partagez 'Al in Blunderland' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Al in Blunderland"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Al in Blunderland".

ajoutez une note sur : "Al in Blunderland"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Al in Blunderland".

ajoutez un commentaire sur : "Al in Blunderland"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Al in Blunderland".