Vous êtes ici › Les groupes / artistesSStretchheads › Five Fingers Four Thingers A Thumb A Facelift and a New Identity

Stretchheads › Five Fingers Four Thingers A Thumb A Facelift and a New Identity

  • 1988 • Moksha somalp2 • 1 LP 33 tours

lp • 21 titres • 24:19 min

  • SIDE 1
  • 1Fans0:11
  • 2Long Faced German1:33
  • 3Headache1:02
  • 4Asylum Suck0:52
  • 5Skin Rip1:26
  • 6Yiddish Yoddle1:48
  • 7Shape and Cleanse1:14
  • 8Land of Ming1:07
  • 9Rex Perplexed1:10
  • 10Semtex1:39
  • SIDE 2
  • 11I Should Be So Lucky0:29 [reprise de Kylie Minogue]
  • 12Confront1:43
  • 13Sidatorium1:16
  • 14Spleng1:04
  • 15Archive Footage of a Fish0:54
  • 16Jaw Box1:35
  • 17Chicken Fish0:35
  • 18Everything's Going to Brake in a Minute0:59
  • 19Illness0:46
  • 20Cancer2:36
  • 21Shut Up0:20

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Enregistré à Edinburgh les 17 et 18 septembre 1988

line up

Mac (basse), Richie (batterie), Andy (guitare), P6 (voix)

Musiciens additionnels : Wilf Plum (Saxo sur 'Shape & Cleanse'), ELM Row Chicken farm sur 'Chicken Fish' (?)

remarques

chronique

Styles
rock alternatif
noise rock
hardcore
Styles personnels
combustion spontanée

Fous, fous, fous, fous. Les Stretchheads sont de vrais jobards parmi les barjots. Pas besoin d’aller chercher plus loin, ces quatre là sont des serial killers en liberté. Et cette première sortie est d’une violence inouïe. Attention, pas une violence de type brutal/death/grind, du genre à exploser les oreilles en jouant vite, fort… et brutal. Non, ici ça joue vite et fort, mais il y a surtout une hystérie exacerbée, une électricité palpable, comme si les ondes sonores de l’album filaient envahir la tête pour faire une partie de fléchettes avec le système nerveux, allumer un jacuzzi dans le cervelet, tout en dansant le limbo juste en dessous des nerfs optiques. Le son est assez ignoble, mais on ne peut plus adapté. On n’atteint pas la bouillie sonore (ce qui est un exploit quand on sait que ces 22 chansons ont été enregistrées et mixées en 2 jours), disons que la basse est saturée jusqu’à la nausée, et que la guitare fait des riffs suffisamment tordus et difficiles à distinguer pour rendre sourd quiconque oserait s’y essayer. Ce batteur par contre c’est un phénomène de foire, un jongleur de tronçonneuses. Pas un blast de tout le disque, mais on aimerait presque s’en prendre un de temps en temps pour décontracter les muscles et déboucher les sinus. Au lieu de ça, cette espèce de maniaque s’agite en spasmes contrôlés, roulements violents, acharnements sur la caisse claire, et autres swings furieux. Zéro démonstration technique, juste une explosion d'énergie digne des meilleures rages blanches. Et P6 le chanteur tiens, dans le lot c’est certainement lui le plus atteint. Sorte de goret hurleur, ‘Fat Gay Skin’ comme il aime bien se définir (ça se tient…), typiquement le genre de gugusse dont le tempérament imprévisible fait vraiment flipper le public du premier rang pendant les concerts. Tiens dites, ça serait pas une reprise de Kylie Minogue qui entame la face B ? C’est qu’ils ont l’air de bien s’amuser finalement les p’tits gars. On devine quatre jeunes lascars en pleine marrade éthylique dans le terrain vague d’une usine désaffectée. Des jeux dangereux pour occuper les journées de chômage. Du fun en barres, mais toujours à deux doigts de virer au drame de fait-divers… Enfin bref, je ne sais pas pour vous mais après chaque écoute de ce disque, je me retrouve toujours avec un sourire fixement figé. Est-ce de la joie extatique ou le début d’une crise de nerf, docteur ?

note       Publiée le dimanche 14 décembre 2014

Dans le même esprit, sergent_BUCK vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Five Fingers Four Thingers A Thumb A Facelift and a New Identity" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Five Fingers Four Thingers A Thumb A Facelift and a New Identity".

notes

Note moyenne        4 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Five Fingers Four Thingers A Thumb A Facelift and a New Identity".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Five Fingers Four Thingers A Thumb A Facelift and a New Identity".

sergent_BUCK Envoyez un message privé àsergent_BUCK
avatar

haha oui, leur petit court métrage c'est quelque chose... on nage dans le surréalisme le plus brutal et crétin.
Foreheads in a Fishtank, je ne connaissais pas ce groupe par contre. Mais ce que youtube me présente en une brève recherche m'a l'air tout à fait barré, et pile-poil ma came. Là, je dis merci ricccco !

Note donnée au disque :       
Klarinetthor Envoyez un message privé àKlarinetthor

C'est quoi ce nom sorti de nulle part? Some bizarre, John Peel. "I want to masturbate at castle donnington". Ca commence a sentir bon.

Note donnée au disque :       
ricccco Envoyez un message privé àricccco

ca fait plaisir de voir cette galette achetée il y a plus de 20 ans ,ici ! Idéal pour emmerder ses voisins là on est dans l'extreme , et dans ce qu'on aime le mauvais gout assumé , voir leurs clips sur you tube pour comprendre; Dans le meme style qui se souvient de forheads in a fishtank ?

cyberghost Envoyez un message privé àcyberghost

Pour moi, ils restent toujours clairement sur le haut de la pile

Note donnée au disque :       
Klarinetthor Envoyez un message privé àKlarinetthor

ouais en fait aujourd'hui on a presque "banalisé" ces groupes ultra noisy (merci Amiens, Metz, Belfort...), mais a l'epoque ils devaient passer pour des rincés du bulbe meme au sein de leur scene noise punk. Ils passeraient toujours aujourd'hui pour des mecs dangereux a vite entraver d'une camisole.

Note donnée au disque :