Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIce › Bad blood

Ice › Bad blood

7 titres - ##:## min

  • 1/ X-1 (7:13)
  • 2/ The snakepit (5:54)
  • 3/ Trapped in three dimensions (7:38)
  • 4/ Dusted (6:53)
  • 5/ A new breed of rat (11:56)
  • 6/ Devils (7:04)
  • 7/ When two worlds collide (7:09)

enregistrement

Hardwood industries, Brooklyn ; Avalanche studio, Church Stertton ; LAB SRE555, NW10 ; Roach Motel, London ; Innovation studios, Islington ; Wolf 281, Basel ; Wolf, Brixton ; Sony Studios, New-York City.

line up

Justin K. Broadrick (guitare), Lou Ciccotelli (batterie, percussions), Dave Cochrane (basse), Kevin Martin (vocaux, synths, tenor sax, turntables), Scott Harding (boite à rythmes, samples)

Musiciens additionnels : Blixa Bargeld (vocalises - 1, 2, 5, 7), DJ Vadim (scratches - 2,7), Sebastian Laws (vocaux - 1,4,7), Toastie Taylor (rap - 2), El P (rap - 3), A Syde (outro rap - 3), Sensational (backing rap - 4), Priest (rap - 7)

chronique

On retrouve pour cet album les membres fondateurs entourés d’une ribambelle de guests aussi divers que variés… cela va du rappeur pur et dur du fin fond d’une quelconque zone urbaine difficile (ça s’entend à l’accent très nasal des parties rappées !) d’une grande cité américaine à Blixa Bargeld, guitariste-chanteur du célèbre Einsturzende Neubauten. Ice abandonne définitivement toute tentative de rapprochement avec son grand frère God pour évoluer de son coté bien plus poussé électroniquement que dans son précédent album. Ici les parties de guitares et de saxo se font plus discrètes pour laisser la part belle aux beats et aux sons urbains divers. Une première écoute peut laisser sur sa faim mais cet album est d’une grande richesse lorsqu’on se donne la peine de se concentrer un peu : en effet il se passe perpétuellement quelque chose voire en fait de nombreuses choses en simultané. La dominante est nettement mise au niveau du rythme et au niveau des harmonies vocales souvent créées par le fait que plusieurs "chanteurs" sont à l’œuvre en même temps… Même si on retrouve parfois certains sons caractéristiques du duo Martin-Broadrick, le saxo se fait un peu moins présent et les guitares très en retrait. Cela dit chaque intervention est très pertinente. Bref un excellent album très original, qui suit une ligne un peu inattendue mais pas tant que cela pour peu que l’on connaisse un peu les autres projet des membres du groupe tels que 16-17, Techno-Animal…

note       Publiée le lundi 26 novembre 2001

partagez 'Bad blood' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Bad blood"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Bad blood".

ajoutez une note sur : "Bad blood"

Note moyenne :        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Bad blood".

ajoutez un commentaire sur : "Bad blood"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Bad blood".

Klarinetthor › lundi 9 juin 2014 - 16:54  message privé !

oui il est vraiment sale et degoutant sur toute sa duree

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › lundi 19 mai 2014 - 18:42  message privé !

OK Dave Cochrane ne joue a peu pres que deux notes en permanence. Maais bon, avoir joue deux notes chez Sweet Tooth, Head of David, Techno Animal, Ice et God, c'est une performance a saluer.

Note donnée au disque :       
cyberghost › mercredi 17 novembre 2010 - 19:07  message privé !

Chopé il y a peu sans vraie conviction - juste à titre de collection en fait - mais tout bien considéré, il commence à me rentrer salement dans le crâne, putain d'ambiance, putain de flows, je crois que je le préfère à under the skin, qui est indéniablement bon mais dans lequel j'ai pour l'instant plus de mal à rentrer, peut-être parce qu'il est trop le cul entre deux chaises, entre la période sauvage de God et cet album-ci...

Painkiller › jeudi 27 décembre 2007 - 01:38  message privé !
Du "célèbre" Einsturzende Neubauten, mort de lol.
Reflection › lundi 3 septembre 2007 - 11:12  message privé !
Ce disque est une vrai tuerie ! Du hip hop vraiment planant et étrange ! Un album que l'on savoure a chaque écoute, tant les arrangements et les divers effets sont maitrisé ! Un album qui a une place de choix dans ma disco hip hop ( certe pas enorme ... ), a placer a coté d'un Dälek : "From Filthy Tongue Of Gods And Griots"
Note donnée au disque :