Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBogshed › Step On It

Bogshed › Step On It

lp • 14 titres • 36:54 min

  • face A
  • 1Mechanical Nun3:03
  • 2Run to the Temple3:31
  • 3Adventure of Dog1:59
  • 4Tommy Steele Record3:23
  • 5Jobless Youngsters3:05
  • 6Tried to Hide but Forced to Howl2:49
  • 7Packed Lunch to School2:30
  • face B
  • 8Summer in My Lunchtime2:40
  • 9The Fastest Legs2:20
  • 10Oily Stack2:14
  • 11Hell Bent on Death2:57
  • 12Thunderballs2:23
  • 13Can't Be Beat3:12
  • 14Little Car0:50

enregistrement

enregistré par Ged & Paul à l'"Asylum", Port d'Ellesmere. Produit par Bogshed.

line up

Phil Hartley (voix), Mark McQuaid (guitare), Mike Bryson (basse), Tris King (batterie)

Musiciens additionnels : Mac (saxophone sur la 10)

remarques

pochette : Mike Bryson

chronique

Styles
post punk
rock alternatif
Styles personnels
punk cartoonoïde

Pas le temps de souffler, un an après le mini "Let Them Eat", Bogshed remet le couvert avec "Step on It". Et ils y vont à pieds joints cette fois ci ! Toujours aussi instables et crispés les bougres, leurs chansons restent bloquées sur deux riffs et demi qui tournent en boucle. Cette formule à la fois brutale, tordue et étonnamment mélodique que nos quatre bonshommes nous servent à nouveau sur les quatorze compos de l’album est tout à fait imparable. Aucun temps mort, la totalité de l’espace sonore se retrouve occupé et on peut s’en mettre plein les oreilles avec gourmandise. Il est rare dans le style d’entendre des groupes à l’instrumentation aussi solidaire. Les riffs et rythmiques sont imbriqués au millimètre, tricotés par ces deux cordistes télépathes et soutenus à la milliseconde par ce batteur à la précision horlogère. À ce niveau là, ils ont d’ailleurs gagné en bizarrerie depuis le premier EP : fini les passages punks rageurs, jetés à toute vitesse en pleine poire… influences Captain Beefheart oblige, tout de suite on sent que les compositions se font plus retorses. Pas qu’elles soient extrêmement complexes, hachées ou difficiles, mais il faut passer par quelques écoutes en fronçant un sourcil avant de saisir l’étrange harmonie qui se dégage de ces morceaux. Impossible d’ailleurs de sortir une chanson du lot sans être injuste avec le reste de l’album… parlons par exemple de ‘Run to the Temple’ qui sera présent sur la compil C86 du magasine NME, faisant un peu figure d’ovni au milieu de la vague ‘jangle pop’ qui occupait les radios à l’époque. On sera servi en lobotomie avec ‘Tommy Steele Records’ et sa basse entêtante. Du stress en barres chocolatées dans ‘Packed Lunch to school’, de l’anxiété à foison sur ‘Can’t be beat’, et jusqu’au détalage supersonique qu’est ‘Fastest Legs’, tout l’album pourrait être un recueil de chansons d’halloween pour gamins dégénérés. D’ailleurs, au fur et à mesure qu’on progresse, les morceaux font de plus en plus grincer des dents… à moins que ce ne soit le système nerveux qui finisse par fatiguer à force d’être titillé pendant quarante minutes. Pourtant le son n’est pas spécialement saturé (un peu léger même, c’est sans doute leur disque le plus faiblement produit), le jeu des gars pas vraiment violent, Phil Hartley au micro se tient même plutôt bien, et garde ses cris de chien fou pour les moments les plus propices. Une folie franche, mais retenue, un double jeu que le groupe maîtrise avec brio. Bogshed sur ce premier LP ne nous laisse aucun répit et nous livre son album le plus brut et riche, de quoi s’occuper au coin du feu tout l’hiver durant avec ses histoires loufoques, et de quoi pimenter les parties de frisbee de vos piqueniques pour cet été.

note       Publiée le mercredi 18 février 2015

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Step On It".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Step On It".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Step On It".

Klarinetthor › mercredi 30 mars 2016 - 19:24  message privé !

1986, explosion nucleaire noise. Un bon article qui arrive a garder un regard assez general sur la masse de bonnes sorties trentenaires: http://thequietus.com/articles/1995...

Note donnée au disque :       
SEN › mardi 3 mars 2015 - 14:12  message privé !

Faut vite que je me penche là dessus !

Klarinetthor › lundi 23 février 2015 - 14:03  message privé !

tant que tu ne zappes pas the fastest legs, et la première mecanical nun, tu devrais etre satisfait de ton écoute.

Note donnée au disque :       
Consultant en informatique › lundi 23 février 2015 - 14:00  message privé !
avatar

Oui pareil, un peu de mal avec les LPs de Bogshed (c'est con parce que sur les minis c'est la raclée juste calibrée). Tu me donnes envie de réessayer du coup.

sergent_BUCK › dimanche 22 février 2015 - 21:18  message privé !
avatar

De mon coté, c'est par celui là que j'ai commencé... donc pas eu le choix, il a fallu que je m'encaisse le tout directement d'une traite. Et comme mentionné, c'est la compactitude du disque qui le rend à la fois plus hermétique, mais aussi meilleur sur la durée.
Et pour ceux qui ont froid aux yeux, les deux EPs sont nickel pour commencer en douceur !

Note donnée au disque :