Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCalth / Halla / Råten / Leichenstätte › Misanthropic Death

Calth / Halla / Råten / Leichenstätte › Misanthropic Death

cd • 8 titres

  • 1Leichenstätte - Kälte
  • 2Halla - Thou Hold the Mortis
  • 3Calth - Black Flame Embrace
  • 4Calth - The Utter Religion of Death
  • 5Råten - Nocturnal Orgies
  • 6Råten - In Memory of Melancholys Nights
  • 7Råten - Nightmare and Panic
  • 8Råten - Primordial Void

line up

Calth : Calth (Tout) ; Halla : Nefath (Basse), Angra Mainyu (Batterie), Indar (Voix, Guitares) ; Råten : Nargassh (Tout) ; Leichenstätte : Frostgeist (Guitares), Krankheit (Voix)

remarques

chronique

Un iranien, un bulgare, un espagnol, un allemand, faites vos jeux ! Je n'ai pour ma part aucune connaissance concernant aucun des groupes de ce split ; je peux simplement m'avancer pour vous dire que Leichenstätte (l'allemand, vous auriez reconnu) joue un black punk assez débile, dont j'ignore la part de parodie ou d'amateurisme dans ce titre fleuve où l'introduction de deux minutes arrive à être plus glauque que le reste du morceau. Calth, c'est un one man band bulgare. La Bulgarie n'est pas un pays où le black metal est très représenté ; il faut croire que l'orthodoxie n'inspire qu'assez peu de haine aux adolescents du pays. Quoiqu'il en soit, c'est assez difficile d'écouter les deux titres du garçon, car, outre une production vraiment abusée (ok, on est en Bulgarie, mais faut pas déconner), il ne ressort pas grand chose de tout ça, une volonté de proposer quelque chose de plus complexe, de travailler des atmosphères, mais l'échec n'en est que plus grand. Råten, autre one man band venu d’Espagne cette fois-ci, reste à peu près dans le ton. On ne sait plus si le one man band est le résultat d'une solitude terrible, ou d'une médiocrité affligeante. Le plus bizarre étant la différence de production entre les différents titres ; certaines MAJ du logiciel, probablement. Enfin, Halla, dont je vous ai déjà vaguement parlé, les iraniens anti-islam, pour le titre le plus long du split. Bien que n'atteignant pas des sommets d'originalité, Halla est de loin le groupe le plus sauvage et primitif du split, avec ce côté répétitif aliénant old school à la Mayhem et ces guitares qui parfois vont carrément jusqu'à évoquer Portal (ouais), tout comme cette voix passée dans une espèce de filtre malsain, soufflée hurlée, sans qu'on ne sache vraiment s'il s'agit d'un pur hasard ou d'une démarche musicale qui aurait réussi par une espèce de miracle. Ça fait froid dans le dos. On se dit qu'avec un son digne de ce nom le groupe pourrait rivaliser sans problème avec les ténors de la scène. Mais tout ça paraît bien difficile quand on doit jouer cacher, distribuer sa musique plus dangereusement que la drogue, avec la peine de mort à la clef. (entre 1/6 et 2/6 pour les autres, 4/6 pour Halla, vous connaissez les logiciels)

note       Publiée le lundi 10 novembre 2014

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Misanthropic Death".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Misanthropic Death".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Misanthropic Death".