Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesYYacøpsæ › Tanz, Grozny, Tanz...

Yacøpsæ › Tanz, Grozny, Tanz...

cd • 25 titres • 27:51 min

  • 1Tanz Grozny Tanz...0:49
  • 2Bedeutungslos0:49
  • 3Drama1:11
  • 4Verbrannt0:52
  • 5Eiland1:10
  • 6Fäulnis1:07
  • 7A.(r)Soh.1:17
  • 8Profilneurotiker0:58
  • 9Themenabend1:05
  • 10Drahtseilakt1:06
  • 11Deutschnational1:34
  • 12Adenauer0:43
  • 13Frost1:51
  • 14Narrenkappe1:04
  • 15Antagonismus0:48
  • 16Maranatha0:53
  • 17Kreislaufkollaps1:33
  • 18Erkenntnistheorie0:40
  • 19Herz0:59
  • 20Nebenraum0:52
  • 21Hassbatzen0:49
  • 22Metaphysik0:13
  • 23Sch(w)ein1:58
  • 24Skalpiert0:48
  • 25Vogelfrei2:43

enregistrement

Enregistré au 3rd Alliance Studio, Wedel, Allemagne par Jens Ballaschke (avril/mai 2007). Mixé au 3rd Alliance Studio par Jens Ballaschke (mai/juin 2007). Mastérisé par Audio Mastering, Hamburg, Allemagne (juin 2007).

line up

Emu (batterie), Frank (basse), Stoffel (guitare, voix)

remarques

L'édition chroniquée est la première (CD, 2007). Réédition par Useless Records et Vulgar Records en vinyle en 2009 et 2013. Dernière réédition en cassette par Grindtoday et R.A.P.S Records en 2014.

chronique

Styles
metal extrême
grindcore
Styles personnels
turbo speed violence

Danse, Grozny, Danse : titre au premier plan, au deuxième un nœud coulant, au troisième Grozny ? Vénissieux ? Gerzat ? Hamburg ? Allez, on va dire Grozny, danse, Grozny danse. Pour les petits et les grands de 7 à 77 ans, un monde de conflits permanents s’ouvre avec Yacopsae : si la Tchétchénie vous dit quelque chose, si vous aimez ce qui est puissant, violent, et gauchiste, avec ou sans T-Shirt Brujeria, si vous avez soif de poutrage anti-système et que vous êtes pas très Jean Ferrat ou que vous avez trop abusé de Colette Magny, et bien yacopsez, grognez, Yacopsez ! Yacopsae, qui s’orthographie comme vous voulez car anarchie à beaucoup de bpm vaincra est un groupe allemand, dont le nom m’inspire juste une gastro-entérite particulière, fruit d’une frustration et d’une rage que le guitariste Stoffel va vous beugler au dessus d’un tourbillon de plans punk, grindcore, Shane Emburiesques mais en version 2 ou 10 fois plus rapide, joué au poil, secs comme des coups de trique, allant du fond la caisse à un ralentissement que l'on goûte souvent dans les scènes crust/harcore/grindcore ; un peu comme si vous manifestiez dans la rue, mais au lieu d’avoir du Jean-Louis Aubert depuis le fourgon de la CGT vous sentiez : la révolution pleine de sang et de béton, sous les bons auspices d'Extreme Noise Terror et/ou Grief. La castagne, des coups de bottes dans le boule, des gens jetés dans le fleuve, les lance flammes de sortie, plus de pitié pour préserver la Raison d’Etat, Poutine met du beurre dans vos épinards mentaux, pani problème mais bon, pas d’accord quand même donc explosions, mort, destruction, puis témoignage de tout cela. On peut voir un peu de ça dans les plans beuglés en allemand de yacopsae - toutes les paroles sont en allemand, mais on peut vite comprendre que ce qui est décrit ici ne relève pas du paradis, hein ! On a plutôt dans nos oreilles la figuration d'un enfer créé de toutes pièces comme un meuble ikéa, on connait tous les plans d’avance, et puis on compte les morts, on voit ce qui disparait et ceux qui engraissent, hein, ça, Yacopsae va vous le gueuler, et re-gueuler dessus dans cet album qui me parait un des plus beaux témoignages de leur maitrise de la violence, de la rapidité et de la rage sous la forme la plus simple du monde de la musique dite populaire, alias la trinité "guitare/basse/batterie". Voilà, vous avez envie d’entendre “crier des gens car sinon personne ne les écoute” ? (c’est pas d'moi, je crois que c’est de Rollins, les experts corrigeront si besoin)... Vous êtes allé voir dix fois les Blockheads en concert ? Vous voulez perfectionner votre allemand ? Vous avez besoin de crier vous même ? Ras la touffe de tout ce bazar ? Ben, allez, dansez, avanti, foutredieu de bon sang de bonsoir !!

note       Publiée le dimanche 9 novembre 2014

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Tanz, Grozny, Tanz...".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Tanz, Grozny, Tanz...".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Tanz, Grozny, Tanz...".

yog sothoth › dimanche 9 novembre 2014 - 20:36  message privé !
avatar

Un monument du "fastcore" ce disque. Ca ne donne pas forcément envie d'y revenir régulièrement mais chaque écoute est une bonne claque derrière la tete.

Note donnée au disque :