Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHJoe Hisaishi › Dolls

Joe Hisaishi › Dolls

  • 2002 • Milan 192 980-7 • 1 CD

cd • 5 titres • 21:37 min

  • 1Sakura04:41
  • 2Pure White02:48
  • 3Mad04:57
  • 4Feel04:58
  • 5Dolls04:13

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Produit et arrangé par Joe Hisaishi. Enregistré à Wonder Station.

line up

Joe Hisaishi (claviers, samples)

remarques

chronique

Et à la fin ils tombèrent dans le vide. Malgré ce lien si fort qui leur avait fait partager tous ces moments d'une intensité rare. Il ne resterait plus que quelques traces dans la neige. Et quelques notes se déposant doucement, au gré du souffle de l'air hivernal, comme des flocons légers dont l'amoncellement recouvre d'une blancheur mortelle le chemin parcouru. Comme une saison plus tôt, les feuilles virevoltantes, telles des tâches de sang mobiles se fondant sur le sol en éclatant linceul écarlate. Des notes de piano se faisant maintenant rares, sous le souffle ténu de nappes de claviers aux scintillement trompeurs, dont l'absence de pathos, la tristesse moins démonstrative que jamais devait pourtant accompagner les images à couper le souffle de ce Kitano là, celui des couleurs, des saisons qui se déroulent irrémédiablement vers une mort immaculée. Kitano en rupture avec lui-même, qui fait sa révolution picturale, qui laisse ses yakuzas enfantins le temps d'une terrible fable aux multiples visages, des amants dont le destin ne pèse pas plus lourd que celui d'une marionnette du théâtre de Bunraku. Kitano qui se concentre avant tout sur sa vision de la beauté visuelle, aussi frappante que dramatique, aussi sublime que morbide. Qui porte plus attention aux costumes surréalistes de son ami Yohji Yamamoto, nouveau complice de création, et laissant de par là-même Joe Hisaishi un peu de côté, avec l'ingrate tache de devoir composer une partition qui n'aura pas la même importance que par le passé. Un travail plus minimaliste, quasiment ambient par moment, où les mélodies esquissées se posent en petites touches par dessus des nappes de synthés dont l'élégiaque mélancolie se doit d'être la moins appuyée possible. La mélodie de "Dolls", magnifique morceau final dans lequel Hisaishi use également de percussions et de quelques samples de chant traditionnels, renouant avec son travail sur "A Scene at the Sea", façon peut-être inconsciente de boucler la boucle, est comme sussurrée une première fois que dans un "Pure White" délicat à pleurer. Ailleurs, les notes flottent sur un tapis de feuilles mortes cramoisies, elles se déposent au goutte à goutte comme les larmes qui viennent à la jeune fille rendue folle par la douleur de la trahison amoureuse. Car c'est peut-être le film le plus violent de Kitano que se doit d'accompagner les textures entre deux-eaux de Hisaishi, une brutalité passée au filtre de la beauté écrasante de la nature japonaise, dans laquelle les passions se heurtent à l'absurde d'une société glaciale. A son image, ce qu'il reste de la bande-originale, Kitano n'ayant sélectionné finalement que peu du travail de Hisaishi, d'où la brouille d'égo qui mettra un terme définitif à une collaboration pourtant exceptionnelle, est à la fois terriblement délicat et implacablement tragique. Nulle joliesse, nul élan d'espoir, nulle trace de répétition ludique, tout n'est que constat amer, glaçant, d'un chemin qui ne mène qu'à la mort, de par la lâcheté des protagonistes, des hommes surtout. De par la malchance, les rendez-vous ratés et les actes de folie, bouleversants d'amour impossible. A l'image du regard final de ces marionnettes du théâtre Bunraku qui semble juger les Hommes, terrible, la partition de Hisaishi s'interrompt brutalement, sans espoir de retour. Ils semblaient être faits l'un pour l'autre, et pourtant c'en est bien terminé de leur chemin ensemble. Et tout finira mal.

note       Publiée le jeudi 6 novembre 2014

Dans le même esprit, (N°6) vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Dolls".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dolls".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dolls".