Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFactice Factory › The White Days

Factice Factory › The White Days

cd • 9 titres

  • 1Collide
  • 2Glow
  • 3Wie Raben
  • 4Cold
  • 5Hour glass
  • 6Somnolence
  • 7Kaugummi
  • 8Wortschatz
  • 9Lazward

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Out of the world Studio, France, 2013-2014

line up

François Ducarn (chant), Fabrice Lefebvre (guitare, clavier), Théotime Lefebvre (basse, guitare, effets)

Musiciens additionnels : Jeanne Lefebvre (choeurs féminins)

remarques

chronique

C’est bien connu, ‘punk un jour, punk toujours’…Idem pour qui a ressenti un jour le grand frisson en écoutant Joy Division, les Cure ou Sisters of Mercy, difficile de s’en détacher totalement même si les chemins de la vie entraînent certaines et certains loin de ces racines…Ce frisson-là, Fabrice Lefebvre ne l’a jamais oublié malgré près de quatorze ans à explorer les musiques du monde au sein de Rajna. Accompagné de son fils (16 ans), il a ressorti basse, guitare et boîte à rythmes et s’est replongé dans la cold wave des années 80. Flanqué d’un ami suisse, Francois Ducarn, qui s’est collé derrière le micro, le duo père et fils nous a concocté la version islandaise de ‘Faith’. ‘White days’ porte en effet bien son nom tant il évoque l’hiver, la grisaille et les horizons infinis. Froid mais jamais clinique, l’album nous ouvre les portes d’un monde blanc, pur, désincarné en apparence et pourtant…Synthés hivernaux, boîte sèche, basse ronronnante et une voix qui récite, plus qu’elle ne chante, détachée, comme flottant dans un éther de brume…Une formule qui pourrait laisser vite mais qui séduit au contraire et davantage à chaque écoute. Anglais, français, allemand, les mots se fondent dans la musique, dessinent des ombres dans l’espace, évoquent les troubles de l’âme avec une forme de retenue permettant à chaque auditeur de se projeter dans cette immensité fraîche. Le talent des musiciens leur permet une reprise en français du ‘Cold’ des Cure personnelle et franchement épatante. Saluons également la cohérence de production et d’ambiance qui évite toute monotonie mais permet pourtant au disque de s’écouler comme un seul voyage malgré des étapes distinctes. Le compagnon idéale des promenades hivernales.

note       Publiée le dimanche 2 novembre 2014

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "The White Days" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "The White Days".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Connectez-vous ajouter une note sur "The White Days".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "The White Days".