Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAsh Code › Oblivion

Ash Code › Oblivion

cd | 10 titres

  • 1 Void
  • 2 Waves with no shores
  • 3 Dry your eyes
  • 4 Crucified
  • 5 Oblivion
  • 6 Unnecessary songs
  • 7 Empty room
  • 8 Drama
  • 9 Want
  • 10 North Bahnhof

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Alessandro (chant, synthés, boîte à rythmes), Claudia (synthé, chant), Adriano (basse)

chronique

‘To be an astronaut of the void, leave the comfortable house that imprisons you with reassurance’, c’est par ces mots tirés du film ‘Blue’ de Derek Jerman que s’ouvre ‘Oblivion’, premier album des Italiens de Ash Code…Une forme de calme, d’instant méditatif à savourer car des moments pareils, vous n’en trouverez pas beaucoup dans ce disque. Le mélange de minimal et de darkwave produit par le groupe vise l’efficacité dans la qualité. Pas de temps mort, la boîte martèle d’emblée, lance le ton, les suites d’accords sont simples, étrangement familières…Claviers et basses se complètent, se renforcent dans leur progression mélodique; quant à la voix grave, faussement monocorde de Alessandro, elle ajoute une touche clinique dans l’organique ou d’organique dans le clinique si vous captez l’idée. Bien sûr, les influences du trio remontent aux 80’s mais il sait en dépoussiérer la production pour sonner en accord avec son époque. L’autre qualité est cette patte italienne telle qu’on la trouve chez Neon, un feeling indéfini qu’on ne retrouve que chez les combos transalpins. Le reste s’épelle ‘talent’, ‘mélodies fortes'…Les chansons conjuguent rythmes dansants, durs, textes soignés (‘Unnecessary songs’, ‘Waves with no shores’…), textures travaillées et cette impression sur le fil du rasoir, entre puissance froide et passion jamais complètement dévoilée pour conserver le mystère. Une ultime plage plutôt mélancolique pour terminer et basta ! On reste bouche-bée, sans savoir comment réagir. Difficile de retrouver le silence si brusquement…On se penche sur la photo de couverture, entre pureté pharmacienne et couleurs, on réalise à quel point elle résume les compositions de Ash Code…Et sans y réfléchir, on relance le cd, encore et encore, tout sauf synonyme d'oubli...

note       Publiée le dimanche 26 octobre 2014

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Oblivion' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Oblivion"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Oblivion".

ajoutez une note sur : "Oblivion"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Oblivion".

ajoutez un commentaire sur : "Oblivion"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Oblivion".

M-Atom › mardi 23 mai 2017 - 20:21  message privé !

la soirée commence bien dark et minimale...de sixth june je passe a linea aspera avant de sauter le pas vers cet album de ash code qui est une véritable bombe !

Note donnée au disque :       
mayheim › samedi 7 février 2015 - 16:23  message privé !

Un des meilleur album de 2014 pour ma part !