Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAbsurd / Grand Belial's Key / Sigrblot › Weltenfeind

Absurd / Grand Belial's Key / Sigrblot › Weltenfeind

cd • 12 titres • 68:36 min

  • 1Weltenfeind04:39 [Absurd]
  • 2Black Hand of Death02:51 [Absurd]
  • 3Ulfhednir - Todesschwadron07:05 [Absurd]
  • 4Die Gesandten des Grauens (Der Fluch cover)04:37 [Absurd]
  • 5It Bribes the Heavens08:24 [Grand Belial's Key]
  • 6Mourners Flock to Gethsemane04:14 [Grand Belial's Key]
  • 7Yahweh's Charlatans08:10 [Grand Belial's Key]
  • 8Can't Tell No One (Negative Approach cover)01:18 [Grand Belial's Key]
  • 9Braadödha Vindh (Diävuls Andadräth)07:01 [Sigrblot]
  • 10Exiles of the Golden Age06:21 [Sigrblot]
  • 11Varg I Veum05:50 [Sigrblot]
  • 12Kali Yuga Intifada08:06 [Sigrblot]

line up

Grand Belial's Key : Demonic (basse), Gelal Necrosodomy (guitare), Grimnir Wotansvolk (R.I.P. 2006) (chant), The Gulag (batterie). Absurd : Wolf (chant, basse), Unhold (guitare, batterie).

remarques

Sorti au format digipack et triple LP. Banni par les autorités Allemandes en décembre 2010. Il est important de préciser que quoi que les chroniques puissent dire de positif sur les groupes et leur musique, elles ne veulent en rien cautionner les idées politiques prônées par ceux-ci.

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
totalitarian black metal

Ca y est, la bête la plus immonde du milieu Black Metal met un pied, ou disons un orteil, sur Guts of Darkness. Le site va connaître les heures les plus sombres de son histoire, et nos visages seront graves et anxieux à jamais. C'est bien malgré nous qu'Absurd se retrouve ici, grâce à leur habile subterfuge qui consiste à se glisser sur un split avec deux autres groupes déjà chroniqués sur nos pages. Face à tant de malice, même la police politique n'a rien pu faire pour nous protéger, et c'est la mort dans l'âme que je me retrouve à devoir écrire un billet à leur sujet. Voilà une version d'introduction que j'aurai pu mettre en ligne, mais je préfère la jouer franc jeu avec vous. Absurd, j'en suis friand. Depuis bien trop longtemps je rumine et je me pose la question de savoir si oui ou non je me lance. C'est que par le passé, certaines chroniques de groupes à l'idéologie aussi marquée ont créé quelques remous, nous poussant à devoir les retirer de nos pages. Mais il semble que de l'eau a coulé sous les ponts, et c'est avec un grand plaisir qu'aujourd'hui je peux me permettre d'introduire cette horde Allemande. Notez bien, c'est une introduction par la petite porte, avec une présence sur un split à trois, mais c'est toujours ça de pris. Un split que je ne pouvais pas ne pas chroniquer. Pourquoi ? Parce que c'est tout simplement un des albums les plus énormes de ces dernières années, avec deux groupes à l'ancienne et tout à fait majeur, Absurd et Grand Belial's Key, et un autre plus jeune, mystérieux, mais qui a véritablement marqué son auditoire avec son premier album, Sigrblot. Triple combinaison gagnante qui débute par la performance d'Absurd. Au meilleur de leur forme, les Allemands parviennent ici à repousser les limites de ce black mélodique dans lequel ils s'inscrivent depuis de nombreuses années. Plus compactes et plus énergiques que jamais, leurs compositions gagnent énormément en force et en percussion, au point de surpasser le reste de leurs productions. Attention néanmoins à toi, très vieux fan d'Absurd, nous sommes très, très loin de "Facta Loquuntur" ou de "Thuringian Pagan Madness", à des années-lumière même. Et si je fais cette précision sans doute inutile pour la majorité d'entre vous nés de la dernière pluie, c'est que j'en connais qui ont arrêté de suivre le groupe dès "Totenlieder" se sentant trahis par la nouvelle ligne musicale. Il n'en demeure pas moins que de cet Absurd là, on aurait bien aimé continuer à en bouffer des tartines entières. Et il en va de même avec la partie suivante, réservée aux Américains de GBK. Là aussi on a un groupe qui poursuit sa route dans la logique qui est la sienne depuis des années, avec un black punkisant et dépouillé. Ce qui change un peu, et qui m'a légèrement perturbé dans un premier temps, c'est cette production avec des guitares particulièrement chaudes. Habitué à un son très tranchant et sec, l'épaisseur prise m'aura dérouté au delà même d'un nombre raisonnable d'écoutes, au point même de me retrouver déçu. Mais le temps faisant, j'ai fini par m'y faire, et aujourd'hui je trouve qu'on est tout simplement face à une production digne des meilleurs GBK, avec des compositions très solides et variées et à l'ambiance apocalyptique. Ce groupe a de toute manière une aura toute particulière qu'il se trimbale depuis toujours, et l'utilisation de samples vient ici en rajouter une couche. Quant à Sigrblot, sans tout à fait atteindre la perfection de "Blodsband (Blood Religion Manifest)", on reste à un niveau très correct. Là encore il s'agit d'un black mélodique assez dépouillé, avec cette fois-ci un son très sec assez proche de celui déjà entendu sur leur premier opus. Néanmoins, et contrairement à leurs compères qui les précèdent, les titres sont victimes de quelques inégalités qualitatives. Autant on s'élève très haut et on y reste tout au long de "Braadödha Vindh (Diävuls Andadräth)", autant les autres titres ont des moments plus faibles comme cette transition après l'intro de "Exiles of the Golden Age" qui s'envole à son tour par la suite. Ces quelques petits défauts ne retirent rien au fait que dans sa globalité, "Weltenfeind" est un split à posséder absolument à quiconque est fan d'au moins l'un de ces trois groupes. C'est une pièce maitresse qui mérite d'être dans votre collection et qu'il ferait tâche de ne pas posséder. Quant à moi je ne peux que m'incliner face à deux des groupes qui façonnent mon environnement musical depuis toujours et qui ont su une nouvelle fois se surpasser.

note       Publiée le vendredi 24 octobre 2014

réseaux sociaux

tags

  •  (14) 

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Weltenfeind".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Weltenfeind".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Weltenfeind".