Vous êtes ici › Les groupes / artistesPParadise Lost › One second

Paradise Lost › One second

cd • 13 titres

  • 1One second
  • 2Say just words
  • 3Lydia
  • 4Mercy
  • 5Soul courageous
  • 6Another day
  • 7The sufferer
  • 8This cold life
  • 9Blood of another
  • 10Disappear
  • 11Sane
  • 12Take me down
  • 13I despair

enregistrement

Battery studios (Londres) & Rockfield studios (Monmouth)

line up

Nick Homes (chant), Greg Mackintosh (guitare), Aaron Aedy (guitare), Stephen Edmonson (basse), Lee Morris (batterie)

remarques

chronique

Difficile chronique que celle-ci ! Paradise Lost évolue avec ce "One second" vers une sphère bien éloignée du metal. C"est du coup avec ce disque (et plus encore avec son successeur) que les fans se scindèrent en deux : les oldies adeptes de la période doom/gothic, et les newbies friands de ces nouvelles explorations de ce groupe qui refuse de s'enfermer dans un style qui les bride créativement parlant. Au milieu de tout çà se trouvent quelques irréductibles qui arrivent à apprécier les deux périodes. Et cela se comprend aisément vu l'étonnante qualité de ce "One second". Les anglais ont mis les guitares plus en arrière plans, elles ne sont plus seules à créer ces ambiances si dramatiques, les claviers s'en mêlent, petits pianos, nombreuses sonorités new wave, chant froid, suggestif et terriblement bien posé... Paradise Lost s'est modernisé, ils vivent dans l'air du temps, le son se fait très froid, les guitares perdent en saturation ce qu'elle gagne en expressivité, le style se fait plus rock... Bref, qu'il est loin le doom de "Lost paradise". Et bien je ne vais pas m'en plaindre, car bien que la forme soit différente, la douleur de ces anglais reste la même : ce disque possède une facilité incroyable à assombrir les lieux, à installer dans un cocon ténebreux, dicté par la voix parfaitement maîtrisée de Nick Holmes. Les hits pleuvent comme il est rare d'en entendre autant, le culte "One second", le rock "say just words", "The sufferer", "This cold life", le très glauque final "Take me down"... L'homogénéité de l'ensemble force complètement le respect, il n'y a aucun mauvais morceau (à la limite le morceau bonus...), et le disque demeure suffisamment varié pour ne pas être ennuyeux (le piège dans lequel tombe beaucoup de groupes aux chansons typées "refrains"). Bref, une véritable démonstration de réussite dans le difficile exercice du changement de style... Ils y perdent des fans c'est sûr, mais en gagnent beaucoup d'autres, de par cette intégrité et cette qualité générale... Un excellent disque d'un grand groupe.

note       Publiée le dimanche 25 juillet 2004

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "One second" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "One second".

notes

Note moyenne        48 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "One second".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "One second".

Seijitsu Envoyez un message privé àSeijitsu

Après Host, deuxième bonne surprise. Laisser tomber le metal(lica) fut décidément la meilleure idée qu'ait eu Paradise Lost.

Note donnée au disque :       
taliesin Envoyez un message privé àtaliesin

Pas mauvais, disons entre 3,5 et 4 boules ;-) Perso je trouve que l'on se trouve dans une partie un peu "molle", par rapport aux débuts doom/death/goth ou bien au très bon 'Symbol of Life' à venir...

Note donnée au disque :       
gardenniah Envoyez un message privé àgardenniah

Un chef d'oeuvre instantané de rock gothique , avec des influences industrielles et électroniques.L'album de PL le plus avant-gardiste , le plus inspiré et peut etre le plus sombre par ses ambiances kafkaiennes.Une oeuvre majeure de Paradise, leur sommet incontestablement !.Take me down est une des plus belles oeuvres symphonique-indus de tous les temps.

Wotzenknecht Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

"Ne pas trop en faire" ? Diantre, ce disque aurait de quoi tuer un diabétique

born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

omagad

Note donnée au disque :