Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIInfected Mushroom › B.P. Empire

Infected Mushroom › B.P. Empire

cd • 9 titres

  • 1Never Ever Land 7:45
  • 2Unbalanced (Baby Killer Rmx) 7:15
  • 3Spaniard 7:38
  • 4B.P.Empire 7:26
  • 5Funchameleon 6:55
  • 6Tasty Mushroom 6:56
  • 7Noise Maker 7:39
  • 8P.G.M 7:20
  • 9Dancing With Kadafi 10:17

enregistrement

Infected Studios

line up

Amit Duvdevani, Erez Aizen

remarques

chronique

Styles
electro
trance
techno
Styles personnels
psytrance avec tendance au flirt

...Or donc, disais-je avant de me faire interrompre par nos chers membres toujours réticents à faire la différence entre avis personnel et parole d'évangile, je suis fondamentalement d'accord avec eux sur le cas Infected Mushroom : on le sait bien que cela craint comme groupe, mais vous ne m'enlèverez pas la certitude qu'ils ont le mérite de faire ce qu'ils font avec joie et constance et que rien que pour cela ils méritent respect. B.P. Empire marque d'ailleurs le début des expérimentations plus frontales, avec le fameux 'Dancing with Kadafi' dont la suite logique sera le second disque de Converting Vegetarians. Quel joli patchwork de dix minutes que voilà, qui sent bon le Shpongle avec une production tip-top et qui laisse respirer les pads analogiques et les guitares acoustiques le long d'une progression downtempo-acid restant un classique du genre. À mi-chemin, la composition prend un virage symphonique des plus farfelus avant un final electro-dub-orientalisant que l'on connait. Si vous survivez à ce zapping électro-funk, il y a des chances que le reste du disque (ou de la discographie du groupe) vous plaise ; autrement il va bien falloir renoncer. Même si les autres titres restent globalement dans un son psytrance ils s'en écartent à plus d'une occasion, non pas parce qu'ils ont tout dit -comme en atteste le très bon 'Spaniard' à l'atmosphère nocturne et riche d'un final de toute puissance- mais parce qu'ils se forcent à en élargir la définition. Ils s'attaquent à un son plus dur avec le titre éponyme flirtant avec l'acid trance; plus doux, lorsqu'il s'agit de 'Noise-Maker'; plus funky sur 'Funchameleon'. Le vrai problême ici c'est que les expérimentations s'empilent avec plus ou moins de bonheur et qu'au final l'album ressemble plus à une compilation qu'à autre chose. Pour ma part je n'irai pas plus loin dans la discographie du groupe même s'il y reste encore quelques jolies choses à découvrir ici et là; leur manque de cohérence devenant de plus en plus problématique au fil des albums suivants. On avancera qu'au moins ils ne sont jamais tombés dans la full-on psytrance, certes; mais si c'est pour se vautrer dans le pire du dubstep trois mètres plus loin...

note       Publiée le vendredi 3 octobre 2014

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "B.P. Empire".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "B.P. Empire".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "B.P. Empire".