Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAbigor › Leytmotif Luzifer

Abigor › Leytmotif Luzifer

cd • 7 titres • 43:00 min

  • 1Temptation I: Ego04:39
  • 2Temptation II: Stasis05:18
  • 3Temptation III: Akrasia05:31
  • 4Temptation IV: Indulgence05:22
  • 5Temptation V: Neglect04:44
  • 6Temptation VI: Compos mentis05:35
  • 7Temptation VII: Excessus11:05

line up

P. K. (guitare, basse), T. T. (guitare, basse, batterie)

Musiciens additionnels : Protector (at) (choeur), Silenius (voix)

remarques

Disponible en cd digipack format A5, vinyle et téléchargement sur le bandcamp du label : https://avantgardemusic.bandcamp.com/album/leytmotif-luzifer

chronique

Alors là, notre Abigor veut le triomphe, ça se sent dès la première approche de l’album, et négocie un Ne virage après un 'Time Is the Sulfur...' qui prenait le temps de raconter une histoire en usant de tout un tas d'artifices exogènes. Ici c’est le grand retour de la guitare sur ce Leytmotif Luzifer - quand je vous dis que ça les obsède le Malin, c'est pas faux, c'est un l.e.i.t.m.o.t.i.v. qu'ils disent ! Retour de la grattouille donc, et des chœurs, de l’épique version deuxième millénaire, avec puissance, chaos, gorges profondes. P.K. se la donne à fond et on sent que le gars veut sortir vraiment tout le jus possible de sa six cordes en balançant des montées de gamme à haute vitesse entre grands riffs impériaux, son instrument subissant une haute injonction de flammes infernales, de dieu ! Enfin, si je peux dire. Sinon, Silenius 2 le retour, avec Protector dans le fond, on refait l’association avec cette voix doublée, triplée, hantée, bramant pour notre plus grand plaisir, soufflant gros coups de tempête dans l’oreille : les sabots du cheval noir du démon Abigor se mettent en branle et piétinent ma pauvre tête de relapse ! Et, histoire de se répéter, mais ça fait du bien de répéter des choses réjouissantes, T.T. est un batteur incroyable car arriver à garder un feeling pareil en balançant la sauce manière sulfateuse comme ça, faut le faire - tout ça pour encore imaginer nous débattre entre les doigts noueux du grand caprin, enfin ce dieu autrefois compagnon qu'on aimait railler, avec qui on aimait aussi danser, celui du chant, de la poésie et de la révolte ensuite relégué dans le registre de l'angoisse, de la peur et de l'abject par nos chers moines du désert et papes d’il y a trop longtemps. Parce que cette longue discographie d’Abigor rabâche sans cesse le même propos guerrier : savoir se réapproprier la flamme volée par les patrons de l’esprit, la faire sienne, et brûler nos certitudes gnangnan et castratrices pour enfin vivre sa vie comme on le souhaite, libre, ricanant, à poil, à se marrer et à se toucher dans la boue défoncé à la gnôle. Non ? Bon, je m’emballe, mais faut avouer que le programme de réappropriation des affects théorisés pour ensuite être brimés par des générations de vieux grisâtres, ce chapitre 1 des éléments du programme black metal, et en tout cas celui principal d’Abigor est galvanisant, et fera qu’il y aura toujours des mécontents un peu partout pour envoyer chier les casse-pieds de service en écoutant de la musique trop fort et en s’habillant comme des corbeaux. Donc à bas les mondanités imposées, que vive la soif, la faim et la danse, et que vive donc Abigor ! Avec guitares de feu ! Percussion du Mal ! Beuglements du Silenius ! Headbang à domicile, feu de bois et roulés-boulés ! En avant donc, bordel à queue !

note       Publiée le mardi 1 mars 2016

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Leytmotif Luzifer".

notes

Note moyenne        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Leytmotif Luzifer".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Leytmotif Luzifer".

Rastignac › lundi 7 mars 2016 - 01:18 Envoyez un message privé àRastignac
avatar

Ben on trouvera toujours des bouts de Norvège dans leur musique, de tous les âges, des médiévaux aux extravagants, mais cépapareil, à chaque fois ils ont quand même leur patte bien à eux je trouve.

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › dimanche 6 mars 2016 - 22:19 Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

Groupe qu'il fait bon de découvrir ! Abigor Extravaganza, celui-ci un peu quand même, non ?

Dead26 › samedi 5 mars 2016 - 10:43 Envoyez un message privé àDead26

Le seul truc qui me fait chier c’est que ce Abigor est sorti qu’en putain de format A5 à la con (vive le boitier cristal). Sinon musicalement j’ai été agréablement surpris à l’écoute de celui-ci, je m’attendais à un truc plus dans la veine des albums précédents, c’est sinueux au possible avec plein de solos, toujours très riche émotionnellement et l'infernale touche Abigor toujours belle et bien présente, du grand art black metal. Une œuvre multi-écoute qu'il faut prendre le temps de savourer !

Note donnée au disque :       
Rastignac › mercredi 2 mars 2016 - 16:53 Envoyez un message privé àRastignac
avatar

Oui, ça aide, y en a presque pas un seul qui ressemble vraiment à un autre...

Note donnée au disque :       
yog sothoth › mercredi 2 mars 2016 - 16:29 Envoyez un message privé àyog sothoth
avatar

C'est un groupe qui a une discographie assez diversifiée, d'un autre coté.

Note donnée au disque :