Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPantera › Metal Magic

Pantera › Metal Magic

lp • 10 titres • 38:20 min

  • Face A
  • 1Ride My Rocket04:55
  • 2I'll Be Alright03:13
  • 3Tell Me If You Want It03:44
  • 4Latest Lover02:54
  • 5Biggest Part of Me03:32
  • Face B
  • 6Metal Magic04:17
  • 7Widowmaker03:03
  • 8Nothin' On (But the Radio)03:30
  • 9Sad Lover03:27
  • 10Rock Out!05:45

line up

Rex Brown (basse), Terry Glaze (chant), Diamond Darrell (guitares), Vinnie Paul (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal
heavy metal
rock
hard rock
Styles personnels
power glam

C'est ma centième ! Souffrez que je fête ça comme il se doit, avec un si généreux écart. Enfin... permettez, surtout. Parce que c'est vrai que c'est abusé. Même Picnic of Love on a pas encore osé. Mais n'empêche, je conçois pas de plus digne moyen de fêter les nombres qu'en ajoutant un truc pareil à mon tableau de chasse ; mon rêve inouï ; les premiers Pantera, cultes parmi les cultes, avec leurs pochettes qui à elles seules justifieraient une démission du Secrétaire général de l'ONU, et dont le parfum d'aventure et d'interdits à paillettes me donne envie de me vernir de la bite jusqu'aux ongles au rouge pomme d'amour. Et si comme moi vous avez jamais trop pu encadrer la période beauf-ricain 90s de Pantera, alors là, cette poignée de disques, c'est carrément du pain béni. Si ! Si ! Vous laissez pas submerger par la rumeur d'abominable horreur qui leur colle au mascara. On y trouve des morceaux formidables dessus. Je vous assure. Metal Magic, c'est donc le tout album premier Pantera's Metal Magic, un groupe petits jeunes high-school-kids réunis en 1981 autour des deux frangins Abbott (Vinnie Paul et Darrel Lance, aka Dimebag Darrell - que dis-je - aka "Diamond" Darrell en ces temps de bonheur et d'innocence), sorti sur le label du même nom (Metal Magic, monté par Vinnie pour l'occasion), et enregistré par leur père après qu'il les a laissé chahuter une population suffisante d'âmes texanes en mal de permanentes pour qu'ils se laissent convaincre qu'il serait tout de même raisonnable de limiter la casse, et d'arrêter leur patronyme au seul félin sans son concupiscent suffixe. Mais le vrai drame, malheureusement, c'est quand on découvre à son écoute l'influence néfaste qu'auront par la suite les deux boulets James Hetfield (qui convaincra Dimebag d'arrêter d'écouter cette musique de pédales en crachant des glaviots fielleux sur les posters de glam dont ledit Dimebag tapissait sa coquette chambre d'ado) et Phil Anselmo (qui quand il rejoindra Pantera, une poignée d'années plus tard, même après trois litres de Jack Daniels se fera un constant point d'honneur à menacer de mort quiconque oserait faire mention de cette période ô combien honteuse) sur ces pauvres hères fiévreux d'amour et de sucre. Bon, concrètement, Metal Magic c'est pas non plus l'album de l'année 1983, je vais pas vous la faire. Avec sa moustache duveteuse sur le bord des lèvres (Dimebag, 17 piges au compteur), tu sens bien qu'il est encore dans une grosse phase d'hésitation entre les gros tubes power metal et puis le heavy glam mal poudré. Il est encore trop esbaudi par les tournées dans lesquels Dokken, Quiet Riot et Stryper les ont traîné en leur promettant léopards et spandex. Mais il a ces moments, Metal Magic, oui. "Tell Me If You Want It", "Nothin' On (But the Radio)", rien que ces deux là ils donnent envie de laisser ses traces de mains dans du macadam frais et de se déguiser en fille. "Biggest Part of Me" aussi, la balade de Van Halen pour adolescente dépressive privée de sortie. Et puis sans doute un ou deux autres que j'oublie malgré moi. Enfin de toute façon qu'est-ce qu'on en a à cirer. Vous avez vu cette jaquette ?

note       Publiée le mercredi 27 août 2014

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Metal Magic".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Metal Magic".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Metal Magic".

Consultant en informatique › vendredi 26 décembre 2014 - 12:53  message privé !
avatar

Je l'avais mis pour la pochette. Mais on l'a tous assez vue maintenant ((:
Ceci dit c'est le meilleur Pantera quand même.

cyprine › jeudi 25 décembre 2014 - 21:44  message privé !

alors, l'Consul, on est revenu sur son 6/6, hein :) pas le meilleur Pantera, on est d'accord

Note donnée au disque :       
Horn Abboth › dimanche 31 août 2014 - 14:00  message privé !

C'est pas l'débat je sais bien mais Pantera est pas plus beauf qu'un autre groupe du même style. C'est du "métal" quoi...

dimegoat › samedi 30 août 2014 - 20:25  message privé !

Nan nan, le meilleur groupe de beauf c'est Rebel Meets Rebel. Pantera qui s'assume à fond en somme.

(N°6) › samedi 30 août 2014 - 20:21  message privé !
avatar

Bwahahahah !!! Anéfé !!! Du coup j'ai dix ans à nouveau, c'est chouette.

Et pour que ça soit dit, Pantera (le vrai, celui avec des grosses couilles et de l'élégance) est mon groupe de beauf préféré. Sans second degré aucun. C'est tellement viril, quoi.