Vous êtes ici › Les groupes / artistesOOrakle › L'ineffable émoi... de ce qui existe

Orakle › L'ineffable émoi... de ce qui existe

3 titres - 20:35 min

  • 1/ Le théâtre de la Nature, Acte I : le combat
  • 2/ Le théâtre de la Nature, Acte II : le repos
  • 3/ La beauté déraisonnée

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

line up

Achenar (Chant, basse), Clevdh (Batterie, choeurs), Amaury (Guitare), Nicolas (Guitare)

remarques

http://orakle.free.fr - Frédérix Gervais - 44 rue de Dourdan - 91470 Angervilliers (France)

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
black mélodique

Orakle est un groupe parisien ayant déjà à son actif quelques démos et officie dans un black metal mélodique de bonne facture, où les riffs de guitares et les claviers font bons ménages. Les compositions sont toutes d’un excellent niveau et très travaillées, offrant quelques passages très agréables, comme le début du second titre, où les guitares sèches laissent place au bout de quelques minutes aux guitares saturées, mais néanmoins très harmonieuses, prenant véritablement aux tripes l’auditeur. L’ensemble tient très bien la route, car en plus des passages mélodieux, quelques passages de destruction sont a noter. Néanmoins, je reste assez réservé quant à la voix en chant claire, celle-ci, bien que sonnant parfaitement juste, aurait pu être plus travaillée, et aurait méritée plus d’attention. Par contre, la voix criée est excellente, se rapprochant de très près de celle d’Ihsahn (Emperor), criarde et puissante à souhait. Les claviers sont bien posés par-dessus les riffs, et viennent apporter la touche finale à un travail de très grande qualité.

note       Publiée le lundi 17 juin 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "L'ineffable émoi... de ce qui existe".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "L'ineffable émoi... de ce qui existe".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "L'ineffable émoi... de ce qui existe".

cyprine › lundi 30 septembre 2013 - 08:16 Envoyez un message privé àcyprine

mais pourquoi dès que ça chante en français ça fait breton ? à ch. donc.

Note donnée au disque :       
born to gulo › dimanche 24 février 2013 - 13:28 Envoyez un message privé àborn to gulo

big up

Ehjeh › lundi 2 mai 2005 - 13:44 Envoyez un message privé àEhjeh
Le premier album "UNI AUX CIMES" vient enfin de sortir (chez www.melancholia-records.com, 13, 5 euros port compris !). Orakle a changé radicalement de style pour un black metal "sophistiqué" suivant les préceptes des empereurs sur Anthems... Le black atmosphérique ayant des accointances avec Forbidden Site est une époque apparemment révolue pour une musique technique et dense à l'instar d'un Prometheus ! A noter des paroles de toute beauté, de vrais poètes dont un spécialiste de Nietzsche. Un extrait de leurs si délicats et soignés épanchements écrits : Uni aux cimes Domaines sacrés, imprégnez chaque pensée Car je me dresse sur les vieilles cimes inviolées J'ai gravi les sentiers de l'âme, la rare limpidité qui subsiste Une ultime nature au crépuscule de l'inaltéré... Je vous acclame! ô monuments d'une grâce indomptée Emblèmes de l'essence Insaisissables trésors pour les mains des traîres Où siège la grotesque impuissance De l'esclave enviant le maître Derniers résistants exempts de chaînes source : www.orakle.fr