Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Divers › Ave atque Vale

Compilations - Divers › Ave atque Vale

cd • 17 titres

  • 1Die among Strangers: 'Lancelot & Elaine'
  • 2Utopiae: 'My clouds'
  • 3Death of a Dryad: 'Oblivion thorns'
  • 4Les Jumeaux Discordants: 'Horus'
  • 5Dark awake: 'Epi Thanaton'
  • 6Autumn Shade: 'Marionnette'
  • 7Chiffre L: 'So quiet'
  • 8Muindragon: 'The light'
  • 9Paul Roland: 'The crimes of Doctor Cream (new version)'
  • 10If Sleep and Death be truly one: 'Despair II'
  • 11Rosa Voragine Submersa: 'Elizabeth'
  • 12Moonccat: 'Silly games'
  • 13Shaita: 'Seiromen'
  • 14Arduinna: 'Stiricidium de Profundis'
  • 15The Last Hour: 'Oblivion'
  • 16All my faith lost: 'Drowning (no faith mix)
  • 17Opium DReam Estate: 'Novum Navis Stultorum'

remarques

chronique

'Salut et porte-toi bien ! ', tu l'as dit, bouffi, le monde, c'est pas très joli, c'est même bien pourri...Ouais, ouais, on sait, mais quand on a quelques grammes de beauté enfouis au coin du coeur, même l'hiver ne paraît plus si froid. 'Ave atque vale' reprend le flambeau des grandes compilations dark folk (au sens large et noble du terme) qui parsemèrent les bacs au début des années 2000 avant que le genre ne s'enferme dans ses propres clichés au point de s'étouffer et prouve avec brio que le style est avant tout une vision esthétique, artistique, du monde encore de mise aujourd'hui. Des noms connus des aficionados tels que les brillants Jumeaux Discordants, seuls vrais héritiers des regrettés Moon Lay Hidden Beneath A Cloud, The Last Hour et leur dark wave obscure, Mister Paul Roland (excusez du peu) dont la nouvelle version des 'Crimes of Doctor Cream' (meilleure que l'originale à mon sens; mmmm, ce violon) apporte une touche presque rock à la compilation, sans oublier All My Faith Lost et bien entendu, Opium Dream Estate rivalisant ici avec In my Rosary, côtoient des nouvelles recrues bien prometteuses. On retiendra tout particulièrement Death of a Drayd avec son dark folk musclé éclatant dans toute sa pureté gothique débarrassée des scories metal parfois regrettables sur leur album mais également Dark Awake, mystique à souhait, Die among Strangers proposant un dark folk exigeant même si assez classique, sans omettre Muidragon et ses échos Current 93 feat.Rose McDowall (le mimétisme est troublant); les amateurs de heavenly voices seront d'ailleurs à la fête avec Autumn Shade ou Shaita (magnifique travail des voix). Je signale volontiers encore If Sleep and Death Be Truly One dont l'opacité évoque les bons moments de Lycia. Aucune véritable faiblesse dans cette rigoureuse sélection même si, les goûts personnels entrant en jeu, j'ai moins frissonné sur Chiffre L ou Moonccat dont les vocaux trop maniérés du premier et l'accent trop 'french' du second ont freiné l'enthousiasme pour des chansons bien écrites malgré tout. J'ai en revanche goûté la légère note cabaret de Rosa Voragina Submersa. Mais ne laissons pas de telles peccadilles gâcher un avis qui ne peut être que positif vu la qualité des groupes proposés et le travail soigné de l'artwork. On ne peut qu'applaudir Seven Crow qui nous livre ici l'une de ses plus belles offrandes.

note       Publiée le mardi 19 août 2014

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Ave atque Vale".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Ave atque Vale".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Ave atque Vale".