Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesà;GRUMH › We were à;GRUMH... And you were not!

à;GRUMH › We were à;GRUMH... And you were not!

cd • 17 titres • 77:36 min

  • 1Danger Zone
  • 2C.B.B. (14%)
  • 3Drama in The Subway
  • 4Ha People
  • 5Penser et agir - Est-ce un crime?
  • 6New Fashion (Edit)
  • 7Edito
  • 8Kill
  • 9Sucking Energy
  • 10Bucaresse
  • 11Chilly (Willy And His Aerodynamic Kit) / Bag (Thunderstorm Water Of The Hopes)
  • 12In The Garden
  • 13M.D.A.
  • 14Hammam
  • 15Yesterday
  • 16Ayatollah Jackson
  • 17Danger Zone (Live)

line up

SΔ3 Evets (Phillippe Genion), JΔ3 Seuqcaj (Jacques Meurrens), PΔ3 (Pascal), JΔ7 Cram-Naej (Jean-Marc)

remarques

Limité à 1000 exemplaires. Collection EBM Kult Klassiker. Enregistrements datant de 1986 à 1989.

chronique

à;GRUMH, vous mettez plusieurs années à apprendre comment l'écrire, mais vous mettez à peu près le temps d'un de leurs tubes underground à comprendre qu'il s'agissait peut-être du groupe d'EBM belge le plus sympathique de toute cette vague, qui fait moins classe que Front 242 dans les top 50 du genre, mais qui est nettement plus original. Déjà notez que leur nom fait la guerre avec Oomph! pour déterminer lequel est le meilleur blase EBM. Et ça c'est pas rien quand on est dans ce monde du hip-hop des gothiques, j'ai nommé l'Electronic Body Music. Front 242 ? à;GRUMH, bordel ! Comme si la tenue de stalker assexué du soldat De Meyer était personnalisée à coups de tags flashy, tellement le chanteur est plus expressif, débridé, que ce Jean-Luc qui porte si bien son prénom de gendre idéal honteusement cocaïnomane. Le chanteur d'à;GRUMH lui il oscille vocalement entre Klaus Nomi et Douglas McCarthy, avec un français vindicatif-grotesque et un espagnol plus foireux que celui de Till Lindemann ("Ayatollah Jackson") : c'est autre chose, ça fait tout de suit de la place sur le dancefloor. Si Klinik est le médecin légiste de cette vague, sinistre à en crever comme un glaçon abandonné dans le fond du congélo, à;GRUMH c'est le collègue à la personnalité plus funky, mais qu'il faut pas titiller sur les questions politiques, attention, car il a la profondeur idéologique de Manu Chao, même s'il a sûrement aussi bien compris Laibach que Borghesia, le kumquat fulmine tout rouge quand il voit des bruns. Une dark wave presque aussi variée que celle de Norma Loy ou Trisomie 21, pour prendre un exemple éloquent de chez nous, tout en restant EBM, donc limitée. Grossièrement, plutôt que kumquat on pourrait davantage décrire ces citrons belges comme des oranges sanguines croisées pomelo, car il y a du jus de toute acidité dans cette EBM, mais surtout comme un sous-produit du jeune Depeche Mode, ou du DAF excentrique, avec une subtilité politique proche d'Indochine - et tout compte fait quelques mélodies et gimmicks pas très éloignés dans l'esprit - mais on cause de freaks gothiques, et, foutre dieu, avec un musc darkwave bien à eux, même si on pense sans surprise majoritairement à Nitzer D.A.F. 242. J'ai toujours eu la flemme de me procurer les albums, cette compilation de la série Infacted (très recommandable pour quelques autres groupes cultes) me semble livrer un parfait panel du style à;GRUMH : là un tube dancefloor bien corbeau, ici une instru à la Hisaishi-Sakamoto, là de l'opération commando-muscu à la Nitzer rock sur base de textes antifascistes interprétés avec la conviction et la raideur d'un Besancenot en combi Robocop. Pas mal de titres juste sympathiques, aussi, touche house par-ci touche punk par-là. Drôle de groupe, ça c'est certain... Drôle de pays, en même temps.

note       Publiée le jeudi 14 mai 2015

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "We were à;GRUMH... And you were not!".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "We were à;GRUMH... And you were not!".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "We were à;GRUMH... And you were not!".

Twilight › jeudi 14 mai 2015 - 23:58  message privé !
avatar

Un peu pareil, je les ai découverts très tôt, j'étais épaté par leur créativité mais j'ai jamais réussi à totalement crocher...je vais peut-être réessayer néanmoins...Avec le temps, je ne sais pas...

nicola › jeudi 14 mai 2015 - 13:55  message privé !

J’avais acheté un EP de ce groupe d’occasion, je l’ai revendu illico. Pourtant, un des gus du groupe m’avait l’air bien sympathique et intéressant.