Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNekropsi › Aylık / Monthly

Nekropsi › Aylık / Monthly

cd | 11 titres | 63:15 min

  • 1 Aralık [10:08]
  • 2 4/4 [7:26]
  • 3 Daphnis [4:47]
  • 4 Dedikodu (canlı/live) [7:15]
  • 5 Pusula [4:44]
  • 6 Rüzgarlar [3:32]
  • 7 İstanbul'a dönüş [4:44]
  • 8 ++++ [7:23]
  • 9 Okonomiyaki [5:04]
  • 10 Kış Kış [4:43]
  • 11 Çorba [3:29]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Produit par Nekropsi. Enregistré à la maison de chaque musicien (et en live à Salon İKSV pour 4) et Maslak, Istanbul entre Aout 2011 et Novembre 2013. Chaque morceau terminé le mois de sa mise en ligne sur Internet, à raison d'un morceau par mois du 31 Décembre 2012 au 31 Décembre 2013, sauf en Juin à cause des émeutes de Gezi.

line up

Cevdet Erek (batterie, programmations, cymbales, boucles, synthétiseurs, doumbek, chant 4), Gökhan Goralı (guitares, sampling, programmations, bouilloire, synthétiseurs, chant 4), Cem Ömeroğlu (guitares, programmations, chant 4), Kerem Tüzün (basse, programmations, chant 4)

chronique

Styles
post rock
metal alternatif
krautrock
electronica
Styles personnels
post-rock saveur métal

La dernière technologie qui a bouleversée la façon de produire et de consommer de la musique, c’est Internet. L’Internet 2.0, celui qui permet le partage des fichiers. C’est une banalité de le relever, mais ça a tout changé. Avec l’avènement des taux de transferts élevés, on peut s’envoyer des fichiers musicaux de façon instantanée et donc, travailler à distance avec les logiciels de traitements de son et de montage, mais également balancer le produit fini de façon à le rendre directement disponible à l’auditeur éventuel. Voyez par exemple l’idée de Nekropsi, groupe de métal pour dire vite, mais surtout groupe intéressant basé à Istanbul, qui n’a cessé d’expérimenter depuis ses débuts dans les années quatre-vingt dix, au fil d’une discographie éparse mais toujours passionnante. L’idée en question, c’est de faire un morceau tous les mois et de le partager sur Internet. A la fin de l’année, ça te fait un album, intitulé « Mensuel », doh ! Pour Janvier 2013, ça sera un long morceau enregistré quelques années plus tôt où des vapeurs électronique s’écoulent sur une rythmique profonde et hypnotique. La rythmique, les percussions, c’est l’affaire du groupe, mené par le batteur Cevdek Erek, également plasticien à ses heures, qui quelques années plus tard se livrera à des improvisations sur un seul davul, gros tambour traditionnel. Autant dire que sont moins les mélodies qui comptent ici que les textures et les pulsations, comme dans le morceau de Février où débarque le nouveau membre Göhkan Goralı, guitariste spécialiste du loop en direct, intitulé « 4/4 », comme la rythmique classique du rock, qui s’éloigne de celles des musiques turques. Là encore, une sorte de post-rock (attention, à la Tortoise ou Gastr del Sol, pas de crescendo emo-chouineur en vue) qui fait la part belle à une sorte de transe pas si loin d’une techno instrumentale, avec cette basse féline et ses si belles guitares qui s’entremêlent. Goralı, son influence est manifeste au mois de Mars, « Daphnis » boucle dès le début sa guitare acoustique avant que ça glitch à gogo, les bidouillages tendance électro-acoustiques du musicien du duo D2GG apportant une nouvelle dimension à la musique de Nekropsi, se rapprochant ici des expérimentations les plus mélodiques de Reverie Falls on All, pour rester dans l’Istanbul underground et savante. Point trop de sérieux n’en faut, en Avril, le quator donne dans la performance vocale absurde en live, avec grosse base de basse métal. Car il en est toujours question, les gros riffs brumeux du joli moi de Mai en témoignent avec force, calés sur une boite à rythme bien deep. En Juin, rien. Les émeutes de Gezi secouaient la ville, élan populaire réprimé dans le sang, espoir déçu d’un regain de démocratie alors que le pouvoir de Erdoğan avait déjà entamé sa longue dérive. Pas le moment de faire de la musique. C’est un Juillet que reviennent les Nekropsi, avec un morceau bien venteux, comme l’indique son titre, toujours un son qui souffle au raz du sol, de la basse qui serpente, des claquements électroniques, des textures inquiètes, l’humeur n’est pas à la gaudriole. Bon, on va peut-être pas se taper tout le calendrier non plus, sinon que c’est globalement dans le même ton, avec un notable « Kış Kış » au mois de Novembre qui vient conclure l’expérience, tranchant avec sa frénésie percussive et des arpèges de riffs lourds sur les nerfs. Le dernier morceau de Décembre est un montage des dix autres, comme un aveu que bon, c’était plié pour cette année. Et voilà. Un morceau par mois, ou presque. Un album. C’est quand même pas compliqué.

note       Publiée le mercredi 8 mai 2019

partagez 'Aylık / Monthly' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Aylık / Monthly"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Aylık / Monthly".

ajoutez une note sur : "Aylık / Monthly"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Aylık / Monthly".

ajoutez un commentaire sur : "Aylık / Monthly"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Aylık / Monthly".